Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jiro Taniguchi

Jiro Taniguchi
Jirô Taniguchi fait ses débuts dans la bande dessinée en 1970 avec Un été desséché. De 1976 à 1979, il publie avec le scénariste Natsuo Sekigawa plusieurs récits d'inspiration hard-boiled, dont Ville sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3. Influencé par des auteurs eu... Voir plus
Jirô Taniguchi fait ses débuts dans la bande dessinée en 1970 avec Un été desséché. De 1976 à 1979, il publie avec le scénariste Natsuo Sekigawa plusieurs récits d'inspiration hard-boiled, dont Ville sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3. Influencé par des auteurs européens – Moebius, Bilal ou Crespin –, il travaille ensuite en solitaire et signe, entre autres, L'Homme qui marche, Le Chien blanco (2 volumes), Le Journal de mon père (2 volumes), Quartier lointain (2 volumes), L'Orme du caucase (adaptation de nouvelles d'Utsumi), Terre de rêves, L'homme de la toundra, Le Gourmet solitaire – autant d'albums traduits et publiés par Casterman. Il réside au Japon.

Avis sur cet auteur (64)

  • add_box
    Couverture du livre « Le journal de mon père » de Jiro Taniguchi aux éditions Casterman

    Johanna Karniewicz sur Le journal de mon père de Jiro Taniguchi

    Après mon premier voyage au Japon, mon frère m'a prêté cette BD et j'ignore pourquoi je l'ai laissé dormir six ans dans ma bibliothèque.

    À la mort de son père, un homme retourne dans sa ville natale. Celui qu'il a injustement accusé de beaucoup de maux va lui être raconté par leurs proches,...
    Voir plus

    Après mon premier voyage au Japon, mon frère m'a prêté cette BD et j'ignore pourquoi je l'ai laissé dormir six ans dans ma bibliothèque.

    À la mort de son père, un homme retourne dans sa ville natale. Celui qu'il a injustement accusé de beaucoup de maux va lui être raconté par leurs proches, et ses souvenirs d'enfance vont prendre une autre dimension.

    C'est d'une grande beauté, plein de douceur et de tendresse. Les dessins de ce manga sont magnifiques et nous transportent immédiatement au Japon.

    Je me suis laissée envoûter le temps d'une après-midi par ce bel ouvrage.

    On assiste avec délice à ces jolies scènes de vie, à des drames, à l'enfant qui grandit et à ses traumatismes qui vont l'éloigner peu à peu de sa famille.

    Une pépite à découvrir !

  • add_box
    Couverture du livre « K » de Jiro Taniguchi aux éditions Kana

    Ines Perluette @la_bibliotheque_de_perluette sur K de Jiro Taniguchi

    J’adore les récits d’alpinistes et de sauvetage en montagne, alors je ne pouvais pas résister à ces histoires, où le mystérieux K se lance dans l’ascension des sommets les plus dangereux pour venir en aide à ceux qui y sont accidentés. On sent la brûlure du froid, la difficulté des progressions...
    Voir plus

    J’adore les récits d’alpinistes et de sauvetage en montagne, alors je ne pouvais pas résister à ces histoires, où le mystérieux K se lance dans l’ascension des sommets les plus dangereux pour venir en aide à ceux qui y sont accidentés. On sent la brûlure du froid, la difficulté des progressions sur les parois réputées infranchissables, la mort qui peut survenir à chaque instant. C’est intense et je me suis laissé prendre par l’action, même si je trouvais qu’il manquait un petit quelque chose pour accrocher réellement avec le personnage.

  • add_box
    Couverture du livre « Le roi des gyozas » de Jiro Taniguchi et Yoko Hiramatsu aux éditions Picquier

    Emmanuelle Luang sur Le roi des gyozas de Jiro Taniguchi - Yoko Hiramatsu

    Un voyage dans la culture culinaire du Japon. Un livre qui donne faim.

    Un voyage dans la culture culinaire du Japon. Un livre qui donne faim.

  • add_box
    Couverture du livre « Nos compagnons » de Jiro Taniguchi aux éditions Casterman

    clementine.litteraire sur Nos compagnons de Jiro Taniguchi

    Dans cette bande-dessinée, le célèbre auteur japonais met à l’honneur les animaux domestiques à travers cinq histoires simples et touchantes sur les liens qui nous unissent à eux, nos meilleurs compagnons. Ce récit intimiste dont le premier chapitre est inspiré de sa propre vie m’a fait passer...
    Voir plus

    Dans cette bande-dessinée, le célèbre auteur japonais met à l’honneur les animaux domestiques à travers cinq histoires simples et touchantes sur les liens qui nous unissent à eux, nos meilleurs compagnons. Ce récit intimiste dont le premier chapitre est inspiré de sa propre vie m’a fait passer par toutes sortes d’émotions. Ce sont des histoires simples, de la vie de tous les jours mais qui portent en elle une sincérité qui ne peut que toucher au coeur.

    J’ai lu cette bande-dessinée très lentement en observant finement les graphismes aux multiples détails : les paysages plus vrais que nature, les expressions des personnages, jusqu’aux poils des animaux qui paraissent réels. Les dessins en noir et blanc sont très réalistes et élégants. Un remarquable travail de patience et d’observation.

    Comme toujours, Jirô Taniguchi parvient à créer une ambiance hors du temps et un brin nostalgique. Subtilement, il démontre aussi la place immense que prennent les animaux dans nos vie et tout ce qu’ils nous apportent au quotidien. Moi qui suis très attachée à mon chat, ça m’a énormément parlé.

    Une lecture douce et marquante.

Ils suivent Jiro Taniguchi

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !