Aranda Julien

Aranda Julien

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (6)

  • Couverture du livre « Le jour où maman m'a présenté Shakespeare » de Aranda Julien aux éditions Eyrolles

    Ellemlire sur Le jour où maman m'a présenté Shakespeare de Aranda Julien

    Pour être tout à fait honnête, j'ai ouvert ce livre sans grande conviction. le titre à rallonge me rappelait Ta deuxième vie commence quand tu te rends compte que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano, un livre que je n'avais pas du tout aimé. Je n'avais pas adhéré au mélange...
    Voir plus

    Pour être tout à fait honnête, j'ai ouvert ce livre sans grande conviction. le titre à rallonge me rappelait Ta deuxième vie commence quand tu te rends compte que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano, un livre que je n'avais pas du tout aimé. Je n'avais pas adhéré au mélange roman/développement personnel.

    L'histoire nous est contée à la première personne par un garçon d'une dizaine d'années qui vit seul avec sa mère. Celle-ci est comédienne de théâtre et a souvent du mal à joindre les deux bouts. Mais elle voit toujours la vie du bon côté et élève son fils dans la joie et la bonne humeur. Elle organise des répétitions dans son jardin, avec sa troupe. La voisine est caissière, elle connaît tous les codes-barres par coeur et termine toutes ses phrases par « bip bip ». Notre jeune narrateur grandit dans un univers extravagant, rempli d'amour et de bienveillance.

    "Ce qui était agréable chez Michel, c'est qu'il était comme Maman et que chaque fois qu'il parlait de sa vie, il n'y avait jamais de problèmes mais que des solutions.
    — La vie, s'exclamait-il devant les clients amusés, il faut la dévorer sinon c'est elle qui nous dévore!"

    Le style de ce livre peut dans un premier temps déstabiliser, mais on s'habitue et on se retrouve dans la tête de cet enfant qui vit entouré d'une bande de joyeux lurons. Certaines scènes apparaissent complètement loufoques. Les mots sont souvent drôles, mais aussi souvent touchants puisque tout est raconté du point de vue de cet enfant, qui interprète les choses comme il le peut. Ainsi, il nous parle notamment de Paul Emploi ou des forces du désordre. Vous penserez que c'est parfois candide ou simplet, mais finalement, vous comprendrez que tout cela est bien plus profond qu'il n'y paraît.

    "C'est le manque d'amour qui rend les gens en colère?
    — Oui, a-t-elle répondu avec un air mélancolique, la colère, c'est quand l'amour s'est trompé de chemin."

    Julien Aranda, avec sa plume originale ne manque pas d'imagination pour nous questionner sur le bonheur. Un bon travail, bien payé, est-il synonyme d'une vie heureuse ? Ou bien exercer sa passion, entouré de personnes qu'on aime et qui nous aiment n'est-il pas essentiel ?

    "Le génie n'a pas besoin d'artifices contrairement à la médiocrité."

    Le narrateur et sa maman vivent simplement. Ils n'ont pas beaucoup d'argent, mais ils sont heureux parce qu'ils sont ensemble. Ils profitent de la vie, de leurs amies. La mère du narrateur aime son fils, et Shakespeare, plus que tout, et elle l'entraîne à sa suite. Quand des soucis se profilent à l'horizon, elle philosophe, expose les bons côtés du problème plutôt que de s'apitoyer sur son sort. Sa manière de voir les choses est plus qu'optimiste, et cela fait un bien fou à lire.

    Dans ce petit roman, à chaque chapitre, il se dégage de l'amour, de l'amitié, de la bonne humeur, de la bienveillance. On a nous aussi envie de se dire que nos problèmes ne dureront pas, que la colère n'est souvent pas légitime. Il faut savoir se poser et prendre la vie du bon côté si l'on veut être heureux.

    "Au final, tu es le seul qui ait entendu battre mon coeur de l'intérieur, a-t-elle déclaré la voix chargée d'émotion."

    Le jour où maman m'a présenté Shakespeare est un livre qui sous des apparences gentillettes de comédie burlesque, cache un roman bien plus profond. C'est le livre de la vie, avec ses difficultés, ses moments drôles et tristes mais c'est surtout le livre qui nous rappelle que bien souvent un problème a une solution. Une très belle lecture que je vous recommande sans hésiter.


    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/10/13/le-jour-ou-maman-ma-presente-shakespeare-julien-aranda/

  • Couverture du livre « Le jour où maman m'a présenté Shakespeare » de Aranda Julien aux éditions Eyrolles

    La Bibliothèque de Juju sur Le jour où maman m'a présenté Shakespeare de Aranda Julien

    Quel joyeux tintamarre que ce livre !

