Anticorps

Couverture du livre « Anticorps » de Antoine D'Agata aux éditions Xavier Barral
  • Nombre de page : 500
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Photo Vidéo
Résumé:

« Le lent naufrage d'un homme sans attaches, rescapé d'un long périple, qui se répète de chambre en chambre. » Telle est la description que donne Antoine d'Agata du triptyque qu'il prépare pour septembre 2012.
Triptyque composé d'une exposition1, d'un film et d'un livre. Les trois... Lire la suite

« Le lent naufrage d'un homme sans attaches, rescapé d'un long périple, qui se répète de chambre en chambre. » Telle est la description que donne Antoine d'Agata du triptyque qu'il prépare pour septembre 2012.
Triptyque composé d'une exposition1, d'un film et d'un livre. Les trois volets de ce projet partagent une architecture commune, en neuf temps, rythmée par neuf « stations » - errance, ivresse, désir, chair, jouissance, chute, excès, orgie et agonie -, tant physiques que mentales, qui ordonnent le récit d'une quête ardue, radicale mais lucide, vécue la nuit, mêlant sexe, errances, souffrance et drogues. Antoine d'Agata ne met pas en scène le monde qu'il photographie, il n'en est que le témoin silencieux, le spectateur assidu. Il s'y plonge à corps perdu et nous entraîne avec lui dans ces expériences ordinaires ou extrêmes de la chair, du vide, de la mort et de la jouissance. Il y a une essentialité dans son travail, une urgence aussi.
Journal autobiographique, récit chronologique d'un parcours désordonné, confrontation intime qui se nourrit de la capacité unique qu'a la photographie d'extirper de situations vécues un langage élaboré mais instantané, ce livre offre une plongée vertigineuse dans la nuit qui forge la réflexion menée par d'Agata sur le rapport de force entre deux mondes antagonistes. De l'aliénation sociale à la solidarité de la chair, de l'immoralité à la transparence de l'amoralité, de la politique à la pornographie, de l'ivresse à la prostration narcotique, de la parole à l'instinct, de la confusion des sens à l'hystérie, de la perception à l'action, de l'absorption inconsciente du monde à la lucidité.
Les images deviennent toujours plus abstraites au fil du livre, révèlent la dégénérescence due non seulement à la violence accrue des situations mais aussi à une lente évolution du noir et blanc vers la couleur, vers le numérique. Elles s'opposent à l'autre facette du livre, au travail méticuleux d'inventaire, de mises en séquences. La méthodologie de classement et l'utilisation compulsive de blocs d'images ramènent le spectateur à une certaine rigidité de l'espace physique et social qui fait écho au formatage violent mais insidieux de l'individu dans la société moderne.
Acteur à part entière du programme qu'il se condamne à vivre, d'Agata est tenu de suivre à la lettre - et par l'expérience du corps - ce systématisme exigeant. Situations retrace une pratique photographique indissociable d'une certaine façon d'appréhender l'existence, où le risque, le désir, l'inconscience et le hasard restent les éléments essentiels. Aucune attitude morale, aucun jugement, simplement l'éthique de l'affirmation qu'il faut, pour explorer certains univers, les partager jusqu'au bout, sans précaution aucune. Un passage à l'acte photographique, aux limites de la disparition, de la jouissance et de la mort.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com