Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Fabrice Meddour

Fabrice Meddour
Après un parcours scolaire classique, Fabrice Meddour entre à l'Institut Audiovisuel d'Orléans dont il sort diplômé quatre ans plus tard. D'abord attiré par le dessin animé, il se tourne rapidement vers la bande dessinée. Après une histoire courte parue dans Les Récits sur le Diable, il se lance ... Voir plus
Après un parcours scolaire classique, Fabrice Meddour entre à l'Institut Audiovisuel d'Orléans dont il sort diplômé quatre ans plus tard. D'abord attiré par le dessin animé, il se tourne rapidement vers la bande dessinée. Après une histoire courte parue dans Les Récits sur le Diable, il se lance dans son grand projet : la série Hispanola aux Editions Vents d'Ouest, qui comporte quatre volumes d'une grande finesse narrative et graphique. L'Anticycle, histoire inachevée dans l'éphémère magazine "Golem" en 1998 lui permet de proposer une série de SF aux éditions Soleil : Le Temps des Cendres. Trois albums plus tard, il entame en 2001, Enwin (Soleil) où l'on peut voir qu'il est tout aussi à l'aise dans la Fantasy que dans les autres genres. Mettant en pause sa dernière série Gilles de Carpe (Soleil), Meddour revient en 2005 aux éditions Vents d'Ouest avec Ganarah, une nouvelle série qui ne manque ni de punch ni d'élégance ! En 2009, il participe à l'aventure L'Ultime Chimere, un projet SF où plusieurs dessinateurs se partagent les différentes périodes de l'Histoire, sur un scénario de LF Bollée, et à La Geste des Chevaliers Dragons pour Soleil. Son prochain projet est une adaptation sombre du conte Blanche-Neige, scénarisée par Bonifay.

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith » de Damien Marie et Fabrice Meddour aux éditions Bamboo

    BD APRÈS BD sur San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith de Damien Marie - Fabrice Meddour

    Le mardi 17 avril 1906, à San Francisco, Judith est une femme de chambre du Palace Hôtel, qui monte de la part du maire de la ville un cadeau dans la chambre du célèbre ténor italien, Enrico Caruso. Malheureusement, au mauvais endroit, au mauvais moment, elle se retrouve face à un tableau...
    Voir plus

    Le mardi 17 avril 1906, à San Francisco, Judith est une femme de chambre du Palace Hôtel, qui monte de la part du maire de la ville un cadeau dans la chambre du célèbre ténor italien, Enrico Caruso. Malheureusement, au mauvais endroit, au mauvais moment, elle se retrouve face à un tableau qu’elle n’aurait pas dû voir et prise au piège entre deux hommes de main de la mafia italo-américaine.

    Cette intrigue mêle fiction et faits réels, nous plongeant dans une aventure où une jeune femme lutte pour sa survie, tandis qu’un célèbre ténor cherche à se libérer de l’emprise de la mafia, le tout dans le contexte imminent d’un séisme destructeur. Au fil des rebondissements, nous nous plaisons à découvrir l’histoire, centrée autour d’un mystérieux tableau de Gustav Klimt, objet de toutes les convoitises.

    C’est un voyage dans le temps qui nous emporte dans une époque où la Californie de 1906 a été marquée par des événements naturels tragiques. Nous avons été séduits par le mystère, la sensualité, et l’aspect esthétique accompagné de teintes chaudes et sépia. En fin d’album, un dossier enrichit nos réflexions en apportant des éclairages sur Klimt, Caruso, China Town et le séisme de 1906 à San Francisco.

  • add_box
    Couverture du livre « San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith » de Damien Marie et Fabrice Meddour aux éditions Bamboo

    Claire @fillefan2bd sur San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith de Damien Marie - Fabrice Meddour

    S’il est bien une date importante pour la ville de San Francisco, c’est bien 1906, plus exactement le 18 avril, à 5h12. Avec sa magnitude de près de 8 sur l’échelle de Richter (qui compte 9 échelons), un séisme détruisit, dès les premières minutes, de nombreux bâtiments. Mais les incendies, qui...
    Voir plus

    S’il est bien une date importante pour la ville de San Francisco, c’est bien 1906, plus exactement le 18 avril, à 5h12. Avec sa magnitude de près de 8 sur l’échelle de Richter (qui compte 9 échelons), un séisme détruisit, dès les premières minutes, de nombreux bâtiments. Mais les incendies, qui s’ensuivirent, achevèrent la destruction de la ville et plus de 3000 morts furent à déplorer.

    San Francisco 1906, signé Damien Marie (scénario) et Fabrice Meddour (dessin et couleur), débute la veille de cette catastrophe. Une jeune femme se rend au Palace Hotel pour y effectuer son service de nuit. Elle revêt sa tenue de femme de chambre et se dirige vers la chambre d’Enrico Caruso. Le ténor italien se produit sur la scène du Grand Theatre Central et ne va pas tarder à regagner l'hôtel.
    Alors qu’elle s’apprête à retaper le lit, la jeune femme découvre un colis entre les draps. Elle a à peine le temps de s’en saisir que deux mafieux la menacent à l’aide d’un couteau. Ils s’emparent du tableau et lui intiment de les conduire vers la sortie la plus proche.

    Bâillonnée à l’arrière d'une voiture, les deux hommes décident de se débarrasser d'elle dans Chinatown afin de faire porter la responsabilité de son assassinat sur la mafia chinoise.
    Les choses ne se passant pas comme prévues, la jeune femme réussit à s’échapper et à récupérer le tableau. Mais comment échapper à la mafia italienne, dorénavant à sa recherche, alors que le jour ne va pas tarder à se lever ?

    Voilà un étonnant récit qui s’insère parfaitement bien dans la réalité de faits historiques. Ce tome 1, intitulé Les trois Judith et dont on ne comprend la signification qu’à la toute dernière page, est un bel exemple de ce que peut être un crescendo dans un récit. On sait parfaitement qu’un terrible évènement va se produire, mais comment va-t-il pouvoir bouleverser l’action en cours ?
    Quant aux dessins à dominante sépia, ils se passent de tout commentaire, puisque magnifiquement réalisés. Que ce soit la beauté des corps, les gueules patibulaires des mafieux ou la représentation de bâtiments avant et après le séisme.

  • add_box
    Couverture du livre « San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith » de Damien Marie et Fabrice Meddour aux éditions Bamboo

    bulle.noire sur San Francisco 1906 Tome 1 : Les trois Judith de Damien Marie - Fabrice Meddour

    En 720 av JC, Judith, une jeune veuve, séduit le général assyrien Holopherne avant de le décapiter.
    Mardi 17 avril 1906, une femme de chambre du Palace Hotel de San Francisco entre dans la suite du chanteur d'opéra Caruso. Elle y trouve un tableau qui suscite manifestement de nombreuses...
    Voir plus

    En 720 av JC, Judith, une jeune veuve, séduit le général assyrien Holopherne avant de le décapiter.
    Mardi 17 avril 1906, une femme de chambre du Palace Hotel de San Francisco entre dans la suite du chanteur d'opéra Caruso. Elle y trouve un tableau qui suscite manifestement de nombreuses convoitises...

    C'est autour du peintre autrichien Gustav Klimt et ses tableaux (dont la fameuse représentation de la décapitation d'Holopherne) que Damien Marie (Ceux qui me touchent entre autres) a construit son récit qu'il place dans une période bien particulière; entre le 17 et le 23 avril 1906, en plein tremblement de terre à San Francisco. Un cataclysme, et l'incendie qui suit, qui vont ravager la ville.

    Fabrice Meddour ("Après l'enfer" déjà avec Damien Marie, "La fille sur le quai"), propose un magnifique travail essentiellement sépia (mais pas que). Inspiré par l'Art nouveau de Klimt, il s'attache aussi à respecter un certain réalisme historique. Le récit emprunte en effet de nombreux événements et personnages réels de ces jours d'effondrement.

    Cette première partie d'un diptyque est parfaitement orchestrée. J'ai trouvé cette double entrée, historique et artistique, emballante et bien portée par un joli travail graphique. Le récit a encore beaucoup de secrets à dévoiler, vivement la suite !

  • add_box
    Couverture du livre « La fille du quai » de Alexine et Fabrice Meddour aux éditions Glenat

    Lionel Arnould sur La fille du quai de Alexine - Fabrice Meddour

    Chronique précédemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Je ne suis pas certain d’avoir tout compris dans ce conte mais doit-on vraiment chercher à « comprendre » une œuvre pour l’apprécier ? Attention, je ne dis pas non plus que je n’ai RIEN compris, hein, je dis juste que la lecture de...
    Voir plus

    Chronique précédemment parue sur le blog www.sambabd.net


    Je ne suis pas certain d’avoir tout compris dans ce conte mais doit-on vraiment chercher à « comprendre » une œuvre pour l’apprécier ? Attention, je ne dis pas non plus que je n’ai RIEN compris, hein, je dis juste que la lecture de cette BD, pour agréable qu’elle fut, m’a laissé un peu dans le flou. La question étant : qu’ont voulu nous dire les auteurs ?

    Est-ce une allégorie de la folie qui, malheur, serait potentiellement héréditaire ? En tout cas, une chose est sûre, ça se lit très bien. D’abord parce que la narration est bien rythmée. La mise en abîme très classique (on aperçoit le narrateur, un vieux monsieur barbu, dans quelques cases par ci par là) permet de se concentrer sur les passages les plus importants de la vie des protagonistes. Ensuite parce que c’est parfois drôle (comique de répétition sur la femme du passeur) et qu’il y a quelques trouvailles sympathiques, notamment le pourquoi du comment de ce refus de toucher le sol chez Haurel. Enfin, évidemment, parce que c’est juste magnifiquement dessiné par Fabrice Meddour. Qu’il s’agisse des décors très oniriques, des ambiances météorologico-tendues (et un néologisme dans l’nourrain ! Un !) ou encore des personnages qui ont, pour les jeunes du moins, un petit quelque chose de Loisel, le graphisme de cette BD nous régale de bout en bout.

    Bref, j’ai peut-être pas tout compris, mais j’ai bien aimé !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !