1870-1871 ; autour de la Commune de Marseille

Couverture du livre « 1870-1871 ; autour de la Commune de Marseille » de Gerard Leidet et Colette Drogoz aux éditions Syllepse
  • Date de parution :
  • Editeur : Syllepse
  • EAN : 9782849503881
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 240
  • Collection : Histoire : enjeux et debats
  • Genre : Histoire du Moyen Age au 19ème siècle
Résumé:

Après avoir abordé la Commune de Marseille proprement dite, l'ouvrage regarde l'événement « au miroir méridional ».
Roger Vignaud évoque les phases principales du mouvement insurrectionnel après en avoir rappelé les causes et dresse le « portrait type » du communard... Lire la suite

Après avoir abordé la Commune de Marseille proprement dite, l'ouvrage regarde l'événement « au miroir méridional ».
Roger Vignaud évoque les phases principales du mouvement insurrectionnel après en avoir rappelé les causes et dresse le « portrait type » du communard marseillais.
Des notices biographiques jalonnent le livre à travers de nombreux encadrés ;
Elles sont autant de manières de replonger au plus près de ce moment de l'histoire du mouvement ouvrier du Midi.
Jean-Louis Robert part à la recherche des communards d'origine provençale ayant participé à la Commune de Paris sans oublier les communards parisiens venus participer à celle de Marseille.
Notablement, le livre rappelle que l'événement de 1870-1871 est inséparable d'une langue, l'occitan. En effet, à Marseille et dans la région, les acteurs de l'insurrection et les classes populaires utilisent cette langue dans leur vie quotidienne.
Glaudi Barsotti rappelle les fonctions de l'oralité (débats, discussions) et de la chanson populaire et ressuscite deux récits portant témoignage de l'exécution de Gaston Crémieux à Marseille. Ces textes sont reproduits dans leur double version, en occitan et dans leur traduction française.
On (re)lira aussi l'article que l'écrivain Jean-Claude Izzo a consacré en 1971 à l'évènement dans le journal La Marseillaise.
Robert Mencherini, historien du mouvement ouvrier provençal du 20e siècle met en perspective quelques « similitudes » d'un siècle à l'autre et propose à notre réflexion, pour ce qui est de la Provence, l'ancienne et récurrente question posée à la Commune :
« crépuscule » des révolutions du 19e siècle ou « aurore d'une seconde onde révolutionnaire », celle du 20e siècle ?
Jacques Rougerie, l'éminent historien de la Commune conclut l'ouvrage avec ses « réflexions autour du communalisme marseillais » qui permettent au lecteur de saisir la place des acteurs des mouvements marseillais (1re Internationale, Garde nationale, etc.) et les enjeux au sein du « parti » républicain.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Le mouvement ouvrier provençal à l'épreuve de la Grande Guerre Gerard Leidet SYLLEPSE

Voir tous les livres de Gerard Leidet

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine