Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Kryan a dit :


    Super !
  • Saint-Fort a dit :

    C’est splendide!
  • Calista a dit :
    Il tourna cette question des milliers de fois dans sa tête, par lequel de ces états d'âme était gouvernée cette attirance SPECIALE : "Raison ou sentiments" ? A chaque fois qu'il la voyait, son corps tout entier SE CRISPAIT et tous ses sens se mettaient en éveil. Etait-elle réelle ?
    Cette cité lui semblait si hostile !
    Enfoncé dans un FAUTEUIL confortable,
    une pensée curieuse lui vint à l'esprit.
    Comment la

    L'organisation de cette société était si bien orchestrée que l'on pouvait se demander si elle était simultanément régie par ces deux espèces : "des souris et des hommes" ?
    Si nombreux et pourtant si solidaires, il devait mettre une stratégie en place, seules les idées restaient à TROUVER !

    C’est tellement beau
  • Je vous propose un petit jeu . En utilisant ces expressions connues
    «  les dés sont sur le tapis » , «  il fait chaud à Suez » , «  le sapin reste toujours vert », «  ne faites pas de plaisanteries », «  les carottes sont cuites » , «  le coq dresse sa tête » «  la girafe a un long cou » » , «  le coq chantera trois fois » , «  Nancy a le torticolis » , «  le chasseur est affamé »
    Écrivez une lettre d’amour . Amusez -vous!
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Je vous propose un petit jeu . En utilisant ces expressions connues
    «  les dés sont sur le tapis » , «  il fait chaud à Suez » , «  le sapin reste toujours vert », «  ne faites pas de plaisanteries », «  les carottes sont cuites » , «  le coq dresse sa tête » «  la girafe a un long cou » » , «  le coq chantera trois fois » , «  Nancy a le torticolis » , «  le chasseur est affamé »
    Écrivez une lettre d’amour . Amusez -vous!


    Merci ma chère Dominique pour cette belle accroche. C'est super très bonne idée bon weekend
  • Mon petit cœur, mon cher petit cœur,

    Allez je me lance les dés sont sur le tapis. Les carottes sont cuites, ce qui est dit est dit ce qui est fait est fait.

    J'en ai des papillons dans le cœur, ce cœur qui n'appartient qu'à toi.
    Le chasseur est affamé, et moi je suis affamée de toi. De ton sourire, de ta grâce, de ta délicatesse, de ta nonchalance, de la nostalgie qu'il y a dans ton regard, de ta tendresse et de ta bonne humeur, de ta présence lumineuse et magique.

    Il fait chaud à Suez, où je me suis réfugiée suite à notre dispute.

    J'ai envie de rentrer, de rentrer là où le sapin reste toujours vert, dans nos montagnes adorées et surtout de retrouver tes bras, doux et forts à la fois, et ton odeur de feu de bois.

    Je sais que tu fais peur aux gens, mais c'est parce qu'ils ne te connaîssent pas, qu'ils ne te comprennent pas. Ils ont peur de la différence. Tu le sais bien.

    Mon yéti, mon cher Yéti des Neiges, tu me manques, tu me manques tellement.

    Le Coq dresse sa tête, il a envie d'en découdre comme moi lorsque j'ai appris que tu m'avais trompé avec le bonhomme de neige.

    Je te pardonne, je te pardonne de tout mon cœur. Et le coq chantera trois fois pour nos retrouvailles.

    Je t'en prie, laisse-moi rentrer. Je sais que Nancy a un torticolis, que notre fille est fragile du cou.Tu le sais qu'elle a besoin de moi. Quand elle était petite, on l'appelait pour rire la girafe. La girafe a un long cou chantaient les enfants.

    Notre fille te ressemble, elle te ressemble vraiment. Je sais qu'elle souffre de sa différence aussi. Je sais qu'elle serait capable de faire plein de bêtises pour échapper à son destin. De Yetie des Neiges.
    Elle a besoin de mes conseils.

    Dis bien aux voisins et aux voisines ne faites pas de plaisanteries. Sur notre couple atypique. L'essentiel est ailleurs. L'essentiel est l'amour.

    S'il te plaît, laisse-moi rentrer à la maison. Je ne serai plus jalouse. Je serai à tes côtés. Pour toujours et à jamais.

    Ta Fée Clochette.
  • Kryan a dit :
    Mon petit cœur, mon cher petit cœur,

    Allez je me lance les dés sont sur le tapis. Les carottes sont cuites, ce qui est dit est dit ce qui est fait est fait.

    J'en ai des papillons dans le cœur, ce cœur qui n'appartient qu'à toi.
    Le chasseur est affamé, et moi je suis
    affamée de toi. De ton sourire, de ta grâce,
    de ta délicatesse, de ta nonchalance, de la
    nostalgie qu'il y a dans ton regard, de ta
    tendresse et de ta bonne humeur, de ta
    présence lumineuse

    Il fait chaud à Suez, où je me suis réfugiée suite à notre dispute.

    J'ai envie de rentrer, de rentrer là où le sapin reste toujours vert, dans nos montagnes adorées et surtout de retrouver tes bras, doux et forts à la fois, et ton odeur de feu de bois.

    Je sais que tu fais peur aux gens, mais c'est parce qu'ils ne te connaîssent pas, qu'ils ne te comprennent pas. Ils ont peur de la différence. Tu le sais bien.

    Mon yéti, mon cher Yéti des Neiges, tu me manques, tu me manques tellement.

    Le Coq dresse sa tête, il a envie d'en découdre comme moi lorsque j'ai appris que tu m'avais trompé avec le bonhomme de neige.

    Je te pardonne, je te pardonne de tout mon cœur. Et le coq chantera trois fois pour nos retrouvailles.

    Je t'en prie, laisse-moi rentrer. Je sais que Nancy a un torticolis, que notre fille est fragile du cou.Tu le sais qu'elle a besoin de moi. Quand elle était petite, on l'appelait pour rire la girafe. La girafe a un long cou chantaient les enfants.

    Notre fille te ressemble, elle te ressemble vraiment. Je sais qu'elle souffre de sa différence aussi. Je sais qu'elle serait capable de faire plein de bêtises pour échapper à son destin. De Yetie des Neiges.
    Elle a besoin de mes conseils.

    Dis bien aux voisins et aux voisines ne faites pas de plaisanteries. Sur notre couple atypique. L'essentiel est ailleurs. L'essentiel est l'amour.

    S'il te plaît, laisse-moi rentrer à la maison. Je ne serai plus jalouse. Je serai à tes côtés. Pour toujours et à jamais.

    Ta Fée Clochette.

    Je n’ai qu’un mot à dire : FAMEUX, EXTRAORDINAIRE . Je me suis régalée. Bravo!!!
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Je n’ai qu’un mot à dire : FAMEUX, EXTRAORDINAIRE . Je me suis régalée. Bravo!!!


    Merci Dominique. Tu es vraiment un super fan. J'avoue qu'en ce moment avec tous les petits soucis. J'avais envie un peu de délirer. Voilà c'est fait merci de m'avoir donné cette occasion là
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Je vous propose un petit jeu . En utilisant ces expressions connues
    «  les dés sont sur le tapis » , «  il fait chaud à Suez » , «  le sapin reste toujours vert », «  ne faites pas de plaisanteries », «  les carottes sont cuites » , «  le coq dresse sa tête » «  la girafe a un long cou » » , «  le coq chantera trois fois » , «  Nancy a le torticolis » , «  le chasseur est affamé »
    Écrivez une lettre d’amour . Amusez -vous!



    Mon cher amour,
    Nous voici de nouveau séparés toi, perdu dans les brumes du Nord et moi accablée par la chaleur tropicale. Il fait chaud à Suez où nous faisons escale et ma copine Nancy a le torticolis.
    Lorsque je l’ai dit au commandant de bord il m’a répondu : « Ne faites pas de plaisanteries et soyez lucide! Je vous promets que demain au moment où le coq chantera trois fois Nancy, qui comme la girafe a un long cou, se relèvera ».
    Là je me suis dit : « les carottes sont cuites » car j’espérais que le chef d’escale renverrait Nancy vers notre pays où le sapin reste toujours vert et moi avec, puisque nous faisons équipe. Et si le torticolis de Nancy s’accorde quelques jours avant de guérir nous pourrons nous retrouver là où tu sais, là où le chasseur qui est affamé trouve toujours chaleur et tendresse, les dés sont sur le tapis !
    Post scriptum : le coq ne chantera pas ! J’ai donné 10 roupies à un gamin pour qu’il l’assomme avant qu’il dresse sa tête.
    Je vole vers toi, sous peu, mon cœur !
  • Saint-Fort a dit :
    Mon cher amour,
    Nous voici de nouveau séparés toi, perdu dans les brumes du Nord et moi accablée par la chaleur tropicale. Il fait chaud à Suez où nous faisons escale et ma copine Nancy a le torticolis.
    Lorsque je l’ai dit au commandant de bord il m’a répondu : « Ne faites pas de plaisanteries et soyez lucide! Je vous promets que demain au moment où le coq chantera trois fois Nancy, qui comme la girafe a un long cou, se relèvera ».
    Là je me suis dit : « les carottes sont cuites » car





    j’espérais que le chef d’escale renverrait Nancy vers notre pays où le sapin reste toujours vert et moi avec, puisque nous faisons équipe. Et si le torticolis de Nancy s’accorde quelques jours avant de guérir nous pourrons nous retrouver là où tu sais, là où le chasseur qui est affamé trouve toujours chaleur et tendresse, les dés sont sur le tapis !
    Post scriptum : le coq ne chantera pas ! J’ai donné 10 roupies à un gamin pour qu’il l’assomme avant qu’il dresse sa tête.
    Je vole vers toi, sous peu, mon cœur !


    Waouh !
    Merci pour ce texte

Ma réponse