Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Anne Schmauch

Anne Schmauch

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Gorilla girl » de Anne Schmauch aux éditions Sarbacane

    Jean-Paul Degache sur Gorilla girl de Anne Schmauch

    Que d'aventures, de bouleversements, de renversements de situation !
    Gorilla Girl. Je me demande pourquoi ce titre jamais mentionné dans le livre a été choisi, alors que Léone s'impose vraiment comme c'est noté en grands caractères sur la quatrième de couverture.
    Léone, c'est la jeune héroïne...
    Voir plus

    Que d'aventures, de bouleversements, de renversements de situation !
    Gorilla Girl. Je me demande pourquoi ce titre jamais mentionné dans le livre a été choisi, alors que Léone s'impose vraiment comme c'est noté en grands caractères sur la quatrième de couverture.
    Léone, c'est la jeune héroïne dont j'ai suivi avec passion toutes les aventures bien racontées par Anne Schmauch. C'est vrai qu'elle n'a peur de rien cette fille de vingt-et-un ans qui n'hésite pas à foncer, à cogner si nécessaire mais cherche d'abord et avant tout l'amour.
    Elle est bassiste dans un groupe punk formé avec Céleste et Pauline, un groupe d'abord appelé Les Gonzesses puis Les Clitos, Les Porkasses ensuite et enfin Les Juicy Pussy en soutien aux Pussy Riot. Toutes les trois, elles sont harcelées par des gros bras d'extrême-droite, le Groupuscule qui recrute dans un club de hockey sur glace et s'évertue à pourrir leurs concerts.
    Depuis qu'elle s'est rasée au-dessus des tempes, Léone est fâchée avec sa mère. Il faut dire que celle-ci est capitaine à la Brigade de Répression du Proxénétisme. de plus, Roland, le frère jumeau de Léone, est CRS et Stéphane, son beau-père, surnommé Ball-Trap, est flic aussi mais en congé car victime de stress post-traumatique. Difficile et courageux pour Léone de se libérer de ce carcan familial !
    Tout y est pour faire de ce roman destiné aux ados et aux adultes un super tourne-pages car, de rebondissement en catastrophe, de fâcherie en réconciliation, j'ai suivi Léone en quête d'amour fou avec Octave. L'histoire avait débuté très fort, l'héroïne faisant l'amour dans le noir avec un amant passionné qu'elle croyait être Viktor mais…
    Au cours de ma lecture, entre les concerts perturbés par les fachos, j'ai rencontré Mona qui élève des grenouilles hallucinogènes afin d'étoffer sa thèse qu'elle présentera au Museum d'Histoire naturelle. Avec elle, Marc-Antoine qui se fait appeler Acab, il y a aussi René et ils vivent bien dans un squat servant aussi de base à Octave.
    Anne Schmauch m'a intrigué, inquiété, déçu parfois lorsque Léone était mal comprise mais elle a bien su mener cette histoire d'amour parisienne de façon percutante et endiablée comme dans La Sauvageonne, son précédent roman publié par Sarbacane, dans la collection Exprim'.
    Je me suis régalé tout au long de cette lecture permise par Babelio (Masse critique jeunesse) et par les éditions Sarbacane que je remercie.
    Si Léone est une Gorilla Girl, elle est avant tout une jeune femme qui s'exprime, ne cache pas ce qu'elle pense et surtout, se fait respecter, même par la bourgeoise qui lui confie ses enfants et… son labrador.
    C'est le message le plus important que je retiendrai de ce roman car Léone, alors qu'elle était au CM2, avait été victime d'une tentative de racket par trois garçons. Sa mère l'avait inscrite au karaté plutôt qu'à la danse.
    Plus tard, arrive Octave, jeune homme se débattant dans de gros problèmes et embêté par de mauvaises fréquentations pour aider son frère mal embarqué. Heureusement, Léone est là !

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

  • add_box
    Couverture du livre « La sauvageonne » de Anne Schmauch aux éditions Sarbacane

    DELPHINE MARTEL sur La sauvageonne de Anne Schmauch

    Roman qui permet de mettre en lumière des jeunes désoeuvrés du fin fond d'une campagne française. Les personnages sont attachants mais le côté mystérieux n'est pas vraiment à la hauteur. La fin est un peu bâclée.

    Roman qui permet de mettre en lumière des jeunes désoeuvrés du fin fond d'une campagne française. Les personnages sont attachants mais le côté mystérieux n'est pas vraiment à la hauteur. La fin est un peu bâclée.

  • add_box
    Couverture du livre « La sauvageonne » de Anne Schmauch aux éditions Sarbacane

    Stéphanie Drouette sur La sauvageonne de Anne Schmauch

    Merci Lecteurs.com et les éditions Sarbacane. J'ai reçu cet ouvrage samedi et j'en suis à la moitié. Je suis avec avidité les aventures de cette jeune fille pas ordinaire, Fleur et de son frère Kilian. Je suis impatiente de découvrir la suite de ce roman intiatique...et c'est chose faite avec...
    Voir plus

    Merci Lecteurs.com et les éditions Sarbacane. J'ai reçu cet ouvrage samedi et j'en suis à la moitié. Je suis avec avidité les aventures de cette jeune fille pas ordinaire, Fleur et de son frère Kilian. Je suis impatiente de découvrir la suite de ce roman intiatique...et c'est chose faite avec grand plaisir.
    Tous deux rêvent d'un autre univers que celui de leurs parents, une station essence déserte, d'une autre vie. Et le hasard va leur donner les moyens de tenter ce nouveau départ.
    On suit cette fuite découvrant à leurs côtés une banlieue de Paris miséreuse et violente, l'espace de gens invisibles, qui vivent ou survivent en marge. C'est une galerie de personnages intéressante , Fleur se retrouve mêlée à des univers différents et traverse des milieux sociaux opposés.
    Alors ce qui semble un roman d'adolescent permet une immersion dans un monde inconnu aux portes de chez nous et amorce une réflexion.
    C'est un roman d'aventures modernes avec lequel on ne s'ennuie pas , aucun temps mort . Les évènements se succèdent avec logique et le rythme est trépidant.
    Je vais avoir du mal à cacher que j'ai beaucoup aimé ce roman !

  • add_box
    Couverture du livre « La sauvageonne » de Anne Schmauch aux éditions Sarbacane

    Catherine Monneraye sur La sauvageonne de Anne Schmauch

    Roman très fluide lu en très peu de temps, la narration manque de consistance sur certains moments décrits. Roman initiatique d'un frère et de sa sœur ou comment leur jeunesse va les amener à devenir ce qu'ils souhaitent. Découverte de l'auteur, merci

    Roman très fluide lu en très peu de temps, la narration manque de consistance sur certains moments décrits. Roman initiatique d'un frère et de sa sœur ou comment leur jeunesse va les amener à devenir ce qu'ils souhaitent. Découverte de l'auteur, merci