LE PRINTEMPS, "des JONQUILLES aux DERNIERS LILAS !!!"

Jean-michel Palacios le 09/03/2013 à 07h13

Bonjour à tous et toutes. Tombé du lit ce matin vers 4 heures, et non pas réveillé par le chant des oiseaux, j'ai fait quelques caresses aux chats, remué les croquettes et prodigué quelques encouragements avec des réponses en ron-ron comme il se doit. Puis, j'ai remis en route le navigateur pour rejoindre la planète Lecteurs.com... Dans 15 jours, c'est le Printemps. Pas pour tous bien sûr et dans l'hémisphère sud, ce sera l'automne et des températures plus clémentes. Ici la douceur revient, les crocus s'ouvrent, les oiseaux se parlent davantage. J'entends au loin Hugues Auffrey nous parler du Printemps qui revient (1964) : "Les filles sont jolies Dès que le printemps est là Mais les serments s'oublient Dès que le printemps s'en va Là-bas dans la prairie J'attends toujours, mais en vain Une fille en organdi Dès que le printemps revient. (Refrain) Non, le temps n'y fait rien Oh non, le temps n'y peut rien..." Et vous le Printemps !!! Dites-moi, dites-nous. Amitiés JM

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Geneviève Munier le 03/04/2015 à 14h35

    Bonjour à tous !

    Le printemps ! Quel beau sujet !

    Que pensez-vous de ce poème de Gérard de Nerval ?

    AVRIL

    Déjà les beaux jours, - la poussière,
    Un ciel d’azur et de lumière,
    Les murs enflammés, les longs soirs ; -
    Et rien de vert : - à peine encore
    Un reflet rougeâtre décore
    Les grands arbres aux rameaux noirs !
    Ce beau temps me pèse et m’ennuie.
    - Ce n’est qu’après des jours de pluie
    Que doit surgir, en un tableau,
    Le printemps verdissant et rose,
    Comme une nymphe fraîche éclose
    Qui, souriante, sort de l’eau.
    Gérard de Nerval, Odelettes

    Je le trouve assez joli, bien qu'un brin tristounet.

    Amitiés à tous
    Geneviève

  • Sofi C le 01/04/2015 à 13h28

    Je n'ai pas de chanson qui me viennent en tête à part "la fille d'Avril" de l'ami Voulzy


    C’est une fille d’Avril
    Pauvre de moi
    Une fille difficile
    Elle ne veut pas
    Découvrir d’un fil
    Tout ce qu’elle a
    Ni son coeur, ni son corps
    C’est comme ça.

    Les filles de Janvier, on le dit
    N’aiment pas garder leurs habits
    Au coin du feu
    Elles se prélassent
    Février Mars
    Voici le joli mois de Mai
    Les manteaux, on les met jamais
    Elles ne gardent presque rien
    Quand vient le soleil de juin
    Enfin Juillet les déshabille
    Mais elle, c’est une fille...

    D’Avril
    Pauvre de moi
    Une fille difficile
    Elle ne veut pas
    Découvrir d’un fil
    Tout ce qu’elle a
    Ni son coeur, ni son corps
    C’est comme ça.

    Le soleil n’a plus aucun doute
    Allongées sur le sable d’Août
    En Septembre un autre rêve


    Le vent se lève
    Elles aiment le vent les filles d’Octobre
    C’est de l’air qui vient sous les robes
    En Novembre il fait plus froid

    Serre moi fort dans tes bras
    Et passons Noël enlacés
    Mais elle...

    C’est une fille d’Avril
    Pauvre de moi
    Une fille difficile
    Elle ne veut pas
    Découvrir d’un fil
    Tout ce qu’elle a
    Ni son coeur, ni son corps.
    C’est une fille d’Avril


    Pauvre de moi
    Une fille difficile
    Elle ne veut pas
    Découvrir d’un fil
    Tout ce qu’elle a
    Ni son coeur ;
    Ni son corps,

    C’est une fille,
    Une fille d’Avril.

    Elle ne veut pas
    Ni son coeur
    Ni son corps
    C’est comme ça

  • Zohra Maldji le 01/04/2015 à 12h22

    Bonjour, personnellement, c'est un rigodon du Dauphiné, appris à l'école (que c'est loin !) qui me revient en tête :

    Le rigodon

    Le printemps qui charme la bergère
    Le printemps ne dure pas longtemps
    Les beaux jours, amis ne durent guère
    Les beaux jours mes frères sont bien courts.

    Refrain :
    Trira rira rire Il vaut mieux en rire
    Frère venez donc danser le rigodon
    Trira rira rire Il vaut mieux en rire
    Frère venez donc danser le rigodon

    On sait bien que la jeunesse est brève,
    On sait bien qu’il n’en restera rien.
    Nous passons, rapides comme un rêve,
    Nous passons ainsi que des chansons.

    Fraîches fleurs seront bientôt fânées,
    Fraîches fleurs vont perdre leurs couleurs.
    En dansant, mesdames les années,
    En dansant, fuyez d’un pas glissant.

  • Jean-michel Palacios le 31/03/2015 à 20h39

    Bonjour à tous,

    Si vous souhaitez parler du Printemps. Moi je le cherche encore et peut-être sera-t-il là en ce Lundi de Pâques.

    Les jonquilles fleurissent de partout et font concurrence aux primevères. Les tulipes sont bien ouvertes et les feuilles de rosiers commencent à s'épanouir.

    La Nature ne s'y trompe pas. Il n'y a que nous les Humains pour ne pas nous en satisfaire.

    En rentrant de Bretagne où j'ai bien compris qu'il faisait toujours beau, sauf bien sûr quand j'y vais, mais c'est très rare, j'écoutais non pas le Disc-jockey mais Radio France Bleue Normandie qui recevait des appels pour des dédicaces en musique.
    Les gens du Sud-Est n'avaient vraiment pas l'air malheureux. Et cerise sur le gâteau, l'accent chantant accentuait encore la différence de température.

    Bref, il y a des villages sous le soleil mais nous avons le soleil Orange qui nous illumine de ses nombreux bienfaits littéraires.

    Alors à vous lire ou vous écouter pour ceux qui voudraient laisser le texte d'une chanson.

    Ici quand tout vous abandonne (je parle du temps), on se fabrique une famille (Mon Frère de Maxime Le Forestier).

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 06/03/2014 à 23h37

    "Un brin de temps"

    Le givre blanchit les carreaux
    Et dans l'air vif, le temps s'étire
    Le soleil parlent aux oiseaux
    L'humeur maussade se retire

    Le Printemps radieux s'annonce
    C'est vrai et pour plusieurs jours,
    Au loin les tempêtes s'enfoncent
    La danse des sens est de retour

    JM

  • Olivier Pirou le 02/03/2014 à 13h29

    Bonjour Jean-Michel et merci pour ces quelques lignes de poésie pour marquer retour au Village ! A très bientôt. Olivier.

  • Jean-michel Palacios le 27/02/2014 à 14h32

    Bonjour Olivier et Philippe

    Et pardon pour cette "distance" passagère.

    Ici en Picardie, il serait vain de compter les "grains" qui telle une main sur un chapelet, se succèdent depuis plusieurs mois et s’immiscent dans notre quotidien nous contant toujours la même histoire : pluie, vent, inondation.
    Ici, tout est vert et tout est gris.
    "Les pas de moineau" se détachent sur le blanc laiteux et blafard du ciel. Même les tuiles rouges paraissent sales.
    La Nature est perturbée et le Printemps déjà s'annoncent.
    Le couple de colombes qui jouent en équilibre sur le fil téléphonique un duo "enivrant" a repris de plus belle.
    Les fleurs partout s'ouvrent et les bourgeons "indécis" et duveteux enflent.
    Le Réveil est en marche.
    Espérons que des gelées ne viennent trahir les promesses de l'été car nous n'aurions pas alors de "temps des cerises".

    Amitiés
    JM

  • Olivier Pirou le 15/02/2014 à 16h05

    Bonjour à vous, Nina, Philiippe, Jean-Michel, même douceur printanière dans les Alpes, plus de cyclistes que de skieurs en Chartreuse... Amitiés. Olivier

  • Philippe Taulet le 15/02/2014 à 15h47

    Bonjour à toutes et tous, et amitiés à vous, Jean-Michel, Nina et Christelle.
    Oui, la nature semble pour le moins perturbée en ce moment. Tandis qu'ici à Biarritz nous soignons encore les quelques traces restantes des fureurs océanes, le mercure affichait 23° hier à Socoa. Chez moi c'était un petit 21° un 14 février, et aujourd'hui le vent se lève, la météo indiquant que demain il va tomber des trombes. C'est fou, tout simplement. J'en profite aussi pour souhaiter bon courage à celles et ceux qui comme nous ont subi ou subissent encore les caprices Atlantiques.
    Amitiés, Phil

  • Nina Capuchon le 15/02/2014 à 13h34

    Effectivement J. Michel, il fait bien doux pour un 15 février ! J'espère que nous n'aurons pas à le payer en mars. Dame Nature ne sait plus trop où elle en est :-)
    Bon week-end, bises Nina

  • Jean-michel Palacios le 13/02/2014 à 10h05

    Bonjour à tous,

    Il tombe des cordes, des grains et le bruit sur les velux ressemble aux crépitements de la grêle. Ce doit être de "l'eau lourde".
    Dommage que nous ne puissions échanger des photos. Alors j'en ai fait ma photo de chez moi : des crocus jaunes !!! de belles couleurs dans la grisaille quotidienne.
    Le Printemps n'est pas loin mais quand même. Il fait trop doux.
    Je vous souhaite une belle journée
    Amitiés
    JM

  • Christelle Garnier le 18/06/2013 à 09h03

    Jolie cacophonie ce matin, contre toute attente il fait plutôt beau, toute les fenêtres sont ouvertes et se mélange les cris pleins de vies et de joies des enfants dans la cour de l'école maternelle (dont ma fille) les vaches du pré mitoyen de mon jardi meuglent et les oiseaux chantent à tout va. Dans les jardins des courageux ont sortis les tondeuses de bon matin et ça sent l'herbe fraiche tondu dans toute la maison.
    Amitiés et bises.
    Christelle

  • Christelle Garnier le 18/06/2013 à 09h03

    Ce commentaire a été supprimé

  • Christelle Garnier le 31/05/2013 à 16h34

    Une incantation pour faire venir (et rester) le soleil :
    Il fait beau, il fait bon
    La vie coule comme une chanson
    Aussitôt qu'une fille est aimée d'un garçon
    Il fait rouge, il fait bleu
    Il fait du soleil au fond des yeux
    Quand on vit dans la vie
    Comme des amoureux

    Tu prends les nuages, blancs ou gris, petits ou gros
    Tu les déchires en morceaux
    Tu mets les orages au fond d'une cage
    Et puis tu les jettes à l'eau
    Tu attrapes au piège
    Des flocons de neige
    Tu en fais des arcs-en-ciel
    Tu passes sur la brume
    Des rayons de lune
    Des oranges et puis du miel
    Merci à Claude François.
    Amitiés. Christelle
    PS : Bises à Jean Michel et à Nina

  • Nina Capuchon le 31/05/2013 à 11h01

    En tout cas, la pluie n'a pas noyé votre belle humeur, Christelle et J. Michel ! Je suis un peu mieux lotie que vous mais ce n'est pas les grandes chaleurs :-)


    Avvèdeci, Nina

  • Jean-michel Palacios le 28/05/2013 à 20h17

    Scooby doo by doo ha !!!
    Grosses bises Christelle.

    "Le soleil envoie un clin d'oeil
    juste avant d'aller dormir
    histoire de me faire mentir
    et la nuit est là, près du seuil"

    JM

  • Christelle Garnier le 28/05/2013 à 20h05

    Coucou Jean Michel,
    Concernant Christophe je pense qu'il n'y a pas que le dou visage de Aline qui a disparut dans l'orage... il y a laissé aussi simplicité et humilité, il a opté pour la grosse tête.
    Sinon que pense tu de : Il pleut, il mouille c'est la fête à la Grenouille?
    ou alors : Oh la gadoue, la gadoue, la gadoue, oh la gadoue, la gadoue...

    Bises.

    Christelle

  • Jean-michel Palacios le 28/05/2013 à 18h57

    Quelqu'un a-t-il vu le Printemps ? En Europe centrale, à Moscou, ils bronzent et nous ici on lave plus blanc que blanc !!!

    Roland Garros risquent de durer 3 semaines.

    Je me souviens de cette chanson :
    "L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud, dans les t-shirt, dans les maillots".
    ou encore :
    "Il y a le ciel, le soleil et la mer"
    Cela semble un souvenir tellement lointain.

    Mais je crois que ce sera plutôt "Aline" :
    "J'avais dessiné sur le sable
    Son doux visage qui me souriait
    Puis il a plu sur cette plage
    Dans cet orage, elle a disparu"

  • Jean-michel Palacios le 14/04/2013 à 20h35

    Vive le printemps, très bonne semaine Christelle ainsi qu'à vous tous. La zone B est en vacances. A eux la lecture.
    Bises et amitiés
    JM

  • Christelle Garnier le 14/04/2013 à 20h29

    Bonsoir tout le monde, un belle journée, ensoleillée et chaude (et oui même dans notre Picardie chérie), il est 20h27 et mes fenêtres sont encore toutes ouvertes, ma fille rentre tout juste du jardin... une seule ombre au plaisir!!!! plus de charbon de bois donc pas de bbq!!!! snif
    C'est fou comme un rayon de soleil peut redonner le moral.
    Sur ce je vous souhaite à tous une super semaire.
    Amitiés et bises. Christelle

  • Nina Capuchon le 13/04/2013 à 09h44

    Ravie de te relire Kate et merci pour cette jolie balade

    http://www.youtube.com/watch?v=lO9Ild2cvdg

    Il fera beau ce week-end sur la France et après cet hiver rude et insistant, nous nous sentons revivre. Nous avons l'impression comme la nature de sortir d'un long engourdissement, c'est la magie du printemps !

    Amicalement, Nina

  • Kate Middlecake le 12/04/2013 à 22h26

    Bonjour à tous,

    j'ai de la peine pour vous qui souffrez de la baisse du thermomètre dans votre congélateur Hexagonal :) mais je compatis sincèrement d'autant que sur mon caillou chauffé à blanc, je ne connais pas l'émoi des beaux jours, l'attente des rayons du soleil, les bourgeons naissants, le batifolage des écureuils et autres lapins, ni les petites fleurs bucoliques des champs alors pour vous, quelques lignes du Simon & Garfinkel :

    April Come She Will (En Avril Elle Viendra)

    " April come she will
    En avril elle viendra

    When streams are ripe and swelled with rain
    Quand les ruisseaux auront grossi gonflés par les pluies

    May she will stay
    En mai elle restera

    Resting in my arms again
    S'attardant à nouveau dans mes bras

    June she'll change her tune
    En juin ce ne sera plus la même chanson

    In restless walks she'll prowl the night
    De ses errances agitées elle hantera la nuit

    July she will fly
    En juillet elle s'envolera

    And give no warning of her flight
    Sans avertir de son départ

    August die she must
    En août elle doit mourir

    The autumn winds blow chilly and cold
    Les vents d'automne soufflent leur froid glacial

    September I'll remember
    En septembre je me souviendrai

    A love once new has now grown old
    Qu'un amour autrefois nouveau a vieilli maintenant "

    Kate

  • Jean-michel Palacios le 12/04/2013 à 12h57

    Je t’aime Printemps

    Le Printemps sera là demain
    Soleil et poussée du mercure
    Un peu de hâle pour notre teint
    Floraison et réveil de la Nature

    Quelques pas nus dans le jardin
    Où s’apaisent les blessures
    Les mauvaises pensées sans fin
    Explosent, se fanent, s'épurent

    Les chaises seront plus longues,
    Le Temps vous donnera la main
    Adieu et bon vent Monsieur l'Hiver
    Et que s'ouvre à nous le Printemps

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 05/04/2013 à 23h24

    Extrait de circonstance "Y'a d'la joie (1975 - Charles Trenet)

    Mais voilà soudain que je m'éveille dans mon lit
    Et donc j'avais rêvé, et oui, car le ciel est gris
    Ah ! faut se lever, se laver, se vêtir
    Et ne plus chanter si l'on n'a plus rien à dire
    Mais je crois pourtant que ce rêve a du bon
    Puisqu'il m'a permis de faire une chanson
    Chanson de vingt ans, chansonnette d'amour
    Chanson de printemps, chanson de toujours...

  • Nina Capuchon le 05/04/2013 à 14h16

    Chanson toujours d'actualité :-)

    Printemps, je t'attends, je t'attends
    Qu'est ce tu fais ?

  • Jean-michel Palacios le 20/03/2013 à 11h50

    Super, le "Printemps vient d'arriver"
    Quand je regarde par la fenêtre, j'ai un doute. J'ai plutôt l'impression qu'il va neiger.

    En attendant, imaginons sur les paroles de Michel Fugain
    http://paroles.lemondeavance.com/paroles_Le-Printemps-Michel-Fugain-470.htm

    Bonne journée
    JM

    ps : dans l'hémisphère sud pour Katia, l'automne commence ...

  • Hélène Fery le 16/03/2013 à 23h17

    Merci Jean-Michel,
    Un joli livre à offrir aux plus jeunes, mais qu'il n'est pas interdit de feuilleter au passage :)

  • Jean-michel Palacios le 16/03/2013 à 20h29

    "Tout sur le printemps" de Charline Picard et Clémentine Sourdais

    L'avis de Jean-Paul Collet:
    "une gigantesque fresque allégorique sur le printemps."

    La présentation de l'éditeur :
    À la croisée de l'album, du beau-livre et du documentaire, ce livre original introduit le printemps à travers trois grands axes ? Le printemps nature, le printemps des animaux et le printemps au quotidien.

    A découvrir donc. Amitiés JM

  • Jean-michel Palacios le 16/03/2013 à 19h39

    Quelques infos après ces évènements perturbants sur le fil de nos informations récentes :

    Jacques Bonnaffé sera l'invité de Frédéric Lopez. Il viendra parler du festival "Le printemps des poètes", dont la 15ème édition se déroulera du 9 au 24 mars 2013.

    Pas d'excuse pour ne pas se rendre dans les salles obscures ce week-end puisque commence demain dimanche, le "Printemps du cinéma". Pour cette 14e édition et pendant trois jours, les salles pratiqueront un tarif exceptionnel de 3,50 euros la séance.

    Amitiés
    JM

  • Séverine Schoettel le 14/03/2013 à 12h50

    Bonjour Jean-Michel, A ce sujet je me permets de te demander de rejoindre notre discussion avec Christelle et toi d'hier après-midi.

  • Jean-michel Palacios le 14/03/2013 à 12h38

    Ce commentaire a été supprimé

  • Séverine Schoettel le 13/03/2013 à 19h33

    Bonsoir à tous,
    Que d'aventures dans cette discussion : une pêche aux phoques, une chasse au grizzli, un passage de manchots et d'inuits... ah j'ai failli oublier les stroumphs blancs !!
    Je constate avec plaisir que ce froid polaire ne vous a pas ôté la bonne humeur !
    Amitiés, Séverine
    PS : JM, très beau poème !

  • Jean-michel Palacios le 13/03/2013 à 17h38

    En fait de grizzli, il s'agissait de mon imaginaire débordant sur l'une des chattes de la maison aux couleurs fauves et sombres qui tentait de tracer un chemin dans cet univers de glace. Elle s'appelle Réba (13 ans). Il y a aussi Amy (6 mois) qui elle teste tous les meubles et aime taquiner la plus ancienne. Les chats captent les mauvaises ondes. Cela apaise en attendant le Printemps.
    Amitiés Hélène.
    ps : Christelle, ne prends pas froid...Bises JM

  • Hélène Fery le 13/03/2013 à 17h18

    Pas du tout, Christelle! Cela doit être un tableau charmant! :)
    Jean-Michel, quelles sont les nouvelles du grizzli?
    Amitiés à tous deux.

  • Christelle Garnier le 13/03/2013 à 17h02

    La neige fond j'ai pas l'air finaude assise dans l'herbe avec ma canne à pêche. (sourire)

  • Jean-michel Palacios le 13/03/2013 à 16h22

    ;-) Tiens un phoque, des manchots et une troupe d'Inuits en vacances chez les Picards , j'imagine !!!

  • Christelle Garnier le 13/03/2013 à 14h26

    Jean Michel, En chassant ton grizzly peut être me verras tu pêchant dans mon trou dans la neige!!!! passe le bonjour à Guillaume, pour ma part en ce moment je visite la deuxième guerre mondiale avec Lucie et Raymond Aubrac. Bises. Christelle

  • Jean-michel Palacios le 13/03/2013 à 13h23

    Oui j'ai des défauts, bien sûr mais je me soigne ou du moins j'essaie ;-)

    En attendant ce printemps qui semble-t-il ne viendra pas la semaine prochaine non plus, la neige ressemble à de la crème qui nappe toutes les surfaces et cache tous les défauts (c'est le gourmand qui parle !!!).

    Encore une journée bloquée à la maison. Il faut absolument reprendre le travail. On semble perdu dans la ouate au pays des stroumphs blancs.

    Une parenthèse : ma compagne est allé voir les Forbans et elle les a trouvés formidables.

    Mais je m'égare, nous ne sommes pas dans la rubrique "de tout et de rien".

    Allez je chausse mes raquettes et je sors le fusil. Il y a un grizzli qui rôde autour de la maison !!!

    A très bientôt, Musso m'appelle
    JM

  • Christelle Garnier le 13/03/2013 à 11h21

    Bravo Jean Michel !!!!!
    Nina, Vendredi je dois aller jusqu'à Amiens pour voir la troupe de "Salut les copains" au Zénith avec une amie, alors j'aimerais bien que l'on puisse sortir la voiture et que nous ne rations pas notre sortie que l'on attend depuis longtemps.

  • Nina Capuchon le 13/03/2013 à 10h22

    Bravo J. Michel, en plus vous êtes poète, bon cuisinier, musicien, bricoleur peut-être ? Il faudra que vous nous parliez de vos défauts :-)
    Allez, bon courage Christelle, ça devrait s'améliorer samedi, pour de la pluie !

  • Jean-michel Palacios le 12/03/2013 à 22h42

    Bonsoir Séverine, Christelle, Nina, Hélène

    Merci de votre présence.

    Je relisais tous les échanges depuis tous ces mois.
    Un numéro de duettistes avec Christelle, à deux nous faisions à réseau.

    Mais quel changement ! Nous ne sommes plus seuls. Alors merci infiniment.

    "Le Printemps décide de s'habiller d’hermine
    Et l'air se remplit de tornades en flocons
    Le vent bouscule et caresse les hautes cimes
    Il nous parle en hurlant de lointains horizons

    Les chats se prélassent lascifs sur le divan
    Et la pendule égrène inlassablement le temps
    Tout s'arrête, tout dort, tout sommeille et pourtant
    Je sais qu'il est là et qu'il m'attend, le Printemps"
    JMP

    Amitiés
    JM

  • Jean-michel Palacios le 12/03/2013 à 22h37

    Ce commentaire a été supprimé

  • Christelle Garnier le 12/03/2013 à 19h26

    Séverine, les Esquimaux Picard te saluent, j'hésite à faire un trou dans la neige pour pêcher (sourire). Mais là il faudrait que ça cesse; ce fut drôle mais là pour ma part je ris jaune. Amitiés. Christelle

  • Séverine Schoettel le 12/03/2013 à 15h12

    Il est parti le printemps ?! ;o)))

    Bonjour tout le monde,

    Quand je regarde les informations aujourd'hui, je suis encore plus heureuse de vivre dans le sud-ouest !
    Je vous souhaite, mes amis vivants dans ce grand nord, beaucoup de courage pour affronter ce retour violent de l'hiver.

    Nina, j'espère que votre expédition dans le froid s'est bien passé et que tu pourras profiter de cette journée "off" pour lire encore plus que d'ordinaire.

    J’apprécie cette discussion si vivante, pour laquelle je n'apporte pas beaucoup de contributions mais qui m'enchante par ses poèmes, par son humour et par vos connaissances sur la façon de fêter le printemps dans le monde.

    A bientôt.
    Séverine

  • Nina Capuchon le 12/03/2013 à 09h58

    Bonjour d'un petit coin de Sibérie Française,

    Je t'attends, je t'attends... Le printemps n'en a cure et batifole dans d'autres contrées ! L'hiver m'a prise en otage, je suis coincée chez moi.

    Hélène, merci de nous conter cet ou cette Holî hindou(e) qui est très significative car quoi de mieux choisi pour symboliser le printemps que cet "échange" de couleurs. Dommage que cette baguette magique qui abolit les différences ne dure qu'un seul jour.

    Je vais vous parler du Hanami ou fête des cerisiers en fleurs au Japon. Les japonais vouent une adoration particulière aux cerisiers et notamment à ses fleurs. Ces arbres sont célébrés dans tout l'archipel à l'occasion de la fête du printemps. Autrefois apanage de la classe aristocratique, la fête est profondément ancrée dans la culture japonaise. L’éclosion des premières fleurs est attendue avec impatience. Les Japonais se précipitent pour l’immortaliser. Les médias, télévisions et Internet, relayent les informations. D’ailleurs, cette fête a autant de retentissement que les Noëls occidentaux.
    Le hanami se vit et s’apprécie pleinement, sans facéties ni artifices. Il se célèbre par des repas pris en commun de préférence sous les cerisiers du jardin. Ceux qui n’en ont pas se rassemblent lors des pique-niques dans les parcs publics. Les plats les plus délicieux sont servis et le saké coule à flots. Les chants et les rires se font entendre sous les arbres.

    Le culte du sakura :
    Selon la croyance japonaise, les arbres sont habités par des esprits divins. Leur culte était pratiqué avec mets et boissons. De nos jours, la fête des cerisiers en fleurs rend surtout hommage à la beauté des fleurs de cerisiers. La grâce de leurs petits pétales roses en a fait le symbole du Japon.

    Une signification profonde :
    La fête du printemps signifie que la saison du riz approche. Les Japonais célèbrent le sakura pour que les récoltes à venir soient abondantes. La fête du printemps entend aussi marquer le renouveau de la nature et son cycle infini. Les fleurs de sakura incarnent la beauté et la fragilité de la vie. Les fleurs des cerisiers sont très éphémères. Les premiers boutons laissent vite place aux fleurs épanouies. Mais elles aussi disparaissent rapidement. La fête du printemps veut ainsi rappeler que la vie passe en un instant. Source internet.

    Sur ce, je vais chausser mes raquettes et affronter le blizzard... Bonne journée à tous, Nina

  • Hélène Fery le 12/03/2013 à 01h10

    Bonsoir,
    A cet instant, ce n'est pas trop le Printemps que je veux chanter, mais plutôt "Il pleut, il pleut, Bergère !!! " au son des gouttes de pluie que j'entends, mais j'ai un peu peur d'empirer le phénomène :).
    Au sujet des poèmes cités, il n'y a pas à dire, on ne se lasse pas de Victor Hugo, il est une vraie référence. Sa poésie, même si on n'est pas "spécialiste", nous parle et nous transporte.
    Pour revenir au sujet, sur la toile, j'ai découvert Holî (aussi appelée Fête des couleurs) : c'est une fête hindoue de l'équinoxe de printemps. Elle trouve son origine dans le Vasantotsava, à la fois un sacre du printemps et célébration de la fertilité. Il est fêté dans toute l'Inde durant 2 jours au cours de la pleine lune du mois de Phâlguna, qui se situe en février-mars. La nuit du premier jour de la fête, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holîka. Le deuxième jour, les gens, habillés en blanc, circulent avec des pigments de couleurs qu'ils se jettent l'un à l'autre, il est alors d'usage de s'excuser, après avoir sacrifié au rite coloré, par "Bura na mano, Holî Hai" ("Ne soyez pas fâchés, c'est Holî"). Les pigments qu'ils se jettent ont signification très précise: le vert pour l'harmonie, l'orange pour l'optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l'amour. Selon l'écrivain Alain Daniélou, "c'est le jour où toutes les castes se mêlent, où les inférieurs ont le droit d'insulter tous ceux devant qui ils ont dû s'incliner pendant toute l'année." C'est aussi l'occasion de s'inviter à partager des mets préparés spécialement pour cette occasion. Source:Wikipédia.
    A bientôt.

  • Séverine Schoettel le 11/03/2013 à 23h18

    Bonsoir à tous,

    Jean-Michel, mon grand-père disait souvent "Les calembours, ce sont les jeux de mots laids, que font les gens bêtes" et il adorait les calembours !

    J'avoue que je ne suis pas très "calée" en poesie mais cette discussion m'a donné envie de regarder un peu sur la toile ce que je pouvais découvrir.
    Alors, pour ne pas être en reste, je propose moi aussi mon poème sur le thème du printemps de ce "cher Victor" que je viens de lire :

    Après l’hiver

    N’attendez pas de moi que je vais vous donner
    Des raisons contre Dieu que je vois rayonner ;
    La nuit meurt, l’hiver fuit ; maintenant la lumière,
    Dans les champs, dans les bois, est partout la première.
    Je suis par le printemps vaguement attendri.
    Avril est un enfant, frêle, charmant, fleuri ;
    Je sens devant l’enfance et devant le zéphyre
    Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;
    Mai complète ma joie et s’ajoute à mes pleurs.
    Jeanne, George, accourez, puisque voilà des fleurs.
    Accourez, la forêt chante, l’azur se dore,
    Vous n’avez pas le droit d’être absents de l’aurore.
    Je suis un vieux songeur et j’ai besoin de vous,
    Venez, je veux aimer, être juste, être doux,
    Croire, remercier confusément les choses,
    Vivre sans reprocher les épines aux roses,
    Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu.

    Ô printemps ! bois sacrés ! ciel profondément bleu !
    On sent un souffle d’air vivant qui vous pénètre,
    Et l’ouverture au loin d’une blanche fenêtre ;
    On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ;
    On a le doux bonheur d’être avec les oiseaux
    Et de voir, sous l’abri des branches printanières,
    Ces messieurs faire avec ces dames des manières.

    26 juin 1878

    Victor Hugo

    A bientôt.
    Séverine

  • Jean-michel Palacios le 11/03/2013 à 20h03

    Bonsoir Nina, Christelle, Hélène,

    Je ne m'attendais pas à autant de textes de chansons.

