Abyssia

Couverture du livre « Abyssia » de Diane Ozdamar et Tipaine Zanutto aux éditions Chat Noir
  • Date de parution :
  • Editeur : Chat Noir
  • EAN : 9791090627598
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
  • Nombre de page : 48
  • Collection : Graphicat
  • Genre : Science fiction / Fantastique grand format
Résumé:

À une époque dominée par les technologies et les industries polluantes, les hommes détruisirent ce qu'il restait de la couche d'ozone, gage de leur vie sur Terre. Contraints de coloniser un autre monde les abritant du rayonnement solaire meurtrier, ils trouvèrent leur salut dans les... Lire la suite

À une époque dominée par les technologies et les industries polluantes, les hommes détruisirent ce qu'il restait de la couche d'ozone, gage de leur vie sur Terre. Contraints de coloniser un autre monde les abritant du rayonnement solaire meurtrier, ils trouvèrent leur salut dans les profondeurs marines.
Abyssia, cité encerclée par l'étrangeté aquatique, dernier bastion de l'humanité, se heurta à un peuple doué de conscience : les Nouveaux Atlantes.
Lui, presque homme, n'aurait, dans un monde normal, jamais dû ouvrir les yeux.
Il n'en fut pas ainsi.
Elle, si humaine, promise à une vie superlative, fut hélas condamnée à errer dans les abysses.
Comment Ernestine, créatrice funeste, scientifique funambule oscillant entre devoir et moralité, scellera-t-elle son destin et celui de Grim ?

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Aussitôt reçu, aussitôt parcouru. J'ai tout de suite été happée par les couleurs de ce livre. J'ai été subjuguée par le graphisme : on passe autant de temps, si ce n'est plus, à regarder chaque détail des illustrations qu'à lire le récit. Ils se complètent, se renvoient l'intrigue de façon captivante. Les deux peuples doivent cohabiter mais cela semblent impossible. Ernestine paraît être une jeune femme pleine de valeurs et de bonnes intentions. Mais la cupidité va la pousser à les transgresser : ses créations, les Lanternes, sont des êtres mi-homme, mi-robot qui vont être utilisés pour la défense de leur cité. Sans conscience, ils ne sont que des objets interchangeables, sans valeur, qu'on peut jeter sans remords. Pourtant, une partie d'eux reste humaine. « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. » Ernestine va vite comprendre l’étendue de son erreur.
    Avis complet : http://sariahlit.blogspot.fr/2014/12/abyssia.html

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Les dernières discussions

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Ils ont lu ce livre

Du même auteur

Dessine les vampires et autres créatures de la nuit Diane Ozdamar FLEURUS

Voir tous les livres de Diane Ozdamar

Récemment sur lecteurs.com