polar

M'abonner à cette discussion

Livre(s) tagué(s) : La chute du cafard ; jeu dangereux en Berry

  • "La fin prends son temps, tu vois. Encore un peu de répit." L'auteur aussi ! Jusqu'à la dernière page on est captivé par l'intrigue - ou plutôt les intrigues- servies par un style enlevé, nerveux, par une écriture moderne, vivante, imagée ("les mots lui perforent le ventre comme des suppositoires au piment"), un rythme très cadencé, des rebondissements...
    On est dans un film, les images défilent? Les personnages sont tantôt attachants, tantôt détestables ; de nombreux thèmes d'actualité sont abordés ; du coup, l'histoire est complexe mais jamais compliquée...
    Un très bon polar empreint de suspens et de poésie ("l'aube déchire les voiles de la nuit, un ciel de colère"), d'expressions inattendues ("l'odeur d'éther perfore ses narines comme si on les forait au tire-bouchon"). Des références rares et intéressantes (H-F. Thiéfaine, Léo Ferré) qui contrastent parfois avec le vocabulaire et la violence qui n'arrive qu'à la fin de ce thriller...Sans doute ce qui nous tient en haleine jusqu'au bout et nous le fait avaler de chapitre en chapitre, se demandant s'il fait réellement 600 pages ?
    L'auteur aura-t-il autant d'imagination pour son prochain ouvrage ? Challenge ? Défi ?
    Dominique Petit
    flag Signalez un abus

Réagir