Alors vous ne serez plus jamais triste

Couverture du livre « Alors vous ne serez plus jamais triste » de Baptiste Beaulieu aux éditions Fayard

3.909090909

11 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Fayard
  • EAN : 9782213680712
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 320
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

C'est l'histoire d'un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis que sa femme est partie. Il a décidé de mettre fin à ses jours le soir même.
En se jetant dans un taxi pour régler quelques affaires à l'hôpital, il fait la connaissance de sa mystérieuse... Lire la suite

C'est l'histoire d'un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis que sa femme est partie. Il a décidé de mettre fin à ses jours le soir même.
En se jetant dans un taxi pour régler quelques affaires à l'hôpital, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir, juste en les regardant dans les yeux. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies.
Le compte à rebours est lancé jusqu'à l'échéance finale. Qui gagnera du désespoir ou de la joie de vivre ? Que s'est-il passé dans la vie de cet homme pour qu'il en arrive là ? Qu'a vécu cette femme pour qu'elle prenne aussi violemment le parti de la vie et du bonheur ?
Avec une poésie joyeuse et une grande émotion, Baptiste Beaulieu imagine une merveilleuse rencontre entre deux êtres qui cherchent à réenchanter le monde.
  Médecin généraliste âgé de 29 ans, Baptiste Beaulieu est l'auteur d'un premier livre remarqué,

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Histoire plus que touchante, émouvante ... une merveilleuse histoire d'amour, amour de sa vie et de la Vie ... J'en ai pleuré ! Ce médecin (qui apparemment a déjà écrit un premier livre et tient un blog) a une superbe façon de nous faire partager son amour de la vie, même quand la mort s'en mêle! je le conseille fortement!

  • 0.25

    Un deuxième écrit de l'auteur, et son premier roman... C'est jouissif, c'est drôle, c'est bien écrit. Alors on retrouve les personnages avec un vrai plaisir. L'auteur nous amène avec beaucoup de tact, de prévenance, de bienveillance à donner du sens à la vie. Jeune auteur prometteur, vraiment.

  • 0.25

    Sous son apparence macabre, ce livre est une véritable ode à la vie.

    Pour un aperçu du livre : https://lasoifdelireblog.wordpress.com/2016/03/28/alors-vous-ne-serez-plus-jamais-triste-de-baptiste-beaulieu/

  • 0.15

    Perdu depuis le départ de sa femme, un jeune médecin décide d'en finir avec la vie. Se rendant à l'hopital pour y régler quelques affaires, il fait la rencontre d'un chauffeur de taxi assez particulier: une vieille dame quelque peu excentrique répondant au nom de Lady Sarah Madeline Titiana Elizabeth van Kokelicöte - Chauffeur d'autant plus curieux qu'elle peut deviner, au simple coup d'oeil, quand les gens vont mourir.
    S'acharnant à vouloir sauver le jeune docteur, Sarah va le convaincre de lui accorder sept jours afin de lui faire changer d'avis.

    "Alors vous ne serez plus jamais triste", deuxième roman de Baptiste Beaulieu, ressemble à un conte. Cette rencontre improbable entre ce jeune docteur et Sarah nous emmène à la découverte de l'humain, de ses faiblesses, de ses souffrances mais aussi de ses espoirs. Ce qui pourrait ressembler à un duel verbal entre nos deux protagonistes, nous apparaît tel un compte à rebours devant nous mener à l'issue fatale. Mêlant flashbacks et instant présent, l'auteur nous livre un conte moderne ne tombant pas dans l'excès de sensiblerie et mêlant savamment humour et sentiments.

    Je remercie Babelio et les éditions Fayard pour m'avoir fait découvrir l'auteur dans le cadre d'une Masse critique privilégiée.

  • 0.2

    « Alors vous ne serez plus jamais triste », c’est derrière ce titre un peu bateau que se dissimule la toute première fiction de Baptiste Beaulieu. Fan de son blog (« Alors voilà ») et de son premier livre «Les 1001 vies des Urgences », j’avais quand même un peu d’appréhension à la voir tenter sa chance dans la fiction, en fait j’avais peu d’être déçue par un homme-écrivain pour lequel j’ai une grande affection. C’est l’histoire d’un médecin plasticien dépressif et suicidaire depuis le départ de son épouse, appelons-le Mark, qui rencontre en bas de son immeuble un matin une vieille dame au volant d’un taxi. Il veut se rendre à l’hôpital mais la vieille dame, appelons-là Sarah, devinant son funeste projet suicidaire, lui arrache une promesse : passer une semaine entière à ses côtés pour le faire changer d’avis. Il se fait un peu forcer la main mais il accepte et pendant une semaine, Sarah va tout tenter (tout et n’importe quoi) pour lui redonner gout et foi dans la vie. Le plus honnêtement, ni le titre ni le pitch ne font forcément très envie au premier abord et je ne crois pas que je me serais lancée dans la lecture de ce roman s’il n’avait pas été écrit par Baptiste. Pendant un bonne partie du livre (numéroté à rebours, c’est voulu et c’est pertinent au regard de l’intrigue), mes craintes étaient fondées : la vieille Sarah en fait des tonnes, son humour est étrange et Mark très patient et tolérant pour un homme au bout du rouleau. Je m’attendais à un artifice, à un rebondissement et j’avais tout envisagé, même la petite touche surnaturelle. Bref, je n’étais pas pleinement convaincue et puis, à quelques encablures de la fin : PAF ! Le rebondissement arrive, et il m’a cueilli comme une fleur. Je ne sais pas pourquoi ni comment je ne l’ai pas vu venir, rétrospectivement c’est inexplicable parce que c’est un rebondissement tout simple. J’ai finit le roman de Baptiste les larmes aux yeux, ce qui ne m’arrive quasiment jamais : j’ai été touché par la simplicité de son intrigue, sa pureté aussi. Il a parsemé son propos (assez lourd) de touche d’humour très efficaces et alterné ses chapitres avec des souvenirs de médecine qui font référence à son premier livre et à son blog et qui sont toutes bouleversantes, sans exception. Je l’ai déjà dit, il y a du Martin Winckler dans Baptiste Beaulieu et à mes yeux, c’est un immense compliment.

  • 0.25

    Petit coup de cœur mais moins gros que pour Alors voilà les 1001 vies des urgences.

    http://elodiebooks.blogspot.fr/2015/07/chronique-n7-alors-vous-ne-serez-plus.html

  • 0.25

    J'avais depuis sa sortie en librairie envie de lire ce livre, peut-être parce que je me sentais moi-même triste, et que ce titre me donnait envie d'en savoir plus.
    Le passage de cet auteur au Festival du livre de Nice samedi prochain, m'a finalement poussé à me procurer ce livre que je voulais absolument découvrir avant de me le faire dédicacer par l'auteur.

    Je me suis donc plongée dans cette histoire, tellement surprenante, cette relation entre cet homme (Mark) seul depuis le départ de sa femme et cette vieille dame excentrique (Sarah), tellement haute en couleurs et qui croque la vie à pleines dents. Ces sept jours qui s'écoulent (avec cette pagination à l'envers), le rapport entre les personnages, on sourit, on pleure, on rit, on est ému. On passe par tous les sentiments et on voudrait nous-même rendre ce Docteur plus heureux.

    J'ai vraiment adoré ce livre. La plume de l'auteur est juste parfaite. On est dans un conte des temps modernes et on se laisse porter par l'histoire et par l'acharnement de cette vieille dame à vouloir sauver cet homme.

    Je vous le conseille à 1000%, même aux plus tristes car je pense qu'on souhaiterait tous dans les mauvais moments trouver sur notre route une Sarah...

  • 0.2

    Ce médecin avait tout pour être heureux jusqu'à présent, mais depuis que sa femme est partie, il n'a plus goût à rien, il n'arrive plus à soigner les gens. Il ne souhaite qu'une seule chose : en finir avec cette vie et la rejoindre… C'était sans compter sur sa rencontre avec Sarah, une vieille dame à l'aspect excentrique, au volant de son taxi. Les détours de la vie aidant, à l'issue de cette première rencontre, elle passe un deal avec le Docteur. Lui accorder sept jours pour le faire changer d'avis et le ramener à la vie, en se pliant à tous ses désirs. Pourquoi accepterait-il ? Pourquoi écouter cette farfelue, qui semble bien haut perchée, qu'il ne connait même pas ? Vraiment, un don pour détecter les personnes malheureuses, comme elle le prétend ? Après tout, il n'a plus rien à perdre…

    Première originalité de ce livre, les pages sont numérotées de telle façon à produire l'effet d'un décompte jusqu'au terme de cette histoire. Un compte à rebours jusqu'au dénouement de l'existence du Docteur. Se suicidera t-il après avoir suivi l'excentrique Sarah dans ses délires ? Chaque chapitre symbolise un jour parmi les sept à traverser jusqu'à l'échéance finale. Et chaque jour, sans en avoir l'air, Sarah pousse le Docteur dans ses retranchements, tentant ainsi de le faire réagir, de le « rendre à la vie », comme elle aime si bien le lui rappeler.

    Malgré l'apparente difficulté du thème du roman, à savoir la perte d'un être cher, il n'est pas à ranger dans la catégorie des livres que je qualifierai de larmoyants. Il évoque certes la tristesse et le désespoir d'un personnage face à l'épreuve du deuil, par le biais du Docteur, mais il suscite aussi une petite dose d'espoir face à l'optimisme et à la détermination sans failles de Sarah. D'ailleurs, pendant ma lecture, de nombreuses fois je me suis demandée, mais pourquoi tient-elle autant à le faire changer d'avis ? Après tout, ils ne se connaissent nullement ! Simple élan philanthropique d'une vieille femme seule vis-à-vis d'un homme acculé par le chagrin ? Rendez-vous à la fin de ce roman pour avoir la réponse, car je vous le dis, vous ne pourrez pas le lâcher avant de connaître le fin mot de l'histoire… A l'image de sa personnalité, le personnage de Sarah réserve bien des surprises…

    On s'attache forcément aux personnages, tout comme je me suis beaucoup liée à Sarah, qui n'a cessée de m'intriguer jusqu'à la fin. C'est le genre de personnage qu'on aimerait tous un jour avoir dans notre vie en cas de gros coup dur… Je suis sûre que, comme c'est le cas pour le Docteur, on ressentirait une pointe de haine envers une telle personne, qui nous mettrait face à nos propres contradictions et responsabilités, mais au fond, on ne pourrait s'empêcher de s'y attacher et de la suivre les yeux fermés… Et alors, vous ne ser(i)ez plus jamais triste…

    Vous l'avez compris, c'est une belle découverte, une belle histoire qui selon moi, en plus d'offrir un bon moment de lecture, peut trouver un écho en chacun de nous, même après l'avoir refermé.

  • 0.2

    Avec « alors vous ne serez plus jamais triste », Baptiste Beaulieu nous livre un conte moderne, la rencontre improbable entre un médecin bougon qui ne sait plus soigner et une vieille fée. Deux personnages, au demeurant antipathiques mais auxquels on ne peut s’empêcher de s’attacher, tout au long de ce compte à rebours (le livre commence à la page 271 et se termine à la page 0).

    D’une écriture fluide, parfois drôle, ce roman est simple, léger, tendre.
    Le mélange entre flashback et instant présent lui donne un rythme particulier mais appréciable nous emmenant, au fil des pages vers un final inattendu et émouvant, qui nous arrachera quelques larmes.

    Mais avec ce roman, l’auteur nous donne surtout une belle leçon de vie, d’espoir, nous prouve qu’il ne faut pas baisser les bras, que la vie mérite d’être vécue.
    N’oubliez pas que derrière les nuages, il y a toujours le soleil.

    Pas vraiment un coup de cœur mais un roman que j’ai apprécié.
    Un superbe cadeau de vie à savourer sur la plage cet été.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Alors voilà : les 1001 vies des urgences Baptiste Beaulieu A VUE D'OEIL

5

Voir tous les livres de Baptiste Beaulieu

Autres éditions

Alors vous ne serez plus jamais triste Baptiste Beaulieu FAYARD

3.909090909

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine