Aux premiers temps des photographes ; Roanne cité modèle (1840-1940)

Couverture du livre « Aux premiers temps des photographes ; Roanne cité modèle (1840-1940) » de Collectif aux éditions Thoba's

0 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Thoba's
  • EAN : 9782916393247
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 216
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Monographie / Histoire de l'art / Essais / Dictionnaires
Résumé:

L'avènement de la photographie vers la fin des années 1840 ouvre la voie à une nouvelle activité professionnelle : photographe. L'arrivée de la photographie à Roanne fut particulièrement rapide. Dès 1843, des photographes itinérants annoncent leur passage dans la presse locale. Est-ce la... Lire la suite

L'avènement de la photographie vers la fin des années 1840 ouvre la voie à une nouvelle activité professionnelle : photographe. L'arrivée de la photographie à Roanne fut particulièrement rapide. Dès 1843, des photographes itinérants annoncent leur passage dans la presse locale. Est-ce la situation de cette ville sur un axe routier important ou la proximité de Lyon qui valent aux Roannais de connaître rapidement cette découverte ?

C'est un certain Planchard qui proposera dès 1843 les premiers portraits au daguerréotype aux Roannais. Comme partout ailleurs, le portrait sera à Roanne l'usage majeur de la photographie. En 1852 Maria CHambefort ouvre le premier studio permanent. Ensuite, l'invention de la photo-carte de visite va transformer fondamentalement la production du portrait photographique et générer l'ouverture de nombreux ateliers. La photo-carte fera le succès de la Grande Galerie Dessendier qui accueillera des générations de Roannais.
La densité de la population des photographes professionnels augmente à l'intérieur des villes, mais également dans toute la France citadine et rurale. Roanne, ville en plein essor industriel, n'échappe pas au phénomène et la toute nouvelle notabilité trouve dans la photographie un médium pour asseoir sa représentation sociale.

Le métier se transforme avec les perfectionnements du matériel, les inventions techniques et l'évolution de la société. La demande de photographies s'oriente vers le reportage alors que les portraits représentaient plus de 90% des demandes jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le photographe devient petit à petit un témoin privilégié de l'espace familial, de la vie publique, de grands événements ou de pays lointains. La photographie s'impose peu à peu comme pratique documentaire au service de nombreux domaines de l'activité humaine.
L'évolution du matériel de prises de vues et des produits photographiques, en particulier l'arrivée des émulsions au gélatino-bromure d'argent, plus commodes et plus rapides permettent une vulgarisation et une démocratisation de la pratique photographique. L'amateur produit lui-même un grand nombre d'images, pratiquant sa passion bien plus souvent au sein d'un club. Le photo-club de Roanne créé en 1895 est tout à fait exemplaire à cet égard.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Spider-man t.1 ; les illusions perdues Collectif PANINI

Voir tous les livres de Collectif