Yann Queffelec

Yann Queffelec
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec ... Voir plus
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre avec l'éditrice Françoise Verny à Belle-Île. En 1985, il reçoit le prix Goncourt pour Les Noces barbares, traduit dans 35 pays. Il est l'auteur de nombreux livres, dont Prends garde au loup, Ma première femme, L'amour est fou ou encore Le Plus Heureux des hommes, Tabarly (L'Archipel, 2008) et, plus récemment, Le Piano de ma mère (l'Archipel, 2009 ; Archipoche, 2010), Dictionnaire amoureux de la Bretagne (Plon, 2013) et On l'appelait Bugaled Breizh (Le Rocher-L'Archipel, 2014).

Avis (35)

  • Couverture du livre « Naissance d'un Goncourt » de Yann Queffelec aux éditions Calmann-levy

    Frederique Letilleul sur Naissance d'un Goncourt de Yann Queffelec

    « Chéri , tu as une gueule d'écrivain » : Cette phrase aux sonorités du « titi parisien » est en accroche sur la couverture du roman...et elle en dit long sur la papesse de l’édition, Françoise Verny, qui a révélée Yann Queffelec par cette phrase sur un quai à Belle-Île-en-Mer en 1976.
    Il y a...
    Voir plus

    « Chéri , tu as une gueule d'écrivain » : Cette phrase aux sonorités du « titi parisien » est en accroche sur la couverture du roman...et elle en dit long sur la papesse de l’édition, Françoise Verny, qui a révélée Yann Queffelec par cette phrase sur un quai à Belle-Île-en-Mer en 1976.
    Il y a beaucoup de fascination dans ce roman : Françoise Verny est décrite comme un personnage unique et mythique et magique par son pouvoir d’empathie, sa culture et sa connaissance.
    Il y a également la fascination pour le lecteur du génie de l’écriture, de ce petit rien qui pousse à écrire et à se dépasser.
    Il y a la fascination d’un homme pour son éditrice et cette relation si particulière qui se crée : « c’était une présence féminine compréhensive, bienveillante, visionnaire, une sorte de maman terrible pantagruélique mais une mère ».

    Ce roman est également le moyen de comprendre l’auteur : Yann Queffelec : de ses débuts fracassants en littérature, puis 1985 pour son deuxième roman « Les noces barbares » qui déclenche les honneurs avec un prix Goncourt à l'âge de 36 ans, jusqu’à ce dernier roman « Naissance d'un Goncourt », qui contient la même fulgurance remplie d’humour et de tendresse.

    « Naissance d’un Goncourt » est entre le roman autobiographique, le roman historique et roman de société, une lecture unique qui met en mot le mythe de l'édition au Xxème siècle.

  • Couverture du livre « Les noces barbares » de Yann Queffelec aux éditions Gallimard

    Cadyca sur Les noces barbares de Yann Queffelec

    Histoire dure, sujet délicat, lorsque je l'ai commencé je n'ai pas pu arrêter avant la fin....que j'aurais voulu finie autrement....

    Histoire dure, sujet délicat, lorsque je l'ai commencé je n'ai pas pu arrêter avant la fin....que j'aurais voulu finie autrement....

  • Couverture du livre « Happy birthday sara » de Yann Queffelec aux éditions Grasset Et Fasquelle

    gisele regazzoni sur Happy birthday sara de Yann Queffelec

    un thriller qui se déroule pendant le naufrage d'un ferry , Yann Queffelec nous entraine dans cette histoire dense mais cahotique et difficile à suivre parfois.

    un thriller qui se déroule pendant le naufrage d'un ferry , Yann Queffelec nous entraine dans cette histoire dense mais cahotique et difficile à suivre parfois.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !