Vernon Subutex t.1

Couverture du livre « Vernon Subutex t.1 » de Virginie Despentes aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253087663
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Qui est Vernon Subutex ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d'un secret.
Le dernier témoin d'un monde révolu.
L'ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

« Magistral et fulgurant. Une oeuvre d'art. »... Voir plus

Qui est Vernon Subutex ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d'un secret.
Le dernier témoin d'un monde révolu.
L'ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

« Magistral et fulgurant. Une oeuvre d'art. » François Busnel, L'Express.

« Dans cette peinture d'une France qui dégringole dans la haine et la précarité, Virginie Despentes touche au sommet de son art. » Alexis Brocas, Le Magazine littéraire.

« Une comédie humaine d'aujourd'hui dont Balzac pourrait bien se délecter. » Pierre Vavasseur, Le Parisien.

Donner votre avis

Articles (5)

  • La bibliothèque idéale de Frédéric Couderc
    La bibliothèque idéale de Frédéric Couderc

    "A la croisée des genres, voici mes dix titres indispensables... des textes dont les personnages m’inspirent et me bouleversent encore." Frédéric Couderc

  • Eté 2015, les 10 romans à lire absolument !
    A redécouvrir : été 2015, les 10 romans à lire absolument !

    Chaque année révèle ses surprises et bien heureusement les pépites foisonnent !Un bon cru que celle-ci où les auteurs confirmés nous ont surpris, d'autres ont acquis leur notoriété en recevant de nombreux prix, certains sont carrément époustouflants par leur talent ou leur œuvre colossale. Prenez le temps de les lire, vous ne serez pas déçus !

  • Les cinq romans finalistes du Prix Orange du Livre 2015
    Découvrez les cinq finalistes !

    Après avoir établi une liste de trente romans le 9 mars dernier, le jury du Prix Orange du Livre s'est à nouveau réuni ce mardi 5 mai pour sélectionner les cinq finalistes. Retour sur des débats hauts en couleurs !

  • Les 30 livres en sélection pour le Prix Orange du Livre 2015 ou ce qu’il faut lire si vous êtes en panne d’idées
    Les 30 romans en sélection pour le Prix Orange du Livre 2015

    Alors que les membres du jury s’attèlent à leurs dernières lectures et peaufinent leurs arguments pour le 5 mai prochain, où ils devront désigner cinq romans finalistes, revenons sur les 30 titres sélectionnés pour le Prix Orange du Livre 2015.

Avis (74)

  • Trash, direct, violent,un peu vulgaire et très parisien. Moyen ...

    Trash, direct, violent,un peu vulgaire et très parisien. Moyen ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Vernon Subutex , mon premier Virginie Despentes .
    Ancien disquaire, déchu depuis l'avènement du CD, Vernon Subutex se retrouve à la rue après quelques loyers impayés. Il va trainer d'ex-copines en vieux copains et l'on suit sa descente.
    On passe un bon moment, le style est assez familier mais...
    Voir plus

    Vernon Subutex , mon premier Virginie Despentes .
    Ancien disquaire, déchu depuis l'avènement du CD, Vernon Subutex se retrouve à la rue après quelques loyers impayés. Il va trainer d'ex-copines en vieux copains et l'on suit sa descente.
    On passe un bon moment, le style est assez familier mais fluide tout de même et cela convient bien à l'histoire. L'adaptation en série avec Romain Duris m'avait bien plu mais a priori, il n'y aura pas de saison 2... Dommage!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre distrayant. J'y ai pourtant trouvé des longueurs et je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage principal.
    J'ai par contre vu la série, que j'ai préféré au livre.

    Un livre distrayant. J'y ai pourtant trouvé des longueurs et je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage principal.
    J'ai par contre vu la série, que j'ai préféré au livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • bien écrit , on se laisse emporter par le personnage

    bien écrit , on se laisse emporter par le personnage

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je découvre Virginie Despentes avec ce livre, le premier d'une trilogie. Et je dois dire que j'ai été bluffé.

    L'écriture tout d'abord. Nerveuse, incisive, j'ai été conquis par ce style résolument moderne et implacable, parfois très cru.

    Une galerie de personnages hauts en couleur et...
    Voir plus

    Je découvre Virginie Despentes avec ce livre, le premier d'une trilogie. Et je dois dire que j'ai été bluffé.

    L'écriture tout d'abord. Nerveuse, incisive, j'ai été conquis par ce style résolument moderne et implacable, parfois très cru.

    Une galerie de personnages hauts en couleur et admirablement décrits par l'écrivaine qui force les traits et en profite au passage pour dresser une critique mordante de notre société.

    Et puis il y a ce personnage principal, Vernon Subutex. On assiste impuissant à sa chute tout au long de ce roman.

    En bref, j'ai adoré et j'ai littéralement dévoré ce premier opus au style inimitable. C'est un roman que je trouve très fort et ou chacun peut s'identifier à un moment ou un autre du récit.

    Je suis impatient de retrouver Vernon dans le deuxième tome et de voir comment va tourner toute cette histoire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’ai mis un temps fou à oser lire Virginie Despentes et je commence par son roman (en trois tome) le plus célèbre : « Vernon Subutex », bientôt porté à l’écran par Canal +. Je crois qu’elle me faisait un peu peur, quand je le voyais en interview avec son air blasé et son pessimisme