70 000 femmes par jour

Couverture du livre « 70 000 femmes par jour » de Dessange J aux éditions Jean-claude Gawsewitch

0 note

  • Nombre de page : 218
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Création d'entreprise
Résumé:

Il a coiffé les plus jolies femmes du monde et les a rendues plus belles encore. Elles s'appellent Martine Carol, Pascale Petit, Brigitte Bardot. L'attachée de presse de cette dernière, Corinne de Boissière, qu'il épousa par la suite, s'occupait alors de toutes les stars de cinéma à la... Lire la suite

Il a coiffé les plus jolies femmes du monde et les a rendues plus belles encore. Elles s'appellent Martine Carol, Pascale Petit, Brigitte Bardot. L'attachée de presse de cette dernière, Corinne de Boissière, qu'il épousa par la suite, s'occupait alors de toutes les stars de cinéma à la mode. Le salon de Dessange s'est ainsi rempli de toutes les célébrités du moment.
Il coupe les couettes de Sheila, raccourcit les cheveux de Jean Seberg, ondule ceux de Marina Vlady ou de Magali Noël. Il surmonte la jolie tête de Macha Méril d'un petit geyser de cheveux. Il encadre le visage de France Gall de longues mèches blondes. Il assombrit le regard de Dany d'une frange bombée. Il habille Jane Fonda d'une perruque brune. Il crée pour Brigitte Bardot le fameux « chignon choucroute ». Pascale Auger et Nathalie Delon ont droit à des « blonds Dessange ». Marie- Josée Nat et France Gall se laissent tenter par sa nouvelle création : le béret-perruque. Coiffeur officiel du festival de Cannes depuis les années 60, les plus grandes vedettes sont passées entre ses mains.
Aujourd'hui, Jacques Dessange a 83 ans. 1022 salons portent son nom dans le monde. Une usine en Bretagne produit ses cosmétiques et ses shampoings. En association avec l'Oréal, il a créé une ligne de produits phytosanitaires. Originaire de Sologne, cet homme qui n'a pourtant que son certificat d'étude est aujourd'hui à la tête d'un empire qu'il a construit de toutes pièces.
Voici le parcours hors du commun de Jacques Dessange, qui manie l'imparfait du subjonctif aussi brillamment que sa paire de ciseaux. Avec une rage de vivre qui ne l'a pas quitté, il nous fait entrer dans son salon et nous en révèle tous les secrets.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com