Afrique Australe

Couverture du livre « Afrique Australe » de Johns/Godwin aux éditions National Geographic

0 note

  • Nombre de page : 176
  • Collection : (non disponible)
  • Genre : Tourisme Afrique livres
Résumé:

Du puissant fracas des chutes Victoria aux panoramas désolés de la côte des Squelettes, de l'immense étendue du désert du Kalahari aux pentes boisées du massif du Drakensberg, Afrique australe nous dévoile un monde en transition, à la recherche d'un équilibre entre ses aspirations au... Lire la suite

Du puissant fracas des chutes Victoria aux panoramas désolés de la côte des Squelettes, de l'immense étendue du désert du Kalahari aux pentes boisées du massif du Drakensberg, Afrique australe nous dévoile un monde en transition, à la recherche d'un équilibre entre ses aspirations au progrès et son envie de sauver une faune sauvage unique au monde.

UN PHOTOGRAPHE DE LA VIE SAUVAGE : CHRIS JOHNS Chris Johns est un très grand photographe du National Geographic, et il est aussi spécialiste de la photo animalière, de la faune sauvage et de l'Afrique. Son travail présenté ici est particulièrement saisissant : photographier la vie sauvage demande patience et bonne connaissance du milieu. C'est grâce à cela que le lecteur découvre ici des images exceptionnelles sur les techniques de chasse des guépards et des lycaons. Les paysages sont aussi fabuleux et montrent un continent extraordinairement beau et varié.

LA PRÉSERVATION DE LA FAUNE SAUVAGE ET LES MEILLEURS MOYENS D'Y PARVENIR Loin d'être seulement un magnifique livre de photos, Afrique australe est surtout une étude documentée sur les perspectives actuelles du continent africain. Peter Godwin, l'auteur, tout comme Chris Johns, est un spécialiste de l'Afrique. Ils nous expliquent pourquoi les besoins d'une population en pleine croissance sont souvent contradictoires avec les efforts de sauvegarde d'une faune sauvage représentant une des plus grandes richesses de l'Afrique. Ils nous montrent comment la guerre, le braconnage et l'instabilité économique menacent de superbes espèces comme les éléphants, les lycaons et les guépards, et comment certains projets, comme les parcs nationaux, conçus avec les meilleures intentions du monde, sont susceptibles de modifier les schémas de migration animale et de déséquilibrer la balance écologique . Ils nous font réfléchir sur des mesures aussi controversées que l'abattage des éléphants et analysent les difficultés rencontrées pour mettre en place une politique encourageant les populations locales à considérer la faune sauvage comme une source de richesse plutôt que comme un obstacle au développement humain..

TROIS CHAPITRES SUR TROIS ANIMAUX DIFFÉRENTS :
LE GUÉPARD, LE LYCAON ET L'ÉLÉPHANT Pour illustrer les échecs des parcs nationaux, l'auteur choisit trois exemples différents. Tout d'abord le guépard, qui, paradoxalement survit bien mieux et en plus grand nombre dans les ranchs que dans les parcs nationaux où ses prédateurs, trop nombreux, le déciment. Ensuite le lycaon qui a mauvaise réputation car sa technique de chasse consiste à mordre sa proie à l'arrière-train pendant qu'un congénère l'éventre : ce qui n'est pas du meilleur effet car la proie perd ses viscères alors qu'elle continue à courir... Et enfin, l'éléphant, qui du fait de son image attendrissante a longtemps monopolisé l'attention : sa surprotection a mené à un effet pervers, à savoir que dans certains parcs, ils sont trop nombreux et donc qu'il faut en abattre.

QUATRIEME ET DERNIER CHAPITRE : À LA DÉCOUVERTE DES BOCHIMANS Les méthodes de protection de la faune sauvage les plus efficaces sont celles qui prennent enfin en compte les populations qui côtoient cette nature. Dans nos pays occidentaux jamais les gens n'acceptaient de vivre avec des bêtes dangereuses qui de surcroît détruisent leurs plantations... à moins que des avantages ou des compensations ne se mettent en place. L'homme fait partie de cette biosphère, et si on l'en exclut, cela devient un univers artificiel et non-viable. Les hommes sont donc essentiels et dans le cadre de cette nature sauvage à préserver, les Bochimans sont très importants. Leur culture doit être préservée et des structures devraient être aménagées pour leur permettre de retrouver une place dans leur environnement d'origine. Cet ouvrage nous explique aussi comment fonctionne leur langue, malheureusement, sur le point de s'éteindre, basée sur des sons originaux tels que des claquements de langue contre le palais ou encore les dents...

LA PRÉFACE DE NELSON MANDELA Préfacé par un texte éloquent de Nelson Mandela , figure emblématique de la résistance et du combat, et Africain du Sud ( c'est son pays qui, jusqu'à présent, a créé et géré les parcs nationaux avec les résultats les plus positifs ), Afrique australe montre l'Afrique telle qu'elle est aujourd'hui et évalue ses perspectives d'avenir , : avec un peu de chance et une bonne gestion, le développement humain peut coexister avec cet inestimable héritage naturel qui fait de l'Afrique un continent unique au monde.

Donner mon avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com

Les livres les mieux notés de la semaine