Évêques africains au concile Vatican II (1959-1965) ; le cas du Cameroun

Couverture du livre « Évêques africains au concile Vatican II (1959-1965) ; le cas du Cameroun » de Jean-Paul Messina aux éditions Karthala
  • Date de parution :
  • Editeur : Karthala
  • EAN : 9782865379057
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

La bibliographie consacrée au Concile Vatican II (1959-1965), depuis près de quarante ans, est considérable et comporte plusieurs centaines d'ouvrages.
Or, mais faut-il s'en étonner, aucun d'entre eux n'accorde à l'apport des Eglises d'Afrique présentes lors de ce Concile, une attention... Lire la suite

La bibliographie consacrée au Concile Vatican II (1959-1965), depuis près de quarante ans, est considérable et comporte plusieurs centaines d'ouvrages.
Or, mais faut-il s'en étonner, aucun d'entre eux n'accorde à l'apport des Eglises d'Afrique présentes lors de ce Concile, une attention particulière. Faut-il croire dès lors que, perdus dans l'anonymat d'une assemblée rassemblant plus de deux mille participants, venus de tous les points du globe, les évêques d'Afrique n'ont rien dit ni fait qui méritât d'être retenu ? Ce serait une lourde erreur et le grand mérite de l'ouvrage de Jean-Paul Messina, historien camerounais, est de rappeler opportunément que l'Afrique fut très active au Concile, au point d'étonner grandement les observateurs.
On se souvient peut-être qu'à cette même époque, nombre de pays africains vivaient leurs premières années d'indépendance et que leurs Eglises étaient encore pour la plupart dirigées par des évêques issus des congrégations missionnaires qui les avaient fondées. Sur les quelque 350 évêques représentant l'Afrique, seuls une trentaine en étaient originaires. Qu'attendre donc d'un épiscopat finalement " étranger ", à l'évidence en sursis, et de surcroît de nationalités fort diverses (française, irlandaise, anglaise, espagnole, portugaise) ? Quelle ne fut pas la surprise du plus grand nombre de voir l'épiscopat d'Afrique (francophone, anglophone, lusophone) faire bloc an sein d'une instance commune de concertation, une sorte de " panafricaine épiscopale ", et décider de s'exprimer d'une seule voix lors des assemblées générales, l'intervenant parlant au nom de tous ses collègues.
Cette initiative venue des Eglises d'Afrique n'eut pas d'équivalent au Concile et cela mérite d'être noté. Lejeune archevêque de Yaoundé, Jean Zoa, en fut l'une des chevilles-ouvrières et on ne s'étonnera pas de voir le camerounais Jean-Paul Messina consacrer une place de choix à cet homme d'exception. Tel qu'il se présente, force est de reconnaître que ce livre ne fait pas nombre avec tous ceux qui ont été consacrés au Concile Vatican II et qu'il restitue aux Eglises d'Afrique une page de leur histoire qui ne doit pas être oubliée.
R. Luneau

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Jean Zoa ; prêtre, archevêque de Yaoundé Jean-Paul Messina KARTHALA

Voir tous les livres de Jean-Paul Messina