Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Vie de David Hockney

Couverture du livre « Vie de David Hockney » de Catherine Cusset aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072753329
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

«Peut-être n'éprouverait-il plus jamais de passion comme celle qu'il avait sentie pour Peter, peut-être n'y aurait-il plus d'union parfaite, mais il restait la perfection de l'amitié, la beauté des cyprès sur les collines et la joie que donnait le travail. Et s'il oubliait Peter, s'il... Voir plus

«Peut-être n'éprouverait-il plus jamais de passion comme celle qu'il avait sentie pour Peter, peut-être n'y aurait-il plus d'union parfaite, mais il restait la perfection de l'amitié, la beauté des cyprès sur les collines et la joie que donnait le travail. Et s'il oubliait Peter, s'il réussissait à vivre sans lui, ce dernier ne reviendrait-il pas? Personne n'était attiré par la tristesse et la mélancolie. Mais par la gaieté, la force, le bonheur, oui».

Né en 1937 dans une petite ville du nord de l'Angleterre, David Hockney a dû se battre pour devenir un artiste. Il a vécu entre Londres et Los Angeles, traversé les années sida et secoué le monde de l'art avec une vitalité et une liberté que n'ont entamées ni les chagrins amoureux, ni la maladie, ni les conflits, ni le deuil. Sous la plume incisive de Catherine Cusset, ce livre à mi-chemin du roman et de la biographie dresse un portrait intime, émouvant, habité, du peintre anglais vivant le plus connu.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (7)

  • Lire un livre et en parallèle rechercher le tableau mentionné est un véritable plaisir. Découverte double : la magie des mots de l'auteur et les couleurs vives du peintre. Un régal

    Lire un livre et en parallèle rechercher le tableau mentionné est un véritable plaisir. Découverte double : la magie des mots de l'auteur et les couleurs vives du peintre. Un régal

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dans la préface de cet ouvrage, Catherine Cusset précise : "Ceci est un roman Tous les faits sont vrais. J'ai inventé les sentiments, les pensées, les dialogues".

    Sans avoir jamais rencontré l'artiste, Catherine Cusset nous livre une biographie attachante d'un de mes peintres préférés. 

    Au...
    Voir plus

    Dans la préface de cet ouvrage, Catherine Cusset précise : "Ceci est un roman Tous les faits sont vrais. J'ai inventé les sentiments, les pensées, les dialogues".

    Sans avoir jamais rencontré l'artiste, Catherine Cusset nous livre une biographie attachante d'un de mes peintres préférés. 

    Au fil de cet ouvrage, Catherine Cusset nous décrit la vie de l'artiste, de son enfance dans une petite ville du Yoprkshire, à l'arrivée à Londres et à la chance fabuleuse d'être reconnu et à avoir réalisé des œuvres qui se vendent dès ses débuts ce qui lui permet très vite de mener une vie de rêve des deux côtés de l'atlantique et jusqu'en Californie où il produira certaines de ses œuvres les plus célèbres.

    J'ai eu la chance de visiter deux expositions qui lui ont été consacrées, dont celle du Centre Georges Pompidou, en 2017, à l'occasion de ses 80 ans ... 

    J'ai retrouvé dans ce roman, un grand nombre des explications évoquées sur les panneaux explicatifs de l'expo, découvert la genèse de certains de mes tableaux favoris.

    Comme dans L'autre qu'on adorait, Catherine Cusset laisse apparaître une certaine tendresse pour son héros qu'elle protège, excuse, mais reste factuelle quant à ses actions et réactions ... 

    Bref, un excellent roman à qui il ne manque que les illustrations des œuvres qu'il évoque ... 

    Un très bon moment de lecture ... Vivement le prochain roman de l'auteur :)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Catherine CUSSET retrace la vie supposée de l’artiste britannique, David Hockney, qui a partagé sa carrière entre l’Amérique et l’Europe. Issu d’une famille pauvre, mais doué pour le dessin à tel point qu’il parvint, à 19 ans, à vendre sa première œuvre et à se faire admettre à la meilleure...
    Voir plus

    Catherine CUSSET retrace la vie supposée de l’artiste britannique, David Hockney, qui a partagé sa carrière entre l’Amérique et l’Europe. Issu d’une famille pauvre, mais doué pour le dessin à tel point qu’il parvint, à 19 ans, à vendre sa première œuvre et à se faire admettre à la meilleure école d’art de Londres, le Royal College.
    D’emblée, cet artiste a mêlé intimement son art et sa vie, captant dans ses tableaux aussi bien ses premiers émois homosexuels que les portraits de ses proches ou les lieux qui lui sont chers. Catherine Cusset décrypte la genèse de nombre de ses toiles devenues célèbres.
    Un artiste qui, d’emblée, a mêlé intimement son art et sa vie, captant dans ses tableaux aussi bien ses premiers émois homosexuels que les portraits de ses proches ou les lieux qui lui sont chers. Avec finesse, Catherine Cusset décrypte la genèse de nombre de toiles devenues célèbres.
    Il a bataillé ferme pour imposer son style. Ses grandes toiles, paysagères ou d'intérieurs, ses couples, ses thèmes figuratifs tendres, également son mode de vie personnel, son homosexualité assumée, son attirance pour les jeunes hommes blonds athlétiques, les ravages du sida sur sa communauté d'amis, l'ont conduit à batailler pour affirmer ses choix.
    Son existence est retracée avec simplicité, Ce livre donne un éclairage, partiellement subjectif, sur une carrière artistique, son environnement et son époque. Il suscite l’envie de découvrir davantage l’œuvre de ce peintre.
    Ce roman est facile et agréable à lire, mêlant récit de vie et analyse des peintures.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je ne pensais pas que lire la vie d’un peintre pouvait être aussi intéressant, aussi prenant, aussi riche d’informations et de détails. Catherine Cusset l’a fait et m’a fait découvrir et aimer l’art de David Hockney. Réussir, avec des mots, à faire vivre des tableaux, des collages, des gravures,...
    Voir plus

    Je ne pensais pas que lire la vie d’un peintre pouvait être aussi intéressant, aussi prenant, aussi riche d’informations et de détails. Catherine Cusset l’a fait et m’a fait découvrir et aimer l’art de David Hockney. Réussir, avec des mots, à faire vivre des tableaux, des collages, des gravures, des montages de photos, des décors de théâtre ou d’opéra, il fallait beaucoup de talent !

    Lisez Vie de David Hockney et vous voyagerez beaucoup, vous serez illuminé par quantité de couleurs et d’innovations qui vous donneront envie de vous plonger dans un catalogue du peintre ou, mieux encore, de le retrouver là où ses œuvres sont exposées.
    David Hockney qui va sur ses 81 ans, a vu le jour le 9 juillet, une belle date…, en 1937, à Bradford (Yorkshire). Sa famille était modeste et il avait trois frères et une sœur qui compteront beaucoup.
    Son enfance fut heureuse mais il manquait de papier pour dessiner. D’abord refusé à l’école des Beaux-Arts de Bradford, sa mère lui permet de suivre des cours gratuits, le soir. Son cursus lycéen fini, il entre enfin dans cette école où il est versé en graphisme, lui qui veut tout apprendre : « anatomie, perspective, dessin, gravure, peinture à l’huile. » Il découvre Francis Bacon, Dubuffet, Picasso et propose deux de ses tableaux à la galerie d’art de Leeds : acceptés ! Voilà, qu’en plus, on lui achète le portrait de son père : 10 livres !
    « Un jeune professeur, Derek Stafford, lui enseigna que le dessin n’était pas juste une imitation, mais un acte cérébral. Il fallait réfléchir, bouger, changer son point de vue, voir l’objet sous plusieurs angles. » Cette formation sera déterminante pour David Hockney.
    Il poursuit au Collège Royal de Londres et commence à s’affirmer au moment où Pollock a détrôné Monet. La peinture ne doit plus être figurative ! David n’en a cure et continue, découvrant aussi son homosexualité : « Peter était plus sexy que Marilyn, plus sexy que la poupée vivante de la chanson de Cliff Richard que David aimait tant, Living Doll. Un garçon poupée. »
    Ses tableaux se vendent et, à 24 ans, il vit à New York, découvre les bars gays, les restaurants végétariens, se teint en blond, se fait beaucoup d’amis. Débute alors une longue histoire avec les États-Unis où il vivra souvent, surtout sur la côte ouest ensuite.
    Celui qui affirme : « Je peins ce que je veux, quand je veux, où je veux », trouve son âme sœur : Henry. Il alterne entre l’ancien et le nouveau monde, tombe amoureux de Peter et sa vie est un véritable feuilleton, une vie aisée permise par le succès puis ternie par la mort de ceux qu’il aime car le sida commence à frapper.

    « Je suis un optimiste », déclare-t-il, à 79 ans. Lui qui a tant créé, tant innové au risque de dérouter ses plus fervents partisans, a surmonté deux crises cardiaques. Pour un artiste de si grand talent, Catherine Cusset a réalisé un livre magnifique.

    Chronique illustrée à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voilà une lecture PLAISIR !! Je suis une fan de Catherine Cusset depuis des années. J’aime son univers, tout particulièrement sa façon caustique de parler de sa famille et à l’occasion de la sortie de ce livre, j’ai eu la chance de la rencontrer, de l’écouter en lire certains passages (mention...
    Voir plus

    Voilà une lecture PLAISIR !! Je suis une fan de Catherine Cusset depuis des années. J’aime son univers, tout particulièrement sa façon caustique de parler de sa famille et à l’occasion de la sortie de ce livre, j’ai eu la chance de la rencontrer, de l’écouter en lire certains passages (mention spéciale pour l’aventure capillaire de David Hockney et la vie en blonde) et de comprendre pourquoi ce livre est si différent de l’univers auquel elle nous a habitués.

    Elle parte très bien de ses proches, amis ou famille mais, là, elle s’empare de la vie du célèbre peintre David Hockney et se glisse dans la peau de l’artiste avec malice. La trame de fond est factuelle mais les dialogues et les détails de la vie affective du peintre sont le fruit de son imagination. Exercice difficile, surtout quand on sait que David Hockney est toujours en vie. Pari fou mais pari tenu. J’ai dévoré ce livre attrapant ma tablette toutes les dix pages pour regarder les tableaux peints qui sont le fil rouge de ce roman. Et voilà, comment brillamment, elle a « eu envie de transformer une matière documentaire qui laissait le lecteur à l'extérieur en un récit qui éclairerait son trajet de l'intérieur en s'en tenant aux questions essentielles, celles qui nouent l'amour, la création, la vie et la mort ».

    C’est un livre vivant et dynamique. Un bel hommage à David Hockney servi par une écriture tour à tour mélancolique (même heureuse, l’existence de David Hockney en est emplie), explosive (les couleurs et la folie culturelle des années 1960) ou tragique (les ruptures, les années sida qui déciment le milieu gay dans les années 1980).

    Ce n’est pas le meilleur roman de Catherine Cusset, d’aucuns lui reprocheront même sa facilité mais inutile de bouder, ce livre est comme un bonbon sucré dont on aimerait faire durer le plaisir et puis vivement la prochaine expo David Hockney !!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je ne connaissais pas l'artiste, par contre j'ai déjà lu des romans de Catherine Cusset que j'ai appréciés. C'est la raison pour laquelle j'ai ouvert cette fiction biographie. Et j'en suis heureuse : un texte agréable qui m'a fait découvrir David Hockner et sa passion. Un artiste qui à mon sens...
    Voir plus

    Je ne connaissais pas l'artiste, par contre j'ai déjà lu des romans de Catherine Cusset que j'ai appréciés. C'est la raison pour laquelle j'ai ouvert cette fiction biographie. Et j'en suis heureuse : un texte agréable qui m'a fait découvrir David Hockner et sa passion. Un artiste qui à mon sens a vécu plusieurs vies : amoureuse, artistique .. Un homme dévoré par le talent, dévoré par la nécessité de créer une peinture vivante.
    Une biographie qui nous en apprend autant sur la vie de l'homme que sur ses tableaux, qui sont décrits et dont la genèse est expliquée.
    Un ouvrage intéressant car comme Catherine Cusset, on est rapidement impressionné par cet homme plein de vie et adepte de liberté . Un bel éloge de l'art, de la vie, de l'amour et de la liberté.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • S'il en était besoin, ce nouveau roman de Catherine Cusset confirme son immense talent de conteuse. Cette "Vie de David Hockney" passionne de bout en bout. Construit de manière extrêmement brillante, le récit respecte une chronologie biographique sérieuse tout en obéissant au tempo magistral de...
    Voir plus

    S'il en était besoin, ce nouveau roman de Catherine Cusset confirme son immense talent de conteuse. Cette "Vie de David Hockney" passionne de bout en bout. Construit de manière extrêmement brillante, le récit respecte une chronologie biographique sérieuse tout en obéissant au tempo magistral de l'auteur dont le rythme continue à faire merveille tout autant que son écriture fluide, simple sans être minimaliste, précise sans être rébarbative. Alternance de vie et de mort, de bonheur et de drame, de lumière et d'obscurité, la vie de David Hockney faite d'allers-retour entre Londres et Los Angeles ne cesse d'embrasser les deux aspects de l'existence, le meilleur et le pire. Mais Hockney est vivant. Toujours. Et nous comprenons en refermant ce superbe roman comment la peinture continue d'alimenter l'intellect et la sensibilité de cet être artiste hors normes.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.