Abyme

Couverture du livre « Abyme » de Coste aux éditions Jepublie

0 note

  • Nombre de page : (non disponible)
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Autobiographies contemporaines Anthologies/Dico
Résumé:

Après Ailleurs, En dedans et Ressac, voici Abyme. La composition en abyme, utilisée par Diego Velasquez dans Les Ménines et par Jan Van Eyck dans Les époux Arnolfini, c´est par le jeu des miroirs, le reflet qui se reflète dans le reflet, et ainsi de suite. Dans le domaine de la narration,... Lire la suite

Après Ailleurs, En dedans et Ressac, voici Abyme. La composition en abyme, utilisée par Diego Velasquez dans Les Ménines et par Jan Van Eyck dans Les époux Arnolfini, c´est par le jeu des miroirs, le reflet qui se reflète dans le reflet, et ainsi de suite. Dans le domaine de la narration, c´est André Gide décrivant, dans Les faux monnayeurs, l´oncle Édouard en train d´essayer d´écrire Les faux monnayeurs, comme plus tard Roger Vaillant dans La fête montrera Duc, son double, en train d´écrire son roman. Au cinéma, c´est dans La nuit américaine de Truffaut, le film du film en train d´être filmé par Truffaut. Ici, dans ce travail autobiographique littéraire, le présent évoque un souvenir ; un souvenir en fait surgir un autre, enseveli chez l´auteur, peut-être aussi chez le lecteur ; l´auteur lit un autre auteur, le lecteur assiste à cette rencontre. Elle va peut-être éveiller en lui le désir de connaître, à son tour, cet écrivain. Et ainsi de suite. Amiel a bien décrit ce processus : « Je suis une réflexion qui se réfléchit comme deux glaces en face l´une de l´autre » (Journal intime, 19 avril 1876). Ce jeu de miroirs, secret de la transmutation du passé et du présent, affine la conscience, enrichit l´expérience humaine, libère du temps, comme Marcel Proust l´a montré à la fin de la Recherche.



Né à Marseille, Coste vit à Bangkok où il a servi comme ambassadeur. Il a notamment été en poste en Indonésie, à Singapour, au Japon et en Californie. Il a aussi dirigé le service d´information du Premier ministre. Son épouse Naomi (nommée Sarah dans le Journal) est née à Washington D.C. d´une mère japonaise et d´un père américain. Il l´a rencontrée, mannequin, à un défilé d´Issey Miyake; leurs treize chats sont thaïs. Coste a fait de nombreuses expositions de peinture en Asie et aux États-Unis. Après Ailleurs, En dedans et Ressac, il poursuit dans ce journal, son exploration intérieure.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Charles Delatte, Un Decideur Coste ARMANCON

Voir tous les livres de Coste

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine