Etienne Le Roux

Etienne Le Roux

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • Couverture du livre « La mémoire dans les poches T.3 » de Etienne Le Roux et Luc Brunschwig aux éditions Futuropolis

    Mumu Dans le Bocage sur La mémoire dans les poches T.3 de Etienne Le Roux - Luc Brunschwig

    La voilà enfin arrivé dans ma bibliothèque municipale la troisième partie de cette BD et j'avais hâte de découvrir le dénouement et les explications sur l'attitude assez bizarre de Sidoine qui a des répercussions sur toute la famille.
    Je me suis plongé dans le passé de Sidoine et quel passé :...
    Voir plus

    La voilà enfin arrivé dans ma bibliothèque municipale la troisième partie de cette BD et j'avais hâte de découvrir le dénouement et les explications sur l'attitude assez bizarre de Sidoine qui a des répercussions sur toute la famille.
    Je me suis plongé dans le passé de Sidoine et quel passé : fait de retour en arrière, on découvre ce parcours pendant la deuxième guerre mondiale même si nous avions des indices surtout dans la deuxième partie.
    Par contre le temps que j'ai mis à lire les 3 parties a fait que j'ai eu quelques interrogations sur des situations, sur la chronologie, sur certains personnages, le contexte.
    On comprend l'attachement de Sidoine à ce petit garçon qui a fait surgir un passé douloureux, mais il est question également de vie cachée, de double identité mais surtout d'amour, de fidélité en amitié...... et surtout de famille.
    Même si j'ai aimé la lecture je conseillerais de lire "à la suite" les trois volumes afin de baigner, s'imprégner totalement de l'atmosphère de cette très jolie histoire aux illustrations de qualité avec des couleurs sépia ou sombres pour évoquer le passé.

  • Couverture du livre « 14-18 T.1 ; le petit soldat (août 1914) » de Eric Corbeyran et Etienne Le Roux aux éditions Delcourt

    Gérald LO sur 14-18 T.1 ; le petit soldat (août 1914) de Eric Corbeyran - Etienne Le Roux

    Huit amis, issus du même village, sont mobilisés en août 1914 pour une guerre qui ne devait durer que quelques semaines et qui durera cinq longues années, cinq années de boucherie. Affectés ensemble dans le même régiment, ils vont découvrir les horreurs de la guerre.
    Le récit démarre sur un...
    Voir plus

    Huit amis, issus du même village, sont mobilisés en août 1914 pour une guerre qui ne devait durer que quelques semaines et qui durera cinq longues années, cinq années de boucherie. Affectés ensemble dans le même régiment, ils vont découvrir les horreurs de la guerre.
    Le récit démarre sur un mutilé de la guerre, une gueule cassée en 1919. Qui est-ce ? Puis rapidement nous revenons en 1914, au temps de l’insouciance pour faire la connaissance d’un groupe d’amis attachants pour que dès le premier village traversé rencontre la mort. L’histoire nous immerge très rapidement dans cette période joyeuse puis nous rencontrons comme ces soldats la peur, sur leur visage, la bêtise des gradés, la violence des balles qui sifflent, fauchent, tuent.
    Le graphisme ajoute bien sûr à l’intensité du moment une dimension tragique. Les personnages sont particulièrement bien réussis et les décors sont très réalistes.
    Dans l’ensemble, l’album est d’un très bon niveau, le travail réalisé est remarquable et l’hommage rendu est honorable. Un très bon premier album pour une série qui s’annonce belle et tragique à la fois.

  • Couverture du livre « La mémoire dans les poches T.2 » de Etienne Le Roux et Luc Brunschwig aux éditions Futuropolis

    Valérie Magnon sur La mémoire dans les poches T.2 de Etienne Le Roux - Luc Brunschwig

    Un second tome tout aussi réussi que le premier. Le fils part à la recherche de son père disparut depuis plusieurs années. Il se retrouve en Algérie ce qui nous permet d’approcher la vie de ceux qui sont rentrés contre leur gré, les attentes de ceux qui ne sont pas partis, la complexité des...
    Voir plus

    Un second tome tout aussi réussi que le premier. Le fils part à la recherche de son père disparut depuis plusieurs années. Il se retrouve en Algérie ce qui nous permet d’approcher la vie de ceux qui sont rentrés contre leur gré, les attentes de ceux qui ne sont pas partis, la complexité des relations internationales. Le fils découvre au fil des jours, des semaines toute la complexité de son père ; ce qu’il a vécu, ce dont il a pris conscience à travers les évènements du premier tome et ce qu’il a voulu réparer.

    Ces découvertes sont possibles à travers une multitude de petits papiers que le père a accumulé tout au long de sa vie, d’abord dans ces poches puis dans une boite. Il y a des tickets de caisse, des listes de course, des annotations, des photos. Le principe est intéressant et permet de replonger dans l’histoire récente et dans l’histoire plus ancienne du père. Ce n’est qu’en redécouvrant son père que le fils pourra reprendre sa route.

    L’écriture est belle et juste, les dessins riches en détails. L’auteur poursuit avec finesse et profondeur la réflexion entamée dans le premier tome.

  • Couverture du livre « La mémoire dans les poches T.1 » de Etienne Le Roux et Luc Brunschwig aux éditions Futuropolis

    Valérie Magnon sur La mémoire dans les poches T.1 de Etienne Le Roux - Luc Brunschwig

    J’ai beaucoup aimé cette BD qui aborde le traitement de l’immigration et de l’intégration à travers des personnages de plusieurs cultures aux histoires complexes, aussi bien du coté de ceux qui accueillent que de ceux qui arrivent. Il n’est pas toujours simple de mettre en pratique dans son...
    Voir plus

    J’ai beaucoup aimé cette BD qui aborde le traitement de l’immigration et de l’intégration à travers des personnages de plusieurs cultures aux histoires complexes, aussi bien du coté de ceux qui accueillent que de ceux qui arrivent. Il n’est pas toujours simple de mettre en pratique dans son quotidien son discours d’intégration et d’ouverture. Il n’est pas simple non plus d’arriver dans un nouveau pays et de réussir à évoluer à travers deux cultures parfois extrêmement différentes.

    Dans l’histoire, un couple et son fils habitent une cité HLM multiraciales. Le père est un taiseux, la mère une figure reconnue de partage et de tolérance. Le fils est unique et porte tous leurs espoirs. Le rôle de chacun semble clair, le discours limpide mais au fond qu’est ce qui a construit ce couple et quel sera l’impact de son histoire sur ses réactions face aux autres.
    Le fils devenu adulte découvrira progressivement que les apparences sont parfois trompeuses et que les bases de son éducation ne son pas toujours solides. Pour avoir voulu protéger leur fils les parents vont se séparer.. Par manque de communication, chacun va se retrouver seul.
    L’histoire de cette famille va créer des remous dans la cité et chez certains nouveaux arrivants entrainant même des renvois au pays pour certains.

    Cette BD est aussi riche qu’un roman. Elle va à l’essentiel, évoque avec finesse des personnages et des histoires complexes pour un thème d’actualité. Le premier tome n’est qu’un point de départ qui rend indispensable, nécessaire la lecture du second.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com