Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sylvain Runberg

Sylvain Runberg

Sylvain Runberg est né en 1971 en Belgique. C'est suite à une immobilisation forcée qu'il se met à écrire. En 2004, il sort son premier album, Astrid. Suivent ensuite des projets aux univers variés : Les Colocataires, Hammerfall, saga médiévale fantastique ayant pour cadre la Scandinavie du VIIIe...

Voir plus

Sylvain Runberg est né en 1971 en Belgique. C'est suite à une immobilisation forcée qu'il se met à écrire. En 2004, il sort son premier album, Astrid. Suivent ensuite des projets aux univers variés : Les Colocataires, Hammerfall, saga médiévale fantastique ayant pour cadre la Scandinavie du VIIIe siècle et la série de S.F. Orbital. Viendront le 7e tome de la série S.F. Kookaburra Universe, la suite de la série Mic Mac Adam, London Calling, Reconquêtes, Les Chemins de Vadstena, Hostiles, puis en 2010 Face Cachée et Les Carnets de Darwin.

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « Le syndrome [E] » de Sylvain Runberg et Luc Brahy aux éditions Phileas

    Ju lit les Mots sur Le syndrome [E] de Sylvain Runberg - Luc Brahy

    Je ne pouvais pas passer à côté de cette BD qui reprend l’univers de Franck Thilliez avec Syndrome, première enquête du couple phare de cet auteur, Babelio, m’en a donné l’opportunité.

    J’avais beaucoup aimé le livre et j’ai retrouvé ici l’atmosphère, les personnages que j’avais...
    Voir plus

    Je ne pouvais pas passer à côté de cette BD qui reprend l’univers de Franck Thilliez avec Syndrome, première enquête du couple phare de cet auteur, Babelio, m’en a donné l’opportunité.

    J’avais beaucoup aimé le livre et j’ai retrouvé ici l’atmosphère, les personnages que j’avais appréciés.

    Sylvain Runberg et Luc Brahy donnent forme au triptyque de Franck Thilliez, en commençant par le syndrome [E], qui sera suivi de Gataca et Atomka.

    Le fait que cela soit en BD est beaucoup plus visuel et je dois dire que la retranscription reste fidèle à l’œuvre de Thilliez, avec un suspense bien présent et pesant. Ce qui est intéressant, c’est qu’un lecteur créé son propre univers et sa propre vision et voir l’aboutissement en BD est assez intriguant, surtout quand on connaît bien l’univers de l’auteur. Franck Thilliez n’a pas participé à cette BD, mais on sent son empreinte.

    Les personnages sont bien représentés avec le caractère propre à chacun, les doutes, les travers, mais surtout leur manière d’être.

    Sharko, le mec brut de décoffrage, face à ses démons, sa maladie, que l’on arrive à gommer dans le livre, sont ici prégnants, tout en le rendant sympathique. Même si dans mon esprit il est beaucoup plus cassé par la vie, que la BD ne le laisse entrevoir. En même temps, Thilliez brossait un personnage sur plus de 400 pages, alors que sous ce format, il faut aller à l’essentiel. Ce n’est pas un défaut, loin de là, mais cela s’explique.

    Hennebelle n’est pas en reste, mais je l’ai trouvé bizarrement plus effacée, alors même que dans le livre ses doutes en tant que mère sont assez présent et son rôle moin minoré que dans la BD. Mais cela ne gâche rien, une partie est centré sur sa relation compliquée avec sa mère… Ah les mères, on les aime et les déteste à la fois, on a besoin d’elles, mais on aimerait ne pas être dépendantes en devenant adulte. La mère un brin toxique, qui n’a jamais compris le choix de sa fille, qui d’un côté la dénigre en tant que maman, mais la soutien en s’occupant de ses filles, sous couvert de bien faire, on sent que Luc Brahy veut montrer à quel point cela peut être envahissant. Pour autant, Hennebelle, reste droite dans ses bottes et son métier, même si ses filles sont sa priorité, prend le pas sur sa vie de famille.

    L’enquête quant à elle, garde toute sa saveur, avec la traque et les différents croisements qui s’opèrent entre deux enquêtes parallèles qui n’en font au final qu’une seule. Rien ne destinait les deux personnages à se croiser, pourtant la rencontre se fait sur le terrain, face à l’abjection humaine.

    Un bien beau rendu, pour un univers riche, un bel hommage qui rend accessible l’univers de Thilliez à ceux qui ne le connaîtraient pas.

  • add_box
    Couverture du livre « Le chant des runes T.1 ; la première peau » de Sylvain Runberg et Jean-Charles Poupard aux éditions Glenat

    k. c. sur Le chant des runes T.1 ; la première peau de Sylvain Runberg - Jean-Charles Poupard

    Une belle 1ere partie d'enquête. J'ai hâte de découvrir la suite!

    Une belle 1ere partie d'enquête. J'ai hâte de découvrir la suite!

  • add_box
    Couverture du livre « Optic squad t.1 ; opération seattle - les infiltrés » de Sylvain Runberg et Stephane Bervas aux éditions Ecole Des Loisirs

    Yv Pol sur Optic squad t.1 ; opération seattle - les infiltrés de Sylvain Runberg - Stephane Bervas

    2098, l'ONU est désormais à Bombay. La déléguée en charge de la lutte contre le crime organisé défend bec et ongles les Optic Squad. Cette unité est l'élite des forces de sécurité transcontinentale et est composée d'agents aguerris. Leurs armes : des nano-caméras greffées dans leur cornée...
    Voir plus

    2098, l'ONU est désormais à Bombay. La déléguée en charge de la lutte contre le crime organisé défend bec et ongles les Optic Squad. Cette unité est l'élite des forces de sécurité transcontinentale et est composée d'agents aguerris. Leurs armes : des nano-caméras greffées dans leur cornée permettant de filmer tout ce qu'ils voient et des pisteurs qui les suivent depuis le QG et peut leur apporter un soutien tactique (drone armé, injection à distance et en temps réel de stimulants ou de calmants). Kathryn Horst intègre cette unité sous la protection de sa cheffe, Annette Smith. Sa première mission sera d'infiltrer te démanteler un réseau de trafic humain. (Résumé largement inspiré de la 4ème de couverture)

    Scénarisée par Sylvain Runberg, dessinée par Stéphane Bervas et colorisée par Florence Fantini, cette BD débute la nuit donc dans des tons violets/bleus et usera de retours dans le temps pour expliquer l'arrivée et la jeunesse de son héroïne Kathryn Horst. Ce tome 1 est une enquête complète, le fil rouge de la série sera les Optic Squad et la jeune femme dont on sent qu'elle a quelques comptes à régler.

    Je ne suis pas très science fiction et les termes de départ m'ont un peu affolé, mais le pli est vite pris et cet album s'avère très intéressant. Il est centré sur le travail de l'unité et ne s'attarde donc pas sur les conditions de vie des autres habitants dont on ne sait rien. C'est un album purement d'enquête et d'action qui tient ses promesses. Quant à la description du monde futur, peut-être sera-t-elle là dans les tomes à venir ? Les personnages, les lieux et les conditions de vie des agents se mettent en place dans cette série qui débute de façon prometteuse.

  • add_box
    Couverture du livre « Millénium T.1 ; les hommes qui n'aimaient pas les femmes t.1 » de Sylvain Runberg et Jose Homs aux éditions Dupuis

    Sandra sur Millénium T.1 ; les hommes qui n'aimaient pas les femmes t.1 de Sylvain Runberg - Jose Homs

    Ayant lu et adoré les romans Millenium, j'étais curieuse de voir le résultat en BD, et j'ai adoré !! Bravo pour cette superbe BD ! :D

    Ayant lu et adoré les romans Millenium, j'étais curieuse de voir le résultat en BD, et j'ai adoré !! Bravo pour cette superbe BD ! :D