Arthur Conan Doyle

Arthur Conan Doyle

Né le 22 mai 1859 en Ecosse, Arthur Conan Doyle est un auteur britannique. En parallèle à ses études de médecine, il écrit des nouvelles publiées durant sa jeunesse. Puis, en attendant ses patients dans son cabinet médical, Arthur Conan Doyle poursuit ses travaux d’écriture. En 1887, il publie Un...

Voir plus

Né le 22 mai 1859 en Ecosse, Arthur Conan Doyle est un auteur britannique. En parallèle à ses études de médecine, il écrit des nouvelles publiées durant sa jeunesse. Puis, en attendant ses patients dans son cabinet médical, Arthur Conan Doyle poursuit ses travaux d’écriture. En 1887, il publie Une étude en rouge et fait apparaitre pour la première fois le personnage de Sherlock Holmes. Au total, l’auteur consacrera 4 romans et 56 nouvelles aux aventures de ce célèbre détective. Il décède en 1930 d’une attaque cardiaque, âgé de 71 ans.

L’écrivain est particulièrement prolifique et publie de nombreuses œuvres. En plus des aventures de Sherlock Holmes, il écrit également sur le spiritualisme et sur l’Histoire. Arthur Conan Doyle est également l’auteur de plusieurs contes et de son autobiographie. Arthur Conan Doyle est fait Chevalier en 1902 par le roi Edouard VII après la publication d’un pamphlet patriotique sur le rôle du Royaume-Uni dans la guerre en Afrique du Sud.

Articles (1)

  • The London tour
    The London tour

    Londres, une ville cosmopolite où tous les styles sont permis. Une ville chargée d’Histoire et d’histoires aux personnages réels ou imaginaires. Entre Jack l'éventreur, Miss Marple, Mary Poppins où Simon Templar, c’est une foule de héros qui peuple l’imaginaire collectif. Alors, afin de savourer cette mémorable « british touch » dont, seuls, les formidables auteurs britanniques ont le secret, un petit city tour s’impose !

Voir tous les articles

Avis (81)

  • Couverture du livre « Les aventures de Sherlock Holmes » de Arthur Conan Doyle aux éditions Milan

    Veronique Donard sur Les aventures de Sherlock Holmes de Arthur Conan Doyle

    j'ai lu toutes les aventures de Sherlock Holmes il y a quelques dizaines années. J'ai eu le plaisir de trouver lors d'un voyage en Irlande ce livre en version originale et à un prix défiant toute concurrence
    J'ai, donc, relu , et cela m'a pris un peu de temps, toutes les aventures en Anglais...
    Voir plus

    j'ai lu toutes les aventures de Sherlock Holmes il y a quelques dizaines années. J'ai eu le plaisir de trouver lors d'un voyage en Irlande ce livre en version originale et à un prix défiant toute concurrence
    J'ai, donc, relu , et cela m'a pris un peu de temps, toutes les aventures en Anglais avec la présentation originale et les illustrations
    Un vrai régal

  • Couverture du livre « Le Chien des Baskerville » de Arthur Conan Doyle aux éditions Lgf

    NADIA D'ANTONIO sur Le Chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle

    Encore un livre ressorti de sa solitude au milieu des autres aventures de Conan Doyle : « Le chien des Baskerville » avec le fameux détective Sherlock Holmes qui « se levait habituellement fort tard, sauf lorsqu’il ne dormait pas de la nuit, ce qui lui arrivait parfois. » (page 7).

    Avec ses...
    Voir plus

    Encore un livre ressorti de sa solitude au milieu des autres aventures de Conan Doyle : « Le chien des Baskerville » avec le fameux détective Sherlock Holmes qui « se levait habituellement fort tard, sauf lorsqu’il ne dormait pas de la nuit, ce qui lui arrivait parfois. » (page 7).

    Avec ses quinze chapitres, on y apprend la malédiction des Baskerville, sous la forme d’un document ancien, daté de 1742 (avec un féroce cerbère)  et la mort violente de Sir Charles, qui demeurait dans ce manoir, est assez inexplicable car celle-ci se trouve dans une lande sauvage. C’est la raison pour laquelle le Docteur Mortimer fait appel à notre célèbre Sherlock Holmes qui va s’attacher, avec son flegme bien connu et ses déductions « élémentaires » à tenter de résoudre le mystère de ces Baskerville.

    On navigue entre le réel et le fantastique puisqu’il y a une légende vieille de plusieurs siècles, concernant cette famille.
    On voit aussi qu’il y a un chien monstrueux, terreur du manoir (serait-celui ce terrible cerbère surgi de l’enfer ?).
    Parmi les suspects, les plus importants sont les Stapleton, mais quel serait leur mobile ? L’héritage puisqu’il semble qu’ils font partie d’une autre branche de l’arbre généalogique des Baskerville ?
    Il y aussi les Barrymore qui ont quelque chose à se reprocher mais peut-être pas la mort de Sir Charles. De plus, il y a également la sœur de Mrs Barrymore, Selden, avec son mari.
    La liste des personnages et des suspects potentiels s’allonge avec James Mortimer, Mr Franckland, Laura Lyons….
    Finalement, cette famille Baskerville, semble être partagée en deux branches : une bonne avec Charles et Henry – une mauvaise avec Hugo, Roger et Jack.
    Mais les personnages sont tellement nombreux que je ne vais pas en citer d’autres.
    Avec ce roman, où le Docteur Watson se fait bien remarquer, on retrouve avec plaisir les subtiles déductions pendant que Sherlock travaillait de son côté.
    Le suspense va grandissant, nous tenant en haleine jusqu’au bout.
    On retrouve aussi l’ambiance particulière de malaise et d’angoisse dans ce lieu solitaire.

    Donc, de rebondissements en événements surprenants, on en arrive au dénouement. Mais c’était tellement « élémentaire » ! Il suffisait de réfléchir un peu…

    Quant aux dernières lignes, elles ne dérogent pas au calme olympien de Sherlock Holmes : « Et maintenant, mon cher Watson, nous avons durement travaillé ces derniers temps ; pour une fois, je pense que nous pourrions nous offrir une petite distraction. Je dispose d’une loge pour Les Huguenots. Avez-vous entendu De Rezskes ? Si cela ne vous ennuie pas, soyez prêt dans une demi-heures et nous pourrions nous arrêter en chemin chez Marcini pour un dîner léger. »

    Quand je vous disais que notre Sherlock était original et d’un calme …

    Un petit secret entre nous : je me souviens avoir regardé sous mon lit avant d’aller me coucher et pourtant je n’étais pas peureuse et je ne le suis toujours pas. Mais c’est peut-être parce que j’avais lu ce livre avant de dormir ?

    Au fait : « Une standing ovation » pour Sherlock Holmes, Watson et bien entendu Conan Doyle qui sait nous intriguer avec un vrai bonheur !

  • Couverture du livre « Le Chien des Baskerville » de Arthur Conan Doyle aux éditions Lgf

    Carine Urvoaz sur Le Chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle

    Sans temps mort, des personnages haut en couleurs, un roman qui se lit d'une traité!

    Sans temps mort, des personnages haut en couleurs, un roman qui se lit d'une traité!

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com