Vers la beauté

Couverture du livre « Vers la beauté » de David Foenkinos aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072784873
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au Musée d'Orsay. Mathilde Mattel, DRH du Musée, est rapidement frappée par la personnalité de cet homme taciturne, mystérieux, spécialiste de Modigliani, qui a... Voir plus

Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au Musée d'Orsay. Mathilde Mattel, DRH du Musée, est rapidement frappée par la personnalité de cet homme taciturne, mystérieux, spécialiste de Modigliani, qui a choisi de s'effacer dans une fonction qui ne correspond pas à ses compétences reconnues. Antoine est affecté à la salle des Modigliani, et Mathilde le surprend parfois à parler à mi-voix au portrait de Jeanne Hébuterne, la fiancée du peintre au destin tragique. Il fuit tout contact social, même si Mathilde ne le laisse pas indifférent. Personne ne connaît les raisons de cette reconversion ni le traumatisme qu'il vient d'éprouver. Pour survivre, cet homme n'a trouvé qu'un remède, se tourner vers la beauté.

Après Charlotte, David Foenkinos nous entraîne une nouvelle fois dans le monde de l'art, de la peinture et de ses puissances. Derrière le secret d'un homme, on comprendra qu'il y a un autre destin, celui d'une jeune femme, Camille, hantée par un drame, et qui elle-aussi tentera de survivre grâce à la création et à la recherche de la beauté.

Donner votre avis

Avis(17)

  • Un lecture plaisir facile et détente comme nous habitue David Foenkinos. Mais ici la tonalité est plus sombre.
    En effet, on suit un maître de conférence de' l'université de Lyon qui devient gardien d'une salle au musée d'orsay à Paris. Très vite ke lecteur sent une dépression, un choc qui...
    Voir plus

    Un lecture plaisir facile et détente comme nous habitue David Foenkinos. Mais ici la tonalité est plus sombre.
    En effet, on suit un maître de conférence de' l'université de Lyon qui devient gardien d'une salle au musée d'orsay à Paris. Très vite ke lecteur sent une dépression, un choc qui explique ce choix. Un élément rencontre avec son ex femme, une belle histoire d'amour avec la DRH du musée sont des étapes du cheminement qui lui permettra de comprendre les causes de son mal-être. L'idée que l'art. Le beau est un moyen de paix et de reconcentration intérieure est ainsi extrêmement convaincante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Chaque Foenkinos est pour moi une découverte enrichissante. Vers la beauté est habile et nous entraîne sans qu'on le sente vers une délicatesse, une bienveillance rares et chères. N'hésitez pas!

    Chaque Foenkinos est pour moi une découverte enrichissante. Vers la beauté est habile et nous entraîne sans qu'on le sente vers une délicatesse, une bienveillance rares et chères. N'hésitez pas!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Peu importe la durée pendant laquelle on les a côtoyé, il est des personnes qui marquent une vie.
    David Foenkinos nous raconte ici une de ses rencontres à travers l’histoire d’Antoine Duris. Maitre de conférence et professeur à l’école des beaux arts de Lyon, un beau jour il décide de tout...
    Voir plus

    Peu importe la durée pendant laquelle on les a côtoyé, il est des personnes qui marquent une vie.
    David Foenkinos nous raconte ici une de ses rencontres à travers l’histoire d’Antoine Duris. Maitre de conférence et professeur à l’école des beaux arts de Lyon, un beau jour il décide de tout laisser en plan pour postuler comme gardien de salle au musée d’Orsay. C’est l’histoire de Camille, jeune fille brillante, qui nous éclairera sur les raisons du choix d’Antoine.

    De Foenkinos je n’avais lu jusqu’à présent que le très beau livre « La délicatesse ». Les personnages de « Vers la beauté » sont tout aussi attachants et l’histoire tout aussi touchante. Lu en quelques heures, les pages ont défilées sans que je ne m’en rende compte, happée par Camille, sa détresse, ses démons et l’impuissance de ses parents.
    Difficile de trop en parler sans dévoiler l’histoire et d’évoquer le thème dur développé par l’auteur.
    Un livre émouvant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Antoine Duris est au sommet de sa carrière, enseignant émérite et respecté il est maître de conférences aux Beaux-arts de Lyon. Enseigner le remplit d'une joie intense, il aime ses élèves. Pourtant Il décide de quitter son emploi, du jour au lendemain, sans la moindre raison pour devenir gardien...
    Voir plus

    Antoine Duris est au sommet de sa carrière, enseignant émérite et respecté il est maître de conférences aux Beaux-arts de Lyon. Enseigner le remplit d'une joie intense, il aime ses élèves. Pourtant Il décide de quitter son emploi, du jour au lendemain, sans la moindre raison pour devenir gardien de salle au Musée d'Orsay à Paris.

    Il a retiré la carte SIM de son téléphone, plus personne ne peut le contacter, il n'a pas mis son nom sur la boite aux lettres, plus personne ne peut le retrouver. Ici au moins personne ne le remarque, un gardien de musée ça n'existe pas. Mais Antoine va se rendre compte que la vie sociale ne s'arrête jamais, qu'il est impossible de passer entre les gouttes humaines, pour se faire oublier, le mieux s'est encore de se mêler aux autres. Quelle faute a-t-il commise ? de quoi est-il responsable ?

    Après « Charlotte « David Foenkinos revient pour ce nouveau roman dans le domaine de l'art, mais hélas, j'ai ressenti une petite déception à la lecture de ce récit, ce roman sur la puissance cicatrisante de la beauté m'a semblé un peu bâclé. Je n'ai pas retrouvé l'écriture soignée et chargée d'émotion de l'auteur. Antoine évolue au milieu de femmes, Eléonore, sa soeur, Louise sa compagne pendant sept ans, Mathilde la DRH du musée d'Orsay , Sabine sa collègue de travail, Camille son élève, et le lecteur se doute bien que l'une d'elles est la responsable de son mal être. Foenkinos essaye donc de nous appâter avec une intrigue, mais cela ne fonctionne pas. Reste le personnage de Camille, tout en fragilité, mais cela n'est pas suffisant pour sauver ce roman.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions