Chanson douce

Couverture du livre « Chanson douce » de Leila Slimani aux éditions Gallimard

4.178571428

56 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070196678
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 226
  • Collection : Blanche
  • Genre : Littérature française Romans Nouvelles Correspondance
Résumé:

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et... Lire la suite

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.1

    Une plongée dans les faux semblants et le vide de la vie ordinaire avec un drame en point d'entrée et en conclusion.
    Un couple ,2 enfants,une nounou parfaite, trop parfaite? dont on ne sait pas grand chose mais qu'on va laisser prendre une place considérable mais ambiguë, de la famille sans en être, se voir tous les jours sans se connaitre...

    230 pages qui se lisent vite, je ne me suis pas ennuyée mais je suis restée sur ma faim.

    Ici pas de glauque,ni de "pathos", on suit juste une famille et sa nounou dans un fait divers.

  • 0.15

    Pas de suspens puisque l'auteur choisit de dévoiler dès les premières pages le dénouement fatal de son roman, mais on reste captivé par la personnalité retorse de Louise, sa lente descente aux enfers entraînant la mort des deux enfants dont elle avait la garde. Un livre dur, psychologiquement difficile à accepter, entre émotion et terreur, on se dit que ça ne peut pas arriver, et pourtant, il résonne comme un fait divers qu'on pourrait retrouver dans notre journal quotidien. L'emprise que prend cette nounou trop parfaite sur la vie du couple de Myriam et Paul aurait-elle pu être stoppée à temps ? Difficile de faire la part de faiblesse et de conciliation, les victimes en ont payé le prix fort. Belle écriture poignante.

  • 0.1

    Lecture assez décevante, en raison du tapage médiatique autour du livre, de l'importance du prix accordé et de l'auteur elle-même, dont j'ai apprécié les interventions à la télé. J'ai eu l'impression de lire un exercice de style - la romancière s'est contentée de prendre un fait divers et de broder autour. Elle possède certes le vocabulaire et les tournures de phrase, pour que la lecture du roman, sans pouvoir la qualifier d'agréable en raison du thème abordé (la mort de deux jeunes enfants), soit facile, mais son histoire manque de fond et reste au final très superficielle. La romancière a cherché à maintenir un certain mystère autour des motivations de la nourrice, afin d'éveiller l'imagination du lecteur. Mais elle en dit trop ou pas assez sur cette nourrice, si bien que le rendu final est assez décousu. En définitive, exercice de style bien exécuté mais je ne recommanderai pas le bouquin. C'est dommage, car on sent que le roman aurait pu être très réussi. La romancière a sans doute du talent, guettons ces prochains livres !

  • 0.25

    Tension palpable dès les premières phrases. Écriture fluide et forte, qui happe le lecteur. Récit qui pourrait largement être publié dans une collection "série noire" !

  • 0.15

    Cela faisait un moment que j’avais envie de lire « chanson douce ». Et puis quand Leïla Slimani a eu le Goncourt, je me suis mise à en espérer encore davantage.
    C’est un livre très bien écrit, qui dès les premières pages nous plonge dans un malaise certain. Il n’y a pas vraiment de suspens, puisque l’intrigue nous est dévoilée dès le premier chapitre, mais on tombe au fil des pages dans cette ambiance oppressante et malsaine, et on attend que l’horreur se produise, puisqu’on sait qu’elle va se produire. La force de cet ouvrage réside à mon sens dans sa compréhension fine des rapports de classes, avec sans cesse la description des représentations sociales que les deux parents nourrissent au sujet de leur nourrice, de ses réactions et de ses sentiments. Il faut aussi noter la manière qu'a l'auteure de nous montrer la solitude de Louise, que finalement personne ne connaît vraiment, même pas ses employeurs que la nourrice connaît pourtant comme s'ils étaient sa famille, comme si elle faisait partie de leur couple.
    L’histoire est donc bien menée et solide, mais au vu des critiques que j’ai lues, je m’attendais à quelque chose d’extraordinaire.

  • 0.2

    Goncourt 2016, en général je ne lis pas les prix littéraires car trop souvent déçue, mais là je ne regrette pas d’avoir craqué. En résumé un jeune couple décide d’embaucher une nounou pour s’occuper de leurs deux enfants. Cette nounou formidable devient de plus en plus indispensable à la famille. Les parents ne vont pas voir arriver le drame malgré quelques doutes, ils ne vont pas oser la licencier. Elle a des problèmes familiaux et financiers et elle craque… Dur, très dur, je crois que deux livres de suite si noirs me suffissent et je vais me réfugier sur un autre plus léger.
    Belle écriture, une récompense méritée. Ne pas lire si vous avez une nounou, vous allez faire des cauchemars. Mais il ne faut pas généraliser, il y a des nounous extraordinaires et ceci n'est qu'un livre sans aucune référence à une histoire vraie

  • 0.2

    C'est l'histoire d'un conte de fées: Myriam et Paul s'aiment, sont promis à une belle carrière chacun, et ont fait deux beaux enfants. Jusqu'au jour où Myriam veut reprendre son travail et qu'ils doivent engager une nounou. Et la nounou parfaite se révèle au fil des pages être une sorcière. Qui s'immisce dans la vie du couple, qui prend un pouvoir sur leur vie de famille, jusqu'au drame.
    Le drame qui nous fait rentrer dès le début du roman dans une atmosphère lourde et dont on prend conscience au fur et à mesure de l'histoire. C'est fort, c'est rondement bien mené, et c'est un Goncourt bien mérité.

  • 0.2

    Myriam et Paul ont engagé Louise pour s’occuper de Mila et d’Adam.
    Une perle……… jusqu’au jour où…..
    C’est vrai que tous les parents rêveraient d’une telle merveille pour s’occuper de leurs enfants.
    Mais petit à petit, au fil des pages, un malaise flou s’installe.
    La force de ce roman ne réside pas tant dans le style littéraire que dans l’analyse poussée des personnages et dans la manière habile de cerner l’évolution des liens qui se tissent. Sans jamais juger.
    On comprend terriblement bien la personnalité de Louise.
    Et sans pouvoir pardonner son horrible geste ultime, on comprend le désarroi et la fragilité de cette petite femme solitaire.
    Un drame de société et d’isolement affectif.
    Une lecture à l’issue tragique qui se laisse dévorer.

  • 0.25

    J'avais évidemment beaucoup entendu parlé de ce roman, Prix Goncourt 2016, et j'avais hâte de le lire. J'attendais donc Noël avec impatience en espérant le trouver au pied du sapin .... C'était sans compter sur lecteur.com et sa Happybox ! Merci de m'avoir permis de découvrir ce "Chanson douce" de Leila Slimani.
    Inspirée d'un fait réel survenu aux Etats-Unis en 2012, Leila Slimani signe là un roman d'une force et d'une justesse incroyable !
    Le roman démarre par une scène absolument effroyable puis se poursuit par le récit de ce qui a mené à cet atroce final. Les personnages sont décrits avec beaucoup de précision, ils pourraient très bien faire partie de nos connaissances tant ils sont réalistes et la situation des plus banale. De part son écriture rapide et tranchante, Leila Slimani réussi à créer une tension, un malaise qui nous tiennent jusqu'à la dernière ligne. Le personnage de Louise n'a pas été sans me rappeler celui de Sophie dans La Cérémonie de Claude Chabrol, de part son coté lisse et torturé à la fois.
    En bref, j'ai adoré ce roman, le Prix Goncourt est bien mérité.

  • 0.25

    J'ai acheté ce livre avant le Goncourt et je l'ai lu juste après en un dimanche.
    Merci à La Première (radio de la RTBF) de m'avoir fait découvrir ce livre et son auteur.
    Ce drame est bouleversant. On sait où on va mais on y va quand même.

Voir tous les avis

Les dédicaces

Service proposé en partenariat avec Les Dédicaces

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Les articles associés

Du même auteur

La baie de dakhla ; itinérance enchantée entre mer et désert Leila Slimani MALIKA

Voir tous les livres de Leila Slimani

Récemment sur lecteurs.com