Brunilde Sismondo Ridgway

Brunilde Sismondo Ridgway

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « La rivière du temps » de Brunilde Sismondo Ridgway aux éditions Orbit

    Magali Vallée sur La rivière du temps de Brunilde Sismondo Ridgway

    Ce livre n’a pas tenu ses promesses, loin de là. Pourtant, l’idée de ces voyages dans le temps me semblait très intéressante. Mais l’auteur s’est perdu en route dans tellement de descriptions que le début est lent. Tellement lent qu’il prend les 3/4 du livre. On tourne en rond entre les...
    Voir plus

    Ce livre n’a pas tenu ses promesses, loin de là. Pourtant, l’idée de ces voyages dans le temps me semblait très intéressante. Mais l’auteur s’est perdu en route dans tellement de descriptions que le début est lent. Tellement lent qu’il prend les 3/4 du livre. On tourne en rond entre les différents personnages principaux et les deux époques dans lesquels nous voyageons.
    Puis il y a les noms donnés aux deux groupes de voyageurs dans le temps et le nom donné au « fléau » qui les font se monter les uns contre les autres pour essayer de l’endiguer. Autant le choix du nom de la « Guilde » me parle et je le trouve même parfait, autant les « OFAN », l’autre groupe, là je ne comprends pas. Cela ne veut rien dire. Même en essayant de voir si ce sont les initiales d’un mot anglais, cela ne marche pas. Est-ce une erreur de traduction ?
    Ce que je ne comprends pas non plus, c’est pourquoi la plupart des protagonistes de l’histoire passent leur temps à dire « les Enfants » au lieu d’« OFAN ». Je ne vois absolument pas le rapport, mais peut-être que je suis passée totalement à côté.
    Ensuite, il y a un « fléau » qui fait que tout ce petit monde se monte les uns contre les autres. Il l’appelle le « PAL ». C’est en fait le futur qui revient en arrière et bouleverse tout le passé. Là encore, si quelqu’un veut bien m’expliquer pourquoi ce nom, je veux bien. Toujours à la recherche d’une relation avec un mot anglais ou des initiales, je n’ai rien trouvé.
    L’histoire d’amour entre les deux héros est téléphonée depuis le début, donc il n’y a aucune surprise. On sait très bien ce qu’il va se passer entre eux et surtout qu’il ne va y avoir aucun problème. Alors, quel est l’intérêt à par un profond ennui.
    Comme tout est long à se mettre en place, la fin arrive comme précipitée. Et encore, si on peut appeler cela une fin. J’imagine en fait que ce livre a une suite, d’où la fin bâclée. Je ne pense pas que je la lirais, car j’ai vraiment été très déçue.
    Du coup, je ne sais pas si je reprendrais de si tôt un roman de ce genre.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !