Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Fabio Viscogliosi

Fabio Viscogliosi
Fabio Viscogliosi est plasticien, écrivain et musicien. Il a exposé son travail à diverses reprises, notamment au Musée d'Art contemporain de Lyon, à la galerie Agnès b. ou au Festival international de bande dessinée d'Angoulême. Récemment, L'Association a édité Da Capo, un volume regroupant troi... Voir plus
Fabio Viscogliosi est plasticien, écrivain et musicien. Il a exposé son travail à diverses reprises, notamment au Musée d'Art contemporain de Lyon, à la galerie Agnès b. ou au Festival international de bande dessinée d'Angoulême. Récemment, L'Association a édité Da Capo, un volume regroupant trois de ses livres graphiques. En janvier 2010, il a également publié son premier roman aux éditions Stock : Je suis pour tout ce qui aide à traverser la nuit.

Avis sur cet auteur (8)

  • add_box
    Couverture du livre « Harpo » de Fabio Viscogliosi aux éditions Actes Sud

    FIORINI Géraldine sur Harpo de Fabio Viscogliosi

    Un joli roman très court, dont Harpo Marx est le personnage principal. Harpo, qui devient amnésique suite à un accident de voiture, et est accueilli par une famille française alors que sa famille engage un détective à sa recherche.

    L’histoire, très romancée, est plaisante. J’ai...
    Voir plus

    Un joli roman très court, dont Harpo Marx est le personnage principal. Harpo, qui devient amnésique suite à un accident de voiture, et est accueilli par une famille française alors que sa famille engage un détective à sa recherche.

    L’histoire, très romancée, est plaisante. J’ai particulièrement aimé les passages où Harpo est hébergé à Lyon, car, connaissant bien cette ville, j’ai pu arpenter les rues en sa compagnie.
    Je dois reconnaître que j’ai été un peu gênée par un léger goût d’inachevé à la fin de ce roman, et (et c’est la première fois que je ressens cela) par le format du livre papier qui rend les lignes bien trop courtes pour une lecture parfaitement fluide. Mais le style d’écriture compense ces deux inconvénients. Très musicale (l’auteur est également musicien, est-ce un hasard ? …), l’écriture semble mélodieuse, rythmée, et nous emporte dans les aventures d’Harpo. C’est très original et cela m’a séduite.
    C’est donc un agréable moment de lecture, même si j’aurais apprécié quelques détails sur certains moments de l’histoire.

  • add_box
    Couverture du livre « Harpo » de Fabio Viscogliosi aux éditions Actes Sud

    Calimero29 sur Harpo de Fabio Viscogliosi

    Roman original qui raconte l'errance de Harpo, un des Marx Brothers, atteint d'amnésie rétrograde suite à un accident de la route en Ardèche, en décembre 1933, alors qu'il rentrait d'une tournée en Union Soviétique et qu'il devait embarquer au Havre pour rejoindre les Etats-Unis.
    C'est...
    Voir plus

    Roman original qui raconte l'errance de Harpo, un des Marx Brothers, atteint d'amnésie rétrograde suite à un accident de la route en Ardèche, en décembre 1933, alors qu'il rentrait d'une tournée en Union Soviétique et qu'il devait embarquer au Havre pour rejoindre les Etats-Unis.
    C'est l'occasion pour lui qui ne parle pas français de rencontrer des femmes et des hommes généreux, de connaître des milieux qui lui sont totalement étrangers (la vie isolée à la campagne, l'écriture, l'imprimerie, Lyon). La famille Marx, de son côté, engage un détective qui part enquêter en France et le retrouve en janvier 1934.
    Fabio Viscogliosi livre là un roman original, à la limite du burlesque à la manière des filmes des Marx Brothers; c'est une ode à la liberté qu'aucun souvenir n'entrave mais qui ne peut être qu'une parenthèse. Cette liberté, l'auteur l'offre également au lecteur/trice car de nombreuses questions restent sans réponse, libre à nous d'y apporter celle qui nous convient ce qui peut nous faire ressentir une sorte de frustration: pourquoi Harpo a-t-il décidé de ne pas embarquer au Havre et de filer vers le sud de la France, qu'allait-il y faire, a-t-il retrouvé la mémoire, pourquoi son escapade française n'apparaît pas dans son autobiographie remplacée par une sombre histoire de documents secrets?
    Ce roman m'a également permis de faire connaissance de Harpo, en particulier avec la dernière partie du roman, après son retour aux Etats-Unis, ce qui m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur la famille Marx et sur la filmographie des frères.

  • add_box
    Couverture du livre « Harpo » de Fabio Viscogliosi aux éditions Actes Sud

    hanae sur Harpo de Fabio Viscogliosi

    Avis issu de : https://wordpress.com/post/hanaebookreviews.wordpress.com/3351

    Rêvons un peu voulez-vous ? Imaginez croiser Monica Belluci ou Brad Pitt ou Robert Downey Jr. (tant qu’à faire autant inclure mes fantasmes) au détour d’une rue, vagabondant dans un village de France, totalement...
    Voir plus

    Avis issu de : https://wordpress.com/post/hanaebookreviews.wordpress.com/3351

    Rêvons un peu voulez-vous ? Imaginez croiser Monica Belluci ou Brad Pitt ou Robert Downey Jr. (tant qu’à faire autant inclure mes fantasmes) au détour d’une rue, vagabondant dans un village de France, totalement amnésique de son statut d’idole.
    Vous l’abordez, il vous adopte, vous l’embarquez et vous voilà tous deux à couler des jours paisibles dans votre quotidien tranquille (Ceux connaissent mon aversion pour la tranquillité comprendront ici que je n’inclus plus mes fantasmes).

    Alors ? « Dans tes rêves ! » me direz-vous. Et bien chers tous, conservez ce rêve dans les catégories des possibles car une histoire similaire est arrivée à Harpo Marx, icône du cinéma burlesque américain.
    Membre le plus secret des Marx Brothers (Chico, Groucho, Gummo et Zeppo), Harpo tient son surnom de son instrument favori : la harpe. A l’écran, il est connu pour ses pitreries, son trench-coat, et son mutisme perpétuel.
    En Décembre 1933, de retour d’une tournée en Union Soviétique, il déroge au planning du voyage et embarque sur les routes de France, roulant calmement à bord d’une Torpédo bleue. Mais son escapade l’emporte dans un fossé de la Haute Ardèche. Diagnostiqué amnésique, il fugue de l’hôpital et est recueilli par un ermite écrivain.
    De l’autre côté de l’Atlantique, les frères Marx embauchent un détective privé pour retrouver leur frère. Mais dans cette campagne française enneigée où personne ne sait qui il est, un amnésique est comme une aiguille perdue dans une botte de foin.
    J’ai aimé le condensé de l’histoire. Le format est court, l’épopée amnésique est rapide et ce procédé accentue l’importance du présent, instant T auquel l’amnésique est condamné.

    Au fond, le vagabond ne vit-il pas un pur instant de liberté dans sa vie effervescente ?
    Le roman interroge. La mémoire fonde-t-elle l’individu ? Si les souvenirs, leurs enchainements, les actions passées suffisent à faire quelqu’un ; l’amnésique serait-il personne ?
    J’ai vu l’amnésie comme une toile vierge de l’esprit capable de nous dévoiler réellement. Réduit à son présent, libre de toutes influences passées, Harpo est ramené à sa valeur intrinsèque : floue mais pure de l’innocence des premières heures.

    Aussi, le romanesque du paysage d’hiver ardéchois apporte de la magie à cette parenthèse amnésique. Comme le souligne l’auteur dans une interview à FranceInfo (lien), certains endroits comme la région du Mézenc rappellent « des paysages qu’ Harpo a probablement connu à ses débuts quand il faisait des tournées théâtrales un peu miséreuses dans l’Amérique profonde. »
    L’errance d’Harpo fait donc écho à sa vie américaine et ce parallélisme permet d’interroger sur les traces que laissent les accidents de la vie. Cette expérience ardéchoise a-t-elle impacté ses films futurs ? A-t-elle nourri son inspiration ?
    En tous cas l’auteur en est convaincu « cet épisode ardéchois va au final influencer la filmographie des Marx Brothers et donc l’histoire du monde par rebond ! » (France info)

    L’histoire vraie-fausse est drôle. Mais, prenante aux premières pages, elle ne m’a pas totalement emportée comme pourrait le faire la mélodie de Fabio Viscogliosi, que j’ai découvert post lecture. Car en plus d’écrivain, l’auteur est aussi musicien, dessinateur.
    Pour combler les notes manquantes, l’auteur raccorde une matière hétérogène qui mène à un mélange des genres. Le récit est tantôt journalistique – les faits sont rappelés minutieusement et l’auteur inclus des déclarations propre à son personnage (« de son propre aveu ») – tantôt très romanesque, inventif voir poétique.
    Je me suis laissée bercer par la partie romanesque mais les derniers chapitres rompent la mélodie du récit. Plus informatifs, ils m’ont un peu détachée de l’histoire.

    Et vous ? Quelle icône du cinéma américain aimeriez-vous trouver amnésique sur les routes de France ?

    « Le 12 décembre 1933, en fin de journée, le grand comédien Harpo Marx est au volant d’une Citroën 5 CV carrossée en Torpédo de couleur bleu pâle. Seul à bord, il roule à une vitesse de soixante kilomètres heure, vitesse raisonnable à laquelle il est difficile d’attribuer la responsabilité du dérapage qui survient sur la départementale 104, à la hauteur du lieu-dit La Charrière. Peut-être quelque animal – renard, furet ou ragondin – a-t-il traversé à cet instant, poussant Harpo à donner par réflexe le coup de volant qui l’envoie dans le décor. Ou est-ce un pneu qui éclate, une plaque de verglas, l’inattention, la somnolence, allez savoir ?
    […]
    On peut imaginer plusieurs motifs ayant poussé Harpo à ce brusque changement de parcours.
    On peut imaginer un rendez-vous secret, un rendez-vous amoureux, pourquoi pas ?
    Ou le simple désir de rouler vers le Sud de la France, par fantaisie, pour se dégourdir les jambes après l’épisode soviétique.
    On peut imaginer ce qu’on veut car le comportement humain se dispense souvent de logique et il est prouvé que les décisions les plus importantes, celles qui engagent la vie tout entière, se prennent dans une absolue légèreté , l’homme se rapprochant en cela de l’animal, porté par l’instinct, la tentation ou ce qu’on nomme, tout bêtement, un coup de tête. »

  • add_box
    Couverture du livre « Harpo » de Fabio Viscogliosi aux éditions Actes Sud

    Bernard Letellier sur Harpo de Fabio Viscogliosi

    Une petite fiction sur un accident de voiture - et ses conséquences - qu’aurait subi Harpo Marx, l’un de frères du groupe des Marx Brothers. Cet accident se produit alors qu’il se trouve en France, dans la période de l’entre deux guerres. Le rendu de l’époque est bien senti. On croise dans ce...
    Voir plus

    Une petite fiction sur un accident de voiture - et ses conséquences - qu’aurait subi Harpo Marx, l’un de frères du groupe des Marx Brothers. Cet accident se produit alors qu’il se trouve en France, dans la période de l’entre deux guerres. Le rendu de l’époque est bien senti. On croise dans ce roman, quelques personnages truculents et attachants. Une ode à la nature et à la vie simple. C’est sympa, frais, poétique. On ne s’y ennuie pas.