    Alors ;-)), je ne sais pas si vous les avez chantées en même temps mais le résultat est désastreux : tempête de neige, coupure d'électricité, congères, vagues de froid, on en a pour la semaine.

    Au départ, j'avais plutôt misé sur un éloge du printemps et le nouvel an pour certains peuples d'Asie centrale. En effet, Norouz (en persan : نوروز ; en kurde : Newroz; en turc : Nevruz) est la fête traditionnelle des peuples iraniens et des peuples turcs qui célèbrent le nouvel an du calendrier iranien (premier jour du printemps). La fête est célébrée par certaines communautés le 21 mars et par d'autres le jour de l'équinoxe vernal, dont la date varie entre le 20 et le 22 mars. Elle est d'ailleurs aussi considérée par certaines communautés comme une renaissance voir mythe et aussi considérée surtout comme une nouvelle année qui s'annonce.

    Au final, nous avons Victor Hugo, le Big Bazar de la bande à Fugain. Mais c'est de ma faute. J'ai mis "Hugo au frais".

    Alors, pour vous récompenser, voici un éloge à l'amitié.
    Bonne soirée
    JM

    Mon Ami

    La lune s’enfuit dans la lutte,
    entre la nuit et l’aurore.
    L’argent de la toile d’araignée
    étincelle dans la brume.

    Mon ami, mon ami, mon ami,
    Je t’appelle mon ami.

    La rosée dans la vallée,
    Les violettes sur la colline,
    Les ruisseaux coulent de la montagne,
    dans le matin de ma vie.

    Mon ami, mon ami, mon ami,
    Je t’appelle mon ami.

    Les chevaux sont dans la prairie,
    mangeant de l’herbe douce.
    Les oiseaux chantent dans la fôret,
    Sauf le rossignol endormi.

    Mon ami, mon ami, mon ami,
    Tu es revenu mon amour.

    Chloe Douglas, 1975

  • Nina Capuchon le 10/03/2013 à 11h09

    J. Michel, Hélène, Christelle, bonjour,

    Quel talent ce Victor ! Merci Hélène et Christelle. J. Michel, elle est bien jolie cette coutume de la fête du Printemps en Azerbaïdjan. On retrouve ce genre de célébrations dans une multitude de pays, et partout dans le monde, les Hommes se réjouissent du renouveau de la Nature. Au moment de l'équinoxe du printemps, le jour est quasiment égal à la nuit. Après un long sommeil, Dame Nature dans un léger frémissement se réveille. Tout reprend vigueur, les arbres chantent et les oiseaux sont en fleurs (pour Séverine), et nous ressentons, nous aussi, cette régénération. Nous savons que le soleil (la lumière) agit comme un antidépresseur et qu'il n'y a pas mieux pour nous remonter le moral au beau fixe. Que nous habitions la ville ou la campagne, nous ressentons le besoin d'ouvrir les fenêtres, de respirer cet air nouveau à pleins poumons, de nous laisser aller à la contemplation ou au contraire de retrousser nos manches pour s'attaquer au "grand ménage de printemps" ou aux travaux de jardinage en chantant diguedon-diguedondaine.
    Me vient en mémoire une chanson du loufoque Gilbert Lafaille que je dois être la seule à connaître :-)
    Nettoyage de printemps :
    Je t´attends, je t´attends, je t´attends {x2}
    Qu´est-ce tu fais?
    J´ai laissé tout ouvert
    Aéré les tapis
    Et j´ai battu mon lit
    Ce grand nid à poussière
    Chassé les araignées
    Aspiré les sales bêtes
    Nettoyé dans ma tête
    Balayé le passé
    Passez! Passez! Passez!
    Passez donc! C´est l´ printemps!
    J´ai tout l´ temps! Tout l´avenir!
    Des loisirs, tout mon temps
    Je t´attends
    Allez, je suis toute ragaillardie, exposition féline pour moi cet après-midi, j'adore les chats ! Bon dimanche à toutes et à tous. Nina

  • Christelle Garnier le 10/03/2013 à 09h47

    Coté musique j'aime beaucoup le Big Bazar, alors quoi de mieux que "Le Printemps"
    Le printemps est arrivé, sors de ta maison
    Le printemps est arrivé, la belle saison !
    L'amour et la joie sont revenus chez toi
    Vive la vie et vive le vent, vive les filles en tablier blanc !
    Vive la vie et vive le vent et vive le printemps !
    Dépêche-toi, dépêche-toi, ne perds pas de temps
    Taille ton arbre et sème ton champ, gagne ton pain blanc
    L'hirondelle et la fauvette, c'est la forêt qui me l'a dit
    L'hirondelle et la fauvette, ont déjà fait leur nid
    Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps {x2}
    Y a le printemps qui t'ensoleille, oh, le coquin de printemps {x2}

    Le printemps nous a donné le joli lilas
    Le printemps nous a donné du rire en éclats
    Et plein de bonheur pour nous chauffer le cœur
    Vive la vie et vive le vent, vive les filles en tablier blanc !
    Vive la vie et vive le vent et vive le printemps
    Dépêche-toi, dépêche-toi, ne perds pas de temps
    Donne ta sève et donne ton sang pour faire un enfant
    L'hirondelle et la fauvette, c'est la forêt qui me l'a dit
    L'hirondelle et la fauvette, ont déjà des petits.

    Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps {x2}
    Y a le printemps qui t'ensoleille, oh, le coquin de printemps {x2}
    Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps
    Petite anecdote (mais bon peut être une découverte que pour moi) Roland Magdane à fait parti de la troupe du Big Bazar.

  • Christelle Garnier le 10/03/2013 à 09h40

    Comme Hélène j'apprécie Victor Hugo, après le poême "Printemps", je vous propose : "1er Mai"
    Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses.
    Je ne suis pas en train de parler d’autres choses.
    Premier mai ! l’amour gai, triste, brûlant, jaloux,
    Fait soupirer les bois, les nids, les fleurs, les loups ;
    L’arbre où j’ai, l’autre automne, écrit une devise,
    La redit pour son compte et croit qu’il l’improvise ;
    Les vieux antres pensifs, dont rit le geai moqueur,
    Clignent leurs gros sourcils et font la bouche en coeur ;
    L’atmosphère, embaumée et tendre, semble pleine
    Des déclarations qu’au Printemps fait la plaine,
    Et que l’herbe amoureuse adresse au ciel charmant.
    A chaque pas du jour dans le bleu firmament,
    La campagne éperdue, et toujours plus éprise,
    Prodigue les senteurs, et dans la tiède brise
    Envoie au renouveau ses baisers odorants ;
    Tous ses bouquets, azurs, carmins, pourpres, safrans,
    Dont l’haleine s’envole en murmurant : Je t’aime !
    Sur le ravin, l’étang, le pré, le sillon même,
    Font des taches partout de toutes les couleurs ;
    Et, donnant les parfums, elle a gardé les fleurs ;
    Comme si ses soupirs et ses tendres missives
    Au mois de mai, qui rit dans les branches lascives,
    Et tous les billets doux de son amour bavard,
    Avaient laissé leur trace aux pages du buvard !
    Les oiseaux dans les bois, molles voix étouffées,
    Chantent des triolets et des rondeaux aux fées ;
    Tout semble confier à l’ombre un doux secret ;
    Tout aime, et tout l’avoue à voix basse ; on dirait
    Qu’au nord, au sud brûlant, au couchant, à l’aurore,
    La haie en fleur, le lierre et la source sonore,
    Les monts, les champs, les lacs et les chênes mouvants,
    Répètent un quatrain fait par les quatre vents.
    Victor Hugo, Les contemplations

  • Christelle Garnier le 10/03/2013 à 09h28

    Petit proverbe français, connu mais là il est dans sa forme original : « Avril : ne quitte pas un fil, Mai : fais ce que tu voudras, Juin : de trois habits n'en garde qu'un. »

  • Hélène Fery le 10/03/2013 à 00h41

    Un petit poème de Victor Hugo:
    PRINTEMPS
    "Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire!
    Voici le printemps! mars, avril au doux sourire,
    Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis!
    Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
    Se courbent mollement comme de grandes palmes;
    L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes;
    Il semble que tout rit, et que les arbres verts
    Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.
    Le jour naît couronné d'un aube fraîche et tendre;
    Le soir est plein d'amour; la nuit, on croit entendre,
    A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,
    Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini."

  • Jean-michel Palacios le 09/03/2013 à 07h30

    Et pour commencer comme il se doit, je suis inspiré par REZA, notre hôte photographe d'un soir pour évoquer le Printemps, comme nouvel an pour de nombreux peuples de la région de l'Azerbaïdjan .

    http://fra.east-site.com/azerbaidjan/navrouz

    "La célébration de Navrouz, l'Azerbaïdjan

    Navrouz est la fête du printemps, l'arrivée du nouvel an.

    Selon les croyances nationales, le premier mercredi l'eau se renouvelait, l'eau stagnante se mettait en mouvement. Au deuxième c’est le feu, au troisième c’est la terre. Le quatrième mercredi le vent découvrait les reins des arbres et selon les marques nationales, le printemps arrivait...

    ...Par exemple, le soir chaque famille doit allumer sur le toit de la maison tant de flambeaux, combien de personne vit dans la famille donnée. Tous doivent sauter par-dessus dans le feu brûlant, en prononçant de plus l'adjuration. Après le feu s'éteindra, les jeunes filles et les adolescents recueillent les cendres et la répandent à la périphérie du village ou sur le chemin. Cela symbolise que les infortunes de tous qui ont sauté par-dessus dans le feu étaient supprimés et jetés au-delà de la maison. Pour que les jeunes filles non mariées soient heureuses, le jour on jette les pièces "noires" dans la carafe avec l'eau - le signe du malheur , et le soir devant le coucher du soleil on verse cette eau avec les pièces sur la rue..."

    Cela fait penser aux feux de la Saint-Jean mais c'est une autre histoire. Alors qu'évoque pour vous le Printemps. Si vous tapez "le Printemps du livre", vous serez surpris(e)s du nombre d'animations portant ce nom : Montaigu, Loudéac, Cassis, Grenoble, Saint-Avertin...

    A bientôt
    Amitiés
    JM