Honoré De Balzac

Honoré De Balzac
1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans... Voir plus
1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

Articles (3)

  • Portrait d'Orhan Pamuk, mélancolies stambouliotes
    Portrait d'Orhan Pamuk, mélancolies stambouliotes

    Si les Lisboètes chantent tristement leur saudade, les Stambouliotes s’adonnent parfois au « hüzün ». Ce qui nourrit cette « mélancolie du Bosphore » : un mélange complexe alliant la nostalgie de l’empire ottoman, la schizophrénie d’une ville à cheval sur deux continents et l’agitation politico-sociale des quarante dernières années.

  • Interview de Guy Jacquemelle pour son nouveau roman : Les Années insouciantes
    Interview de Guy Jacquemelle à propos de son nouveau roman

      Pour son second roman, Guy Jacquemelle nous parle de ses goûts littéraires et de ses choix d'écrivain. Rencontre.

  • La bibliothèque idéale de Fabrice Humbert
    Les choix de Fabrice Humbert

    Fabrice Humbert est professeur agrégé et écrivain. Il a remporté le Prix Orange du livre 2009 pour L’Origine de la Violence. Son dernier, Avant la chute (éd. Le Passage) est sorti en août 2012.

Voir tous les articles

Avis (67)

  • Couverture du livre « Un début dans la vie » de Honoré De Balzac aux éditions Gallimard

    Jean François SIMMARANO sur Un début dans la vie de Honoré De Balzac

    Karl Marx ne s'était pas trompé en disant qu'il fallait lire Balzac pour bien comprendre la France et ses rouages sociaux. Cette histoire de voyage en calèche regroupant différents membres représentatifs de la société du dix-neuvième siècle en est l'exemple édifiant. Chacun à sa place et dans...
    Voir plus

    Karl Marx ne s'était pas trompé en disant qu'il fallait lire Balzac pour bien comprendre la France et ses rouages sociaux. Cette histoire de voyage en calèche regroupant différents membres représentatifs de la société du dix-neuvième siècle en est l'exemple édifiant. Chacun à sa place et dans son rôle use et abuse de positions et de postures liées à son statut social. L'intrigue est mince mais la théâtralité parfaitement maîtrisée fascine et nous entraîne dans une lecture à la fois passionnée et amusée. Cerise sur le gâteau, Balzac nous gratifie à la fin du roman d'un terme infiniment visionnaire pour un classique , la naissance du "Bourgeois moderne", le BoMo, ancêtre du BoBo.

  • Couverture du livre « Le lys dans la vallée » de Honoré De Balzac aux éditions Gallimard

    Sophie Wag sur Le lys dans la vallée de Honoré De Balzac

    C'est le livre de Balzac par lequel il ne faut pas commencer car on s'ennuie ferme pendant les descriptions de paysage à n'en plus finir! Si certains ne savent pas ce que veut dire "être payé à la ligne" lorsque l'on était écrivain au XIXé siècle, qu'ils lisent Le Lys dans la vallée!

    C'est le livre de Balzac par lequel il ne faut pas commencer car on s'ennuie ferme pendant les descriptions de paysage à n'en plus finir! Si certains ne savent pas ce que veut dire "être payé à la ligne" lorsque l'on était écrivain au XIXé siècle, qu'ils lisent Le Lys dans la vallée!

  • Couverture du livre « Le chef d'oeuvre inconnu » de Honoré De Balzac aux éditions Gallimard

    Mélissande Preguiça sur Le chef d'oeuvre inconnu de Honoré De Balzac

    Le chef d’œuvre inconnu pose la question de l’œuvre parfaite, du chef d’œuvre universel.
    Les personnages, absorbés entièrement par la passion de l’art sont intéressants et le lecteur plonge tout de suite dans l’univers.
    Mais la fin est un peu décevante. Le tableau est au centre du récit...
    Voir plus

    Le chef d’œuvre inconnu pose la question de l’œuvre parfaite, du chef d’œuvre universel.
    Les personnages, absorbés entièrement par la passion de l’art sont intéressants et le lecteur plonge tout de suite dans l’univers.
    Mais la fin est un peu décevante. Le tableau est au centre du récit pendant une bonne partie de l’histoire, pourtant on ne sait finalement pas vraiment ce qu’il y a dessus. La description est trop vague et nuit à une possibilité d’interprétation du résultat par le lecteur. Le peintre est-il juste fou ou le tableau est-il d’une beauté si pure que les camarades du peintre ne peuvent en percevoir la réelle dimension ? Cette question me semble sans piste de réponse une fois le livre fini.

Voir tous les avis