Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Yann Queffelec

Yann Queffelec
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec ... Voir plus
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec l'éditrice Françoise Verny à Belle-Île. En 1985, il reçoit le prix Goncourt pour Les Noces barbares, traduit dans 35 pays. Il est l'auteur de nombreux livres, dont Prends garde au loup, Ma première femme, L'amour est fou ou encore Le Plus Heureux des hommes, Tabarly (L'Archipel, 2008) et, plus récemment, Le Piano de ma mère (l'Archipel, 2009 ; Archipoche, 2010), Dictionnaire amoureux de la Bretagne (Plon, 2013) et On l'appelait Bugaled Breizh (Le Rocher-L'Archipel, 2014).

Avis sur cet auteur (45)

  • add_box
    Couverture du livre « Dictionnaire amoureux ; de la Bretagne » de Yann Queffelec aux éditions Plon

    Agnès Verlingue sur Dictionnaire amoureux ; de la Bretagne de Yann Queffelec

    Passionnant voyage au cœur de la Bretagne dont on découvre, sous la très fluide écriture de Yann Queffélec, l’histoire, les légendes, les coutumes, la géographie, la gastronomie, la poésie, et tant encore. C’est un dictionnaire, mais aussi un essai, un roman, une autobiographie, et chaque...
    Voir plus

    Passionnant voyage au cœur de la Bretagne dont on découvre, sous la très fluide écriture de Yann Queffélec, l’histoire, les légendes, les coutumes, la géographie, la gastronomie, la poésie, et tant encore. C’est un dictionnaire, mais aussi un essai, un roman, une autobiographie, et chaque paragraphe se termine par la première phrase du suivant, comme une longue et belle histoire. A lire et relire sans fin.

  • add_box
    Couverture du livre « La mer et au-delà » de Yann Queffelec aux éditions Calmann-levy

    Florel sur La mer et au-delà de Yann Queffelec

    Je ne suis pas arrivée à finir ce livre.
    Cela ne vient pas du fait que la vie de Florence Arthaud me passe complètement au-dessus de la tête, mais de l'écriture un peu embrouillée, un peu trop personnelle, peu exceptionnelle.
    L'auteur raconte sa Florence Arthaud en quête de gloire et d'argent,...
    Voir plus

    Je ne suis pas arrivée à finir ce livre.
    Cela ne vient pas du fait que la vie de Florence Arthaud me passe complètement au-dessus de la tête, mais de l'écriture un peu embrouillée, un peu trop personnelle, peu exceptionnelle.
    L'auteur raconte sa Florence Arthaud en quête de gloire et d'argent, rebelle et géniale, battante et battue. Pourquoi pas, mais son portrait sans concession de la navigatrice ne me suffit pas, j'aurai aimé une autre forme d'écriture.
    Bref ! en cette époque qui aime écrire sur les femmes ce livre est intéressant dans le fond, mais la forme... non.

  • add_box
    Couverture du livre « La mer et au-delà » de Yann Queffelec aux éditions Calmann-levy

    Sarah Lopez sur La mer et au-delà de Yann Queffelec

    J'entendis Yann Queffélec dans une émission de radio il y a trois semaines environ et ses paroles sur son livre m'ont donné l'envie de le lire. Je me suis rendue en librairie et j'en suis ressortie avec un roman à la couverture étonnamment rose fuchsia. En le lisant, mon étonnement passe. Cette...
    Voir plus

    J'entendis Yann Queffélec dans une émission de radio il y a trois semaines environ et ses paroles sur son livre m'ont donné l'envie de le lire. Je me suis rendue en librairie et j'en suis ressortie avec un roman à la couverture étonnamment rose fuchsia. En le lisant, mon étonnement passe. Cette oeuvre, qui fut quasiment commandée par Florence Arthaud de son vivant, vient rendre un hommage touchant à ce marin qui fut avant tout une femme. Bateau rose et violet, bottines roses...Yann Queffélec nous embarque dans son roman comme il nous embarquerait sur son bateau. Nous sommes pris.es dans des courants contraires, les phrases s'entrechoquent, il est difficile de discerner ce qui tient de la réalité et de la fiction dans ce monde mouvant qu'est la mer.
    Comme il le dit lui-même si bien, Florence Arthaud est déjà un personnage. Sa vie était déjà un roman. De la jeune fille fracassée dans un accident de voiture à la femme mûre qui a perdu la vie dans un accident d'hélicoptère, l'auteur retrace le parcours de sa marionnette mais ce n'est pas lui qui la torture, c'est le destin. Lui viendra modifier quelques paramètres pour que la marionnette, le personnage qu'est Florence Arthaud sous sa plume, trouve un peu de répit à la fin du livre. A la fin de sa vie.
    Attention...ça mouille ! Vous n'êtes pas à l'abri de quelques larmes. Ou de quelques embruns.

  • add_box
    Couverture du livre « Demain est une autre nuit » de Yann Queffelec aux éditions Calmann-levy

    Gerry sur Demain est une autre nuit de Yann Queffelec

    Ouvrage que j'ai trouvé très confus

    Ouvrage que j'ai trouvé très confus