    Le narrateur, âgé d'une dizaine d'années, conte de ses yeux d'enfant son quotidien avec sa maman, actrice méconnue qui brûle de son amour pour les planches …

    Il vit avec sa passionnée de maman qui l'élève tant bien que mal, aidée par les membres de sa...
    Voir plus

    Quel joyeux tintamarre que ce livre !

    Le narrateur, âgé d'une dizaine d'années, conte de ses yeux d'enfant son quotidien avec sa maman, actrice méconnue qui brûle de son amour pour les planches …

    Il vit avec sa passionnée de maman qui l'élève tant bien que mal, aidée par les membres de sa troupe de théâtre, tous plus touchants les uns que les autres et une amie, caissière de supermarché, au bord du gouffre.
    J'ai passé un moment délicieux à la lecture déboire de cette petite famille.

    Le récit est terriblement émouvant, plein de jolis jeux de mots nés de la compréhension déformée du jeune narrateur qui ne comprend pas toujours très bien le monde qui l'entoure.

    Ce qui ressort de ce joyeux bordel, c'est un regard tendre sur une société qui ne l'est pas vraiment avec ceux qui souhaitent prendre des chemins de traverse.

    Une belle fable où tout est bien qui finit bien, à lire avec les yeux de l'enfance et le coeur d'un adulte repenti.
    Julien Aranda est très fort pour éblouir son lecteur en offrant à lire les émotions d'un enfant. J'imagine que pour être aussi doué dans son écriture, il a lui même au moins 12 ans et demi.
    Il ne faut pas, malgré tout, se méprendre sur le ton enfantin de ce livre car il cache des trésors de poésie, d'humanité. Il donne envie de vivre ensemble. Avec nos différences. Avec nos ressemblances. Une leçon de bienveillance.

    Un livre qui fait du bien donc.

    Applaudissements.

    Standing ovation.

    Rideau !

  • Couverture du livre « Le sourire du clair de lune » de Aranda Julien aux éditions Terra Nova

    marie heckmann sur Le sourire du clair de lune de Aranda Julien

    Le Spitch?
    Pour devenir celui qu’il a toujours rêvé d’être et sortir de sa condition modeste, Paul Vertune est prêt à tout. Le jour où il rencontre un soldat nazi dans la clairière d’une forêt bretonne, sa vie bascule. Paul part à la découverte du vaste monde, réalisant ainsi son rêve d’enfant....
    Voir plus

    Le Spitch?
    Pour devenir celui qu’il a toujours rêvé d’être et sortir de sa condition modeste, Paul Vertune est prêt à tout. Le jour où il rencontre un soldat nazi dans la clairière d’une forêt bretonne, sa vie bascule. Paul part à la découverte du vaste monde, réalisant ainsi son rêve d’enfant. Sans jamais se départir de sa joie de vivre et animé par une confiance infinie en l’Homme, Paul affronte les obstacles pour suivre son destin. Osera-t-il alors avouer ses sentiments à la belle Mathilde qu’il aime secrètement depuis toujours ? Respectera t-il la promesse faite à cet officier allemand qui a changé sa vie ?
    Mon avis?
    J'ai découvert Julien Aranda avec son livre "Le jour où Maman m'a présenté Shakespeare" (q j'ai adoré ++++) et il m'a gentiment proposé cette lecture.
    On suit le parcours de Paul, un homme gentil, bon, altruiste, généreux et courageux de sa naissance à sa mort au rythme des nombreux rebondissements qui jalonnent cette lecture agréable. J'ai été embarqué dans cette aventure à travers le monde,à travers ses rêves, …
    L'Amour est en filigranes dans ce livre: amour aux siens, à la vie, à ses passions, à la transmission, à la générosité.
    Elle m'a touché car ce livre regorge d'espoirs, d'optimisme et de joie de vivre, de moments simples ou exceptionnels mais beaux où le sourire ou les larmes sont attirés....
    Pour avoir lu son 2è roman en 1er, j'ai pu voir la progression dans la maitrise de son écriture, une évolution positive, une plume encore plus précise, plus juste dans "Le jour où Maman m'a présenté Shakespeare". C'est pourquoi même si j'ai dévoré et ai été emballée par ce roman, j'e suis un peu restée sur ma faim, car je le sais maintenant capable d'encore plus!!! J'ai hâte de lire son 3è roman.....

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !