Antonia

Couverture du livre « Antonia » de Gildas Girodeau aux éditions Au-dela Du Raisonnable
  • Nombre de page : 250
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Surnommée la Pistolera par la presse des années 70, Antonia la jeune activiste et ses camarades des Brigades mettent tous les carabiniers d'Italie sur les dents. Contrainte de fuir son pays, la jeune fille se jette dans une carrière d'humanitaire au sein d'une congrégation religieuse. Mais... Lire la suite

Surnommée la Pistolera par la presse des années 70, Antonia la jeune activiste et ses camarades des Brigades mettent tous les carabiniers d'Italie sur les dents. Contrainte de fuir son pays, la jeune fille se jette dans une carrière d'humanitaire au sein d'une congrégation religieuse. Mais la traque qu'organisent les deux officiers italiens qui la pistent est faite pour durer toujours. Dans sa cavale éffrenée, Antonia est tiraillée entre la force inaltérable de ses engagements, son amour pour son cousin Anselme, prêtre dont elle ne partage pas la foi, le devoir de garder le silence pour sa survie et l'impérieux besoin d'agir dans les pays qu'elle traverse. Au Rwanda, elle crie pour chasser les premiers fratricides. Il était une fois une lanceuse d'alerte, elle s'appelait Antonia.

Donner mon avis

Le courrier des auteurs

Gildas Girodeau répond à nos questions ! (25/11/2015)

1) Qui êtes-vous ? ! Un écrivain-agriculteur, et souvent le contraire. 2) Quel est le thème central de ce livre ? C'est la construction d'une lanceuse d'alerte. Antonia est une militante engagée, elle n'a que vingt-quatre ans quand elle prend la décision de fuir l'Italie. Au travers de son évolution psychologique, de ses joies, de ses peines, de ses amours, de ses doutes, elle nous emporte dans une vie pleine et forte où jamais elle ne renoncera. En arrière-plan se dessine l'histoire d'une lente descente aux enfers : de l'utopie des années 70 au cynisme des années 90. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «À dix-sept ans, son père lui avait appris cette règle d'or qu'elle n'avait, depuis, jamais transgressée : «Si tu as un problème, trouve le verbe qui le résout et répète-le jusqu'à ce que tu aies fait ce que dit ce verbe.» Dès le lendemain, par provocation, elle expérimenta le précepte paternel avec le verbe «baiser», dont elle aimait l'intonation vulgaire autant que le tabou qu'il représentait dans son milieu conservateur et, par-dessus tout, la forme de liberté qu'il sous-entendait. Après qu'un garçon plus âgée eut fait ce qu'il fallait - il se prénommait Genaro, mais elle n'en était plus tout à fait sûre -, elle avait dû reconnaître que son père pouvait être de bon conseil.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Redemption song, de Bob Marley 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? A propos de ce livre ? Le sentiment de solitude, avec tendresse.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Nuclear parano à Port-Vendres Gildas Girodeau CAP BEAR

Voir tous les livres de Gildas Girodeau

Autres éditions

Antonia Gildas Girodeau AU-DELA DU RAISONNABLE

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine