Osez les nouveaux auteurs!

Sylvain PIERRON le 17/02/2016 à 18h54 sur le livre Enfourche tes rêves...

MON COUP DE GUEULE DU MOIS (Voir même de l'année...) NON! Motard et écrivain ne sont pas deux termes incompatibles! "Enfourche tes rêves..." est sortie aux éditions Edilivre en décembre 2015, et a déjà été vendu sans aucune promotion à plus de 200 exemplaires! A vous éditeurs, libraires, médias, lecteurs: ne partez pas du principe que ne se cache systématiquement le circuit mono-neuronal d'une huître sous un casque de moto! OUI, LIBRAIRES! Je me présente à vous vêtu de cuir, et vous tend avec appétence mon livre, sous le couvert d'une rangée de phalanges masquées d'ornements celtiques... OUI LECTEURS! Je m'offre à vous quotidiennement sur réseaux sociaux, arborant fièrement tee-shirts improbables, et armoiries de vodka de légende... OUI MEDIAS! Je vous inonde de messages électroniques vous invitant à vous plonger dans mes écrits, tout en signant sous un pseudo motard à faire blêmir, communiqués de presse où synopsis de livre... Mais soyez-en assurés, aujourd'hui plus que demain, "la barbe ne fait pas le philosophe". Cessons une fois pour toute, de se baser sur les apparences! OUI! JE suis motard, et JE le revendique au travers de ces 254 pages de récits sur lesquels, j'ai travaillé plus de 18 mois, quotidiennement. 1800 heures de travail où j'offre mon cœur et mes tripes! Presque autant de temps passé en recherche, afin de mettre sur papier le résumé de 35 ans de vie-passion! Cette "moto-mophose" que j'évoque tout au long de ce témoignage autobiographique, et ce passage du stade d' "homme-bylette", au passionné inconditionnel et inconditionné que je suis devenu. NON! La communauté motarde n'est pas un ramassis de lobotomisés avinés. Oubliez certains reportages, certains écrits, certaines images aussi que la société bien pensante et autres journalistes à sensation mettent en avant au quotidien pour illustrer des dires et des faits biens souvent infondés. Notre communauté se dresse au contraire fièrement autour d'une culture qui fait que le terme "Motardie" pourrait très justement aujourd'hui prendre place dans notre dictionnaire à la place de l'affreux ''ognon" ou le mauvais "nénufar" pondus par nos élites de la littérature française au travers d'un décret à vomir! Tout ceci, je le présente avec humour, avec force, avec rage dans ce témoignage autobiographique que j'ai voulu accessible à tous, motards ou non, et dans le but, comme je l'indique dans ma quatrième de couverture, de "dédiaboliser la moto"... Peut-être un peu aussi, avec l'idée de me dédiaboliser moi-même... OSE M'AFFICHER EN RAYON, TOI LIBRAIRE! OSE PARLER DE CE LIVRE, TOI MEDIA! OSE ME LIRE TOI LECTEUR! OSE TE MONTRER! ENFOURCHE TES RÊVES... de Sylvain Pierron, éditions Edilivre.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Sylvain PIERRON le 07/03/2016 à 18h14

    Je m'approche à ce jour des 300 exemplaires vendus en l'espace d'un peu plus de trois mois de parution! D'autant plus étonnant pour moi en effet que passant par une maison d'édition alternative, je n'ai eu droit à aucune aide, aucune promotion non plus, et que, du fait, le succès de mon livre n'est du qu'au simple fait d'échanges et critiques enthousiastes des lecteurs, mais aussi le bouche à oreille...
    Ma participation au salon du livre de Paris 2016 lors d'une séance de dédicaces sur le stand Edilivre, le 17 mars, devrait pouvoir m'être d'une aide précieuse... Merci en tout cas de votre soutien. Amitié littéraire.

  • Nadia D'ANTONIO le 06/03/2016 à 11h19

    Bonjour très cher. Je vous découvre avec cette discussion que vous avez eu raison de lancer. Bravo pour votre acharnement et pour votre succès bien mérité. Mais quelle galère cela a été. J'en suis restée toute étonnée. Bonne continuation.

  • Sylvain PIERRON le 23/02/2016 à 20h56

    Merci à vous pour votre confiance à propos de mon livre... Il reçoit depuis sa sortie un bien bel accueil, que l'on soit motard ou non... J'ai voulu ce témoignage accessible à tous et visiblement, le pari est gagné... Il ne faudra pas hésiter à me donner en retour vos impressions de lecture.
    Concernant mon éditeur, il s'agit d'Edilivre, maison d'édition alternative... A ce jour, je n'ai pas grand chose à leur reprocher. Ils se montrent relativement réactif à mes demandes, et surtout, contrairement à beaucoup d'éditeurs actuels, il ne me demande pas de participer au frais de lancement de mon ouvrage (en moyenne pour beaucoup d'entre eux, 3000 euros de frais participatif... Une honte)
    Edilivre, de son côté, ne me demande rien en retour. Seul hic... L'ouvrage est imprimé à la commande, et ne connait aucune promotion de lancement... Ce sera donc à vous de mettre votre costume de commercial, une fois votre manuscrit terminé...

  • LAETITIA MONTOU le 23/02/2016 à 18h15

    Bonsoir Sylvain
    j'ai mis votre livre dans ma bibliothèque à lire car je suis vivement intéressée !
    Emmanuelle Gerber a très gentiment accepté de lire mon p'tit roman que je viens de lui adresser en PDF
    Je vous remercie de l'idée car je n'aurais jamais osée sans votre expérience !
    quel est votre éditeur et qu'en pensez-vous ?

    amitiés
    Laetitia (Pascale)

  • Sylvain PIERRON le 22/02/2016 à 20h55

    Bonsoir Laetitia. Ce sera avec plaisir si je peux vous aider... En toute modestie, ceci dit. "Enfourche tes rêves..." est mon premier ouvrage.
    A propos de votre roman, je sais Emmanuelle Gerber, extrêmement accaparée. N'hésitez pas à me contacter. Amitié littéraire.

  • LAETITIA MONTOU le 22/02/2016 à 13h09

    bonjour,
    très petite écrivaine en herbe, pourrais-je vous demander des conseils en tant que nouvelle amie sur lecteurs.com ?
    Puis-je contacter Emmanuelle Gerber pour mon roman historique ?
    amitiés

  • Sylvain PIERRON le 21/02/2016 à 18h22

    Grand merci à Emmanuelle Gerber, professeur de lettres, bêta-lectrice pour les éditions Hélène Jacob, et webmaster du site "littérature et Français" pour sa critique de lecture concernant mon livre "Enfourche tes rêves..."
    amitié littéraire...
    http://www.litteratureetfrancais.com/2016/02/sylvain-pierron-enfourche-tes-reves-avis.html

  • Sylvain PIERRON le 19/02/2016 à 19h12

    Merci, grand merci à vous Philippe pour votre objectivité. J'ai pour ma part, comme je le précise à maintes reprises, eu la chance de croiser un grand nombre de motards qui, derrière des apparences plus que douteuses, se sont avérés être de véritables puits de sciences à l'épicurisme exacerbé, qui au travers des récits de leurs différents périples, m'ont permis à chaque seconde de m'évader. C'est un peu aussi le but de mon livre, qui au regard de l'engouement qu'il génère, connaîtra en effet probablement une suite.

  • Philippe Taulet le 19/02/2016 à 10h27

    Bonjour Sylvain, et bravo. Oui, les a priori ont la vie dure. Ecrire (comme vivre) est aussi et surtout affaire de passion. Faire découvrir, partager une passion. C'est aussi cela le but de l'écriture. Mais il est vrai que les gens ont une fâcheuse tendance à cloisonner. Je le vois bien avec le sport. Comme si les sportifs qui pratiquent ou ceux qui regardent et commentent avaient des petits pois dans la tête. Mais non. Il y a du talent et un réel intérêt dans ces ouvrages. Il n'y a qu'à voir le succès mondial de "Born to run" pour s'en convaincre. Alors oui, lisons, écrivons et brisons les idées reçues. Le travail d'écriture n'est pas réservé aux seuls exilés reclus sur eux-mêmes. Ce plaisir et ce besoin est présent chez bon nombre de personnes qui ont envie de témoigner. Alors bravo de lutter et de transmettre cette passion de la moto, car à vous lire vous débordez d'enthousiasme et d'énergie. Et surtout continuez!!

  • Sylvain PIERRON le 18/02/2016 à 14h52

    Merci à vous Annie-France. A ce jour, les retours de lecteurs me sont très favorables, que l'on soit ou non motard. Il s'agit avant tout d'un témoignage autobiographique, mais la passion de la culture motarde y est omniprésente. Il faut être friand de citations aussi diverses et inattendues que ne peut l'être la culture du monde de la moto. Si cela ne vous fait pas peur de croiser Rabelais, Hugo, Baudelaire, ou encore Sartre au milieu des bikers, de Coluche, et des révérands à moto, alors j'arriverai probablement à vous surprendre, surement à vous faire sourire, et pourquoi pas à attiser votre curiosité. Amitié littéraire

  • Annie-France belaval le 18/02/2016 à 13h41

    Dédiaboliser la moto, pourquoi pas! Si je lis le livre j'en parlerai aux membres de mon Café Littéraire et aux réseaux sociaux du livre que je fréquente. Bravo pour cette prise de position énergique

  • Sylvain PIERRON le 18/02/2016 à 08h30

    Merci à vous Sofi... Ceci étant dit... Le vin est une excellente thérapie. "Jamais homme noble ne hait le bon vin" -Rabelais.

  • Sofi C le 17/02/2016 à 23h32

    Je ne suis pas mot tard deux, je préfère la marche à pied et le vin rouge mais je suis prête à vous lire....