Yann Queffelec

Yann Queffelec
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec ... Voir plus
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec l'éditrice Françoise Verny à Belle-Île. En 1985, il reçoit le prix Goncourt pour Les Noces barbares, traduit dans 35 pays. Il est l'auteur de nombreux livres, dont Prends garde au loup, Ma première femme, L'amour est fou ou encore Le Plus Heureux des hommes, Tabarly (L'Archipel, 2008) et, plus récemment, Le Piano de ma mère (l'Archipel, 2009 ; Archipoche, 2010), Dictionnaire amoureux de la Bretagne (Plon, 2013) et On l'appelait Bugaled Breizh (Le Rocher-L'Archipel, 2014).

Avis (32)

  • Couverture du livre « L'homme de ma vie » de Yann Queffelec aux éditions Points

    Maitre Hibou sur L'homme de ma vie de Yann Queffelec

    Dans ce livre Yann Queffélec raconte sa quête obsessionnelle de reconnaissance de la part d’un père avare d’encouragement et parfois presque cruel pour son enfant. Etrangement il idéalise cet homme au point de vouloir l’imiter en devenant à son tour écrivain oubliant au passage de suivre sa...
    Voir plus

    Dans ce livre Yann Queffélec raconte sa quête obsessionnelle de reconnaissance de la part d’un père avare d’encouragement et parfois presque cruel pour son enfant. Etrangement il idéalise cet homme au point de vouloir l’imiter en devenant à son tour écrivain oubliant au passage de suivre sa propre destinée. Son attirance pour la mer est ainsi reléguée au second plan et il semble faire bien peu de cas de l’amour d’une mère pourtant très affectueuse.
    Arrivé à la fin de l’ouvrage, la question reste entière, pourquoi ce père rejette-t-il son fils alors qu’il semble tellement fier de ses autres enfants ?
    On aimerait connaitre la version du père tant celle de Yann Queffélec parait par moment terriblement partiale.

  • Couverture du livre « Disparue dans la nuit » de Yann Queffelec aux éditions Grasset Et Fasquelle

    dominique petrone sur Disparue dans la nuit de Yann Queffelec

    Une lecture brutale au parler "cru" qui vous emmène dans les banlieues a travers les petits délinquants, la précarité, la drogue et toute la différence sociale qui puisse exister.
    On va y suivre "momo" enfant marseillais sans autre repère que son frère, un terrible dealer sans scrupules qui le...
    Voir plus

    Une lecture brutale au parler "cru" qui vous emmène dans les banlieues a travers les petits délinquants, la précarité, la drogue et toute la différence sociale qui puisse exister.
    On va y suivre "momo" enfant marseillais sans autre repère que son frère, un terrible dealer sans scrupules qui le mènera a une issue irrévocable.
    Et on va y rencontrer la jeune Léna en révolte sociale avec un père flic, qui fuguera suite a la séparation de ses parents.
    Pour exister au yeux de son père, elle est prête a tout, mensonge, drogue, manipulation et cela la conduira sur la route de "momo" qui lui promet une vie meilleure au Maroc...
    Mais a quel prix ce duo va t-il pouvoir s'en sortir ?
    A bord d'une voiture volée, et avec toute la violence qui en incombe le piège prendra se refermera.
    Un roman coup de poing qui peut choquer par toute la vulgarité de son récit mais qui malheureusement est criant de vérité sur la vie cachée de ses banlieues abritant sordidement des êtres en perte d'identité et de repères sociale, les abritant dans une délinquance qui fait rage.

  • Couverture du livre « Les noces barbares » de Yann Queffelec aux éditions Gallimard

    Isabelle PURALLY-BOISSEL sur Les noces barbares de Yann Queffelec

    Une femme peut-elle aimer son enfant lorsque celui-ci est le fruit d’un viol ?
    C’est ce sujet douloureux que nous propose Yann Quéfelec dans ce très beau roman plein de force et de pudeur.
    Nicole, adolescente trop crédule se laisse séduire par un militaire américain qui la viole avant d’en...
    Voir plus

    Une femme peut-elle aimer son enfant lorsque celui-ci est le fruit d’un viol ?
    C’est ce sujet douloureux que nous propose Yann Quéfelec dans ce très beau roman plein de force et de pudeur.
    Nicole, adolescente trop crédule se laisse séduire par un militaire américain qui la viole avant d’en faire profiter ses copains.
    Lorsque Ludo vient au monde, il représente la honte absolue pour la famille de la jeune fille qui le cache dans un grenier jusqu’au mariage de sa mère avec Micho, un brave homme auprès duquel l’enfant trouvera un semblant d’amour.
    C’est l’histoire d’un môme qui n’aurait pas dû naitre, qui n’a pas de place dans l’existence. Qui mendie désespérément l’amour maternel, cherchant à se plier à ses quatre volontés, attiré par sa lumière et sa beauté comme un papillon de nuit. Mais qui n’obtient jamais un geste de tendresse, ni même d’attention.
    L’écriture de Yann Quéfellec est magistrale de justesse, sans jamais tomber dans le pathos. Les mots font mal, les phrases claquent comme des coups de fouet. On ressent une immense compassion pour ce petit garçon, une envie de le serrer fort et le protéger.
    Quant à la fin, elle est à la fois d'une beauté et d'une tristesse infinie.

    Lecture forte, puissante, couronnée en 1985 par un Prix Goncourt, ô combien mérité.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com