African tabloid

Couverture du livre « African tabloid » de Janis Otsiemi aux éditions Pocket

4

1 note

  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266255394
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
  • Nombre de page : 206
  • Collection : Thriller pocket
  • Genre : Policier / Thriller format poche
Résumé:

À Libreville, ces messieurs de la maison poulaga ne chôment pas, et leurs méthodes sont à l'ancienne. Les aveux se tapent à la machine et s'obtiennent en tapant le bandit, on rackette le taximan et on se détend auprès des habituées de la cuisse tarifée.
Mais toutes les bonnes choses ont une... Lire la suite

À Libreville, ces messieurs de la maison poulaga ne chôment pas, et leurs méthodes sont à l'ancienne. Les aveux se tapent à la machine et s'obtiennent en tapant le bandit, on rackette le taximan et on se détend auprès des habituées de la cuisse tarifée.
Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et lorsqu'un journaliste d'investigation connu pour dénoncer les abus du gouvernement est retrouvé mort près du palais présidentiel, la pression des chefs se fait sentir. Il faut résoudre le crime le plus rapidement possible. Les filles et les taximen vont devoir attendre.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Pour continuer de lire Janis Otsiemi dont j’avais récemment chroniqué « Le Chasseur de Lucioles », cette fois j’ai choisi « African Tabloïd », paru en 2013. Cet écrivain né au Gabon n’a pas cessé d’étonner et a déjà reçu quelques prix pour ses thrillers.

    Le choix du titre m’a immédiatement rappelé « American Tabloïd » de James Ellroy (pour qui Janis a une grande admiration et qui, d’ailleurs a écrit la préface), mais on se doute bien que le récit ne sera pas du même acabit car avec notre auteur Africain, il faut s’attendre à beaucoup d’humour, de dérision, le tout dans un environnement douteux.

    L’histoire se passe à Libreville où se côtoient de nombreuses ethnies, toutes avec leurs dialectes, et les policiers dont devoir enquêter sur le crime d’un journaliste, Roger Missang, qui travaillait pour « Les Échos du Sud » et écrivait des articles hostiles au gouvernement. Mais l’arme qui l’a abattu a déjà servi pour le meurtre du Chef de la Sécurité du Ministre de la Défense Gabonaise, Pavel Kurka…

    Les policiers Pierre Koumba, et son coéquipier Owoula, vont croiser les gendarmes Louis Boukinda et Hervé Endame, car il y a une autre énigme, celle de chéquiers volés.
    Pour ces enquêtes, tout se fait à l’ancienne : il n’y a pas d’analyse ADN, pas de police scientifique, les rapports sont tapés à la machine à écrire…. Autant dire que le progrès n’est pas du côté des policiers..

    Janis Otsiemi en profite pour dénoncer la corruption des forces de l’ordre, les multiples trafics, les rackets et toutes sortes de délits, sans oublier les pots-de-vin si en vogue dans ce pays.
    Avec son langage imagé il n’oublie pas de mentionner les femmes dont le commerce est celui de la cuisse tarifiée.

    Dans ce roman bien noir, l’auteur continue à écrire avec son humour bien à lui, ses expressions de là-bas (heureusement qu’en bas de page se trouve la traduction des mots employés).

    Je peux dire qu’après « Le Chasseur de Lucioles », c’est avec plaisir que j’ai dévoré les quelques 200 pages (exactement 208). J’y ai retrouvé la verve de Janis, ses expressions colorées, mais aussi son leitmotiv, celui de dénoncer toutes les magouilles de son pays en fustigeant le gouvernement.
    Si je n’ai, tout de même pas trouvé hyper passionnant ce récit,c'est peut-être à cause de l’écriture un peu lente (mais c'est peut-être aussi le rythme du pays), j’ai tout de même apprécié le dépaysement, car l’auteur sait très bien utiliser les expressions locales et décrit bien les divers endroits.

    Son talent est donc bien confirmé et je « rebeloterai » (répéterai) mes lectures avec « Tu ne perds rien pour attendre » qui, justement, m’attend dans ma PAL.

    J’ai relevé deux critiques parmi tant d’autres :
    Marianne : « Ses romans se placent dans la veine du Noir urbain… et constituent un document sans égal sur les réalités explosives d’une grande cité africaine… Il incarne l’émergence du genre sur le continent africain…»
    Le Point : « Janis Otsiemi dégaine ses polars comme autant de cartouches de liberté… Comme il dope son écriture d’un argot local débridé, ça devient un feu d’artifice. On savoure… »

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Tous Les Chemins Menent A L'Autre Janis Otsiemi NDZE

Voir tous les livres de Janis Otsiemi

Autres éditions

African tabloid Janis Otsiemi POCKET

4

Voir toutes les éditions

Récemment sur lecteurs.com