En attendant Bojangles

Couverture du livre « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeaut aux éditions Finitude

4.177570093

107 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Finitude
  • EAN : 9782363390639
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 160
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Ici seule la fantaisie a le droit de cité ; travail, école, contingences sont oubliés. Celle qui donne le ton, c'est la mère, un... Lire la suite

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Ici seule la fantaisie a le droit de cité ; travail, école, contingences sont oubliés. Celle qui donne le ton, c'est la mère, un véritable feu follet, imprévisible et extravagante. C'est elle qui a adopté Mademoiselle Superfétatoire, une grue de Guinée qu'elle promène en laisse, qui arrose les meubles, qui change de prénom chaque jour. Elle entraîne sa famille dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour pourtant, elle va trop loin, et le monde rationnel s'invite chez eux. Père et enfant vont tout faire pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue coûte que coûte, pour la protéger. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Un roman magnifique, une véritable ôde à l'amour rythmée d'un brin de folie.

  • 0.2

    En attendant Bojangles, premier roman d'Olivier Bourdeaut a déjà été consacré par six prix littéraires ! C'est un roman incomparable aux autres. C'est une loufoquerie, une fable, un conte fantasque qui dès les premières lignes extrait le lecteur de son quotidien. Ce livre nous embarque vers un ailleurs ou tout est prétexte à la fête et à la légèreté.

    Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

    En attendant Bojangles souffle un vent de liberté et de folie. Olivier Bourdeaut nous raconte à deux voix, celle du père et du fils, l'histoire d'une famille bien singulière embarquée dans la folie d'une femme. Les parents s'aiment d'un amour fou et dansent jour et nuit dans leur immense appartement en sirotant des cocktails colorés. Ils en oublient tout le reste. Ils n'ouvrent pas le courrier pour mieux ignorer la banalité des contraintes sociales et le temps qui passe. En attendant Bojangles est un savoureux cocktail de mensonges à l'endroit et à l'envers qui se joue sur la musique des sentiments pour que la fête continue malgré la maladie.

    C'est entre comédie et tragédie que l'auteur nous dessine les contours de la folie. L'écriture d'Olivier Bourdeaut semble simple, mais en réalité, elle est parfaitement maîtrisée. Olivier Bourdeaut joue des mots comme personne, d'ailleurs ne dit-on pas que seul celui qui maîtrise peut jouer ? Et dire qu'il a longtemps hésité à se lancer dans l'écriture, se sentant tout petit face à sa bibliothèque...

    Vous l'aurez compris, En attendant Bojangles est un petit bijou de lecture, il a un je ne sais quoi de L'écume des jours de Boris Vian. En attendant Bojangles se lit, plus qu'il ne se décrit, alors lisez-le !
    Allez, let's dance !


    http://the-fab-blog.blogspot.fr/2017/01/mon-avis-sur-en-attendant-bojangles.html

  • 0.25

    Ma découverte en 2016. Un livre que je n'attendais pas et que j'ai lu par hasard, grâce au conseil d'un ami. En attendant Bonjangles, c'est une mélodie douce amère qui nous emmène dans univers décalé dès les premières pages.

  • 0.2

    Que ferait-on par amour ? cette sempiternelle question ... tout quitter sur un coup de tête? banal ! Cacher un corps ? surfait !
    Mais vivre dans un monde fantasque où l'on change de prénom chaque jour, où on adopte une grue, où on laisse s’amonceler les factures et jeter au bas de l'escalier l'huissier, où on abandonne son travail pour mener pleinement cette vie sans contrainte, sans conformisme, alors, là, oui, on est au centre de l'amour où tout ce qui compte c'est vivre avec l'autre sa vie.
    C'est ainsi que cette famille va vivre, au gré des lubies de Louise surement bi-polaire et plutôt que de la ramener dans la réalité, c'est toute la famille qui va vire dans sa folie : faire des soirées toutes les nuits, acheter un château en Espagne par provocation, organiser un kidnapping, ... jusqu'au point de non retour.

    "Quand la réalité est banale et triste, inventez-moi une belle histoire, vous mentez si bien, ce serait dommage de vous en priver"dit-elle à son fils.
    Comment notre narrateur se construit en vivant dans le mensonge, le fantasque ? Eh bien il a l'air de bien s'en sortir puisqu'il est d'un optimisme à tout épreuve et même dans les moments difficiles, la vie devient un jeu, un film, une danse.

    J'ai beaucoup aimé ce livre où l'on retrouve une touche de Vian, de Forrest Gump et le tout dans un univers de douce mélancolie où l'on sourit avec eux tout en sentant le drame caché au fond de cette vie trépidante.

    On ne sait pas s'il faut rire ou pleurer, du grand n'importe quoi !
    "C'était vraiment n'importe quoi, parce que la vie c'est souvent comme ça, et c'est très bien ainsi"

  • 0.25

    Mon avis et mon résumé :
    Encore un livre que je ne voulais pas vraiment lire, tant les critiques étaient dithyrambiques…Mais encore une fois, après un ultime conseil, ma curiosité titillée, j’ai décidé de me faire mon propre avis.
    Et bien m’en a pris. J’ai été happée. JE suis tombée sous le charme de cette famille atypique, où la mère change de prénom tous les jours, où l’entrée de l’appartement est le théâtre de partie de dames grandeur nature. Je me suis laissée attendrir par le regard candide (cela m’a rappelé Forrest Gump) du jeune garçon sur cette mère originale :
    « D’elle, mon père disait qu’elle tutoyait les étoiles, ce qui me semblait étrange car elle vouvoyait tout le monde »
    J’ai été attendrie par ce petit garçon qui se laisse picorer par sa mère et accepte de lui mentir sur sa journée, car elle trouve le mensonge plus beau que la vérité.
    J’ai admiré la patience et le dévouement de ce père, conscient dès le départ de « l’originalité » de sa femme mais prêt à tout pour elle tant il l’aime et tant il aime son fils.
    Pour résumer ce livre je dirais que c’est une histoire d’amour, un peu fantasque mais magnifique et qui fait battre le cœur du lecteur.
    UN COUP DE CŒUR ET UN COUP AU CŒUR dont j’ai en fait bien du mal à parler !

  • 0.15

    J'ai dû m'y reprendre à 2 fois pour suivre cette histoire danss les 1ers chapitres, je ne comprenais pas la trame, mais au final, j'ai bien aimé ce roman loufoque qui raconte l'histoire d'un amour fou, d'un enfant qui s'adapte à la folie de ses parents. On s'attache à cette mère, malade mentale et aux autres personnages tous plus fous les uns que les autres

  • 0.25

    Il y a des livres comme ça dont la critique dithyrambique vous fait peur. Peur d'être déçue, peur du marketing, mais la peur de passer à côté d'un roman fou dépasse toute appréhension. Et c'est là que je remercie de m'être laissé aller, d'avoir dépasser mes craintes et d'avoir succomber à la curiosité car ce roman est une merveille. Une merveille de folie certes, mais une douce et enivrante musique du nom de Bojangles. Olivier Bourdeaut nous raconte au travers les yeux d'un enfant le drôle de couple que forme ses parents, Georges et (?) dont le nom change tous les jours au grès des envies. Parfois Renée, tantôt Marylou ou encore Joséphine, mère délurée, fantaisiste et un brin timbrée ainsi que Georges, sont des parents extravagants. Usant et abusant des cocktails, des fêtes absurdes et dotés d'un humour féroce ils sont au son de Mr Bojangles interprété par Nina Simone, un couple intense. De l'amour fou, sans limite, sinon à celle de la folie de cette mère qui sombre dans un joyeux bordel de l'esprit sans jamais, ou presque, entacher l'espièglerie et la bonne humeur de cette famille atypique.

    Ceci est une histoire d'amour drôle et folle d'un homme pour une femme, d'un jeune garçon envers ses parents dont le seul but est de comprendre cette relation démente. Témoin de l'évolution du couple enivré d'amour, le protagoniste nous narre un conte extraordinaire, vertigineux et chimérique. Facétieux roman dont la fin m'a laissé coite et nostalgique d'une rencontre furtive avec des personnages attachants, laissant l'étrange impression de les avoir frôlés et presque touché du doigt comme ce fils qui ne percera peut-être jamais le mystère de ces deux âmes soeurs. Frais, parfois bizarre mais d'une tendresse désarmante ce roman casse tous les codes du roman classique et ça fait du bien! A lire sans modération un cocktail à la main et une pâtisserie ibérique dans l'autre.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Wachten op Bojangles Olivier Bourdeaut WERELDBIBLIOTHEEK

Voir tous les livres de Olivier Bourdeaut

Autres éditions

En attendant Bojangles Olivier Bourdeaut FINITUDE

4.177570093

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com