Philip Pullman

Philip Pullman

Sir Philip Pullman est né en 1946 à Norwich, en Angleterre. Diplômé de l'université d'Oxford, il y a également enseigné et y vit toujours. C'est là qu'il a puisé l'inspiration pour l'Oxford imaginaire de sa fameuse trilogie « À la croisée des mondes » entamée en 1995.

Cette saga a été traduite e...

Voir plus

Sir Philip Pullman est né en 1946 à Norwich, en Angleterre. Diplômé de l'université d'Oxford, il y a également enseigné et y vit toujours. C'est là qu'il a puisé l'inspiration pour l'Oxford imaginaire de sa fameuse trilogie « À la croisée des mondes » entamée en 1995.

Cette saga a été traduite en 40 langues et a dépassé les 20 millions d'exemplaires vendus à travers le monde. Philip Pullman a remporté la médaille Memorial Astrid Lindgren, l'équivalent jeunesse du prix Nobel, et a également reçu au Royaume-Uni deux prix majeurs de littérature générale, du jamais vu pour un "livre jeunesse".
En 2018, Philip Pullman a reçu le British Book Awards du meilleur auteur de l'année.  Il a été anobli par la Reine en 2019 pour services rendus à la littérature.

 

Crédits photo © Tom NicholsonPinPep

Articles en lien avec Philip Pullman (1)

Avis sur cet auteur (45)

  • add_box
    Couverture du livre « Il était une fois dans le Nord » de Philip Pullman aux éditions Gallimard-jeunesse

    Fantasybooksaddict sur Il était une fois dans le Nord de Philip Pullman

    https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2020/01/il-etait-une-fois-dans-le-nord-philip.html?m=1

    J'avais adoré la trilogie A la croisée des mondes, il y a quelques années alors lorsque je suis tombée par hasard sur ce hors-série, je me suis jetée dessus à la médiathèque.

    Il ressemble un peu...
    Voir plus

    https://fantasybooksaddict.blogspot.com/2020/01/il-etait-une-fois-dans-le-nord-philip.html?m=1

    J'avais adoré la trilogie A la croisée des mondes, il y a quelques années alors lorsque je suis tombée par hasard sur ce hors-série, je me suis jetée dessus à la médiathèque.

    Il ressemble un peu à une nouvelle étant donnée, qu'il ne contient que 90 pages. Il met en lumière Lee Scoresby et sa rencontre avec Iorek Byrnison.
    Il est découpé en 2 parties : l'une rapporte l'arrivée en ballon de Lee, notre aéronaute texan ; Tandis que l'autre laisse place à des enjeux plus politiques. J'avoue que ce n'est pas l'ouvrage du siècle mais cela permet de passer un bon moment. Cependant, je m'attendais à ce que Iorek intervienne plus tôt et c'est ce qui m'a le plus déçu au final, car c'est très frustrant, d'autant plus, qu'il y a peu d’interactions entre eux.

    Pour conclure, certes, ce n'est pas un ouvrage indispensable mais pour les fans de la trilogie, il reste sympathique à découvrir malgré quelques faiblesses.

  • add_box
    Couverture du livre « À la croisée des mondes ; INTEGRALE T.1 A T.3 » de Philip Pullman aux éditions Gallimard-jeunesse

    Christine M sur À la croisée des mondes ; INTEGRALE T.1 A T.3 de Philip Pullman

    A une époque, j'aimais beaucoup lire les livres dans la bibliothèque des "jeunes" et je ne choisissais que des livres dans ces rayons. Je suis tombée sur cette trilogie que j'ai dévorée assez rapidement. Certes il y a certaines longueurs, parfois l'histoire est un peu complexe, mais je n'en...
    Voir plus

    A une époque, j'aimais beaucoup lire les livres dans la bibliothèque des "jeunes" et je ne choisissais que des livres dans ces rayons. Je suis tombée sur cette trilogie que j'ai dévorée assez rapidement. Certes il y a certaines longueurs, parfois l'histoire est un peu complexe, mais je n'en regrette pas du tout la lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « À la croisée des mondes T.3 ; le miroir d'ambre » de Philip Pullman aux éditions Gallimard-jeunesse

    Topette sur À la croisée des mondes T.3 ; le miroir d'ambre de Philip Pullman

    Quel plaisir j'ai eu de devoir commencer le troisième volet de cette série ! J'attendais depuis quelque mois que le hasard me désigne celui-ci. C'est chose faite, et encore une fois je ne suis pas déçue par la plume et l'imagination de Philip Pullman. 
Je garde, malgré tout, une petite déception...
    Voir plus

    Quel plaisir j'ai eu de devoir commencer le troisième volet de cette série ! J'attendais depuis quelque mois que le hasard me désigne celui-ci. C'est chose faite, et encore une fois je ne suis pas déçue par la plume et l'imagination de Philip Pullman. 
Je garde, malgré tout, une petite déception face à Lyra qui s'était montré bien plus vaillante dans le tout premier tome. Peu à peu, elle s'est effacée pour laisser plus de place à Will. Vous me direz que c'était inévitable, puisque Will devait devenir l'un des personnages principaux, lui aussi. Mais, quand même, j'appréciais beaucoup cette petite Lyra téméraire des débuts. Will, quant à lui, a été fidèle à ce qu'il était. On ne peut rien lui reprocher. C'est un personnage constant. Je pense que Lyra et Will servaient à démontrer la persévérance, car malgré la difficulté des épreuves ils continuaient toujours à avancer pour atteindre leur but. Pantalaimon qui, depuis toujours, est mon petit préféré, m'a causé beaucoup de soucis et de chagrin dans ce tome. Mais, c'est avec une joie non dissimulée que je l'ai vu prendre sa forme définitive. Et quelle forme ! Je ne pouvais lui en demander davantage ! Pan a été le symbole même de la liberté. Sa liberté n'a pas été obtenu de façon facile, ni sans douleur, mais il l'a quand même obtenue. Et c'est ce à quoi tout le monde doit travailler : trouver sa liberté. Iorek, à mon goût, n'a été que peu exploité dans ce tome. Mais, il a bien servi les desseins de l'auteur afin d'expliquer les terribles conséquences du réchauffement climatique et ainsi sensibiliser son jeune public. Mme Coulter est le personnage qui m'a le plus désarçonné. Je n'ai pas compris comment, d'un coup de baguette magique, elle était parvenue à aimer son enfant alors que dans les tomes précédents rien ne l'a jamais laissé envisager. Dans tous les cas, c'est une très bonne surprise puisqu'on ne s'en est jamais douté. Lord Asriel, quant à lui, est resté le même. Un but, un chemin … Les sentiments qui l'entravent ne comptent que peu ! Les créatures aux pattes en losange m'ont laissé perplexe … J'avais l'impression d'assister à un spectacle dans un cirque. L'auteur aurait pu être un peu plus fin, à mon sens. Ça m'a parut un peu grossier.
Quoiqu'il en soit, l'ensemble est à la hauteur des précédents. C'est un bon moment de lecture, entre joie, peur, tristesse, appréhension … J'ai grandement apprécié la morale de l'auteur, dans ce monde où les enfants veulent grandir bien trop vite : avant de construire quelque chose, il faut se construire soi-même. S'il ne laisse rien apparaître aux premiers abords, cette série est très éducative. Sur l'environnement, sur la vie elle-même (que ce soit dans le bonheur ou le malheur), sur la mort, sur les croyances religieuses, sur les croyances scientifiques (existence de différents mondes). L'auteur essaie d'apporter son savoir de façon subtile. Un savoir qui dit simplement : soyez libre, croyez en ce que vous voulez croire du moment qu'il s'agit-là de votre propre choix (et que vous avez réellement compris de quoi il relate, bons comme mauvais points). Et une fois que vous savez en quoi vous croyez, protégez-le.

  • add_box
    Couverture du livre « À la croisée des mondes T.2 ; la tour des anges » de Philip Pullman aux éditions Gallimard-jeunesse

    Topette sur À la croisée des mondes T.2 ; la tour des anges de Philip Pullman

    Le début de ce second tome est assez déstabilisant. En effet, on s'attend à lire les aventures de Lyra. On a hâte de la retrouver. Pourtant, on se retrouve enfoui dans un monde similaire au nôtre avec un tout nouveau personnage. Malgré tout, on s'attache rapidement à Will qui est un jeune garçon...
    Voir plus

    Le début de ce second tome est assez déstabilisant. En effet, on s'attend à lire les aventures de Lyra. On a hâte de la retrouver. Pourtant, on se retrouve enfoui dans un monde similaire au nôtre avec un tout nouveau personnage. Malgré tout, on s'attache rapidement à Will qui est un jeune garçon plein de courage et de coeur. le choix de Pullman de nous guider à travers notre propre monde est très intéressant. D'autant plus, que grâce à ça, il ancre davantage l'histoire dans la mémoire du lecteur. On s'approprie à deux cent pour cent la scène. L'histoire de Will et de Lyra n'a plus rien de surnaturelle et de fantastique. C'est devenu notre histoire ! On en fait parti !
    On regrette toutefois la petite touche de Lyra. Elle apparaît ici très sage contrairement au tome précédent. Sa vivacité nous manque. Mais Will comble plutôt bien le manque.
    Le même défaut reste à déplorer dans l'intrigue de ce tome. le manque de suspens. On se doutait bien dès le début que Grumann et John Parry n'étaient qu'une seule et même personne.
    On salue le parti-pris de Pullman qui décide de ne pas épargner son jeune public de la mort, malgré la profonde tristesse que cela inspire au lecteur. La mort De Lee et de Hester, son daemon, est un crève-coeur. Même à 29 ans, on en verse une larme tant c'est absolument horrible. D'autant plus, qu'on imaginait bien cet homme dans le rôle du père adoptif de Lyra. Il l'aimait d'un amour si sincère … Quel gâchis !
    On attend de voir si Moxie va se révéler être le démon de Will dans les prochains tomes. Effectivement, cet animal réagissait étrangement près de lui. Comme si leurs pensées étaient connectées. le chat a provoqué la mort de l'homme afin que Will puisse s'enfuir. Puis, il s'est dressé devant Lord Boreal pour que Will s'échappe.
    Pour ma part, je dirais que ce tome est aussi palpitant que le premier. Je ne comprends définitivement pas comment l'adaptation a pu être arrêtée. Quand on compare le Monde de Narnia à cette oeuvre, il n'y a pas photos. À la croisée des mondes est bien mieux, et sur tous les plans. Il ne s'agit pas là que d'une histoire enfantine qui doit déterminer qui sera le roi ou la reine d'un royaume et où tout finit bien. Il y a ici de véritables enjeux. Bravo à l'auteur qui n'essaie pas d'abrutir les enfants, mais plutôt de leur révéler la véritable nature de la vie, entre malheur, joie, trahison, amitié, amour, et inévitablement mort. Un chef d'oeuvre qui mériterait davantage de critiques positives.