Annie Girardot, le destin d'une star authentique ; pour le meilleur et pour le pire !

Couverture du livre « Annie Girardot, le destin d'une star authentique ; pour le meilleur et pour le pire ! » de Orlando Roudder aux éditions Exclusif
  • Date de parution :
  • Editeur : Exclusif
  • EAN : 9782848911007
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 256
  • Collection : Collection privee
  • Genre : Cinéma, Télévision, Audiovisuel, Presse, Médias
Résumé:

Plus d'un demi-siècle durant, elle n'a cessé d'étaler, au fil de ses films, ses immenses talents, incarnant avec le naturel qu'on lui connaît la femme libérée des années soixante, soixante-dix. Séductrice parmi les séductrices, ses amours furent à son image, souvent empreints d'une... Lire la suite

Plus d'un demi-siècle durant, elle n'a cessé d'étaler, au fil de ses films, ses immenses talents, incarnant avec le naturel qu'on lui connaît la femme libérée des années soixante, soixante-dix. Séductrice parmi les séductrices, ses amours furent à son image, souvent empreints d'une passion débordante. Renato Salvatori, l'amour de sa vie, le père de sa fille Giulia, elle le rencontra sur le tournage de Rocco et ses frères. Puis Claude Lelouch, subjugué par le personnage, tombera follement amoureux. Il la fera tourner avec Montand dans Vivre pour vivre. S'enchaînèrent plus de 150 films où elle partagea les premiers rôles avec Bardot, Gabin, Ventura, Mitchum, Noiret, de Funès, Cassel, Delon, Hossein. Elle collectionna les amants, pour le meilleur, mais souvent pour le pire et ce avant d'entamer une longue descente aux enfers où la drogue, l'alcool et l'amant du moment lui firent toucher le fond. Elle devra son salut, quelques années plus tard au théâtre avec Madame Marguerite, à la télévision grâce aux grandes sagas Orages d'été et Le vent des moissons et surtout au fidèle Lelouch qui lui offre un rôle admirable dans Les Misérables, rôle qui lui valut un César et ce grand moment d'émotion, où, sur scène, poignante, elle annonce : « Je ne sais pas si j'ai manqué au cinéma français, mais à moi, le cinéma français a manqué follement. Éperdument. Douloureusement. Votre accueil, ce soir, me laisse espérer que, peut-être, je ne suis pas tout à fait morte. » En 2002, c'est Delon, l'ami de toujours, qui lui remet un Molière d'honneur pour sa carrière théâtrale. Sa dernière apparition à l'écran, le 21 septembre 2008, est un message d'amour qu'elle adresse à sa famille, à ses amis, à nous tous, qui l'avons tant aimée. S'ensuit ce que l'on sait. C'était le 28 février 2011, à Paris. Il était 16 h 30.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine