rendez-vous de la page 100 avec Boris Razon

Jean-michel Palacios le 07/08/2013 à 13h31 sur le livre Palladium

Troisième livre à lire sur la route studieuse de mes vacances professionnelles avec "Palladium" de Boris Razon. Ce livre est extrêmement troublant et met mal à l'aise. Si l'on n'était pas hypocondriaque, on le deviendrait très vite. L'auteur nous parle comme si nous étions spectateur de la lente agonie dans laquelle il nous invite car le héros principal, c'est lui. Progressivement, il nous entraîne dans un compte à rebours des plus angoissants en précisant qu'il est en train d'abandonner son corps. On se dit que l'on est en train de vivre une EMI. Mais alors qui a écrit le livre. Non ce n'est pas possible. On partage avec lui les différentes analyses médicales et les diagnostics et je ne peux m'empêcher de me dire que j'ai eu des symptômes similaires à différents moments mais là une intoxication par l'absorption de poisson cru. Pour nous rassurer ou nous angoisser davantage, un lexique médical est disponible en fin de livre. C'est une agonie, une descente aux enfers. La famille autour d'abord sceptique commence à s'inquiéter vraiment... Et puis ce sentiment étrange d'impuissance, d'être à la merci de personnels soignants et dans un état où l'on est plus maître de soi et spectateur, l'abandon de toute pudeur, une "chose"... Pour moi une compte à rebours était jusqu'alors la caractéristique du déroulement d'un temps vers le commencement d'autre chose : une explosion, un démarrage, un lancement de fusée mais pas un coma ou quelque chose qui lui ressemble. La réponse dans460 pages. Amitiés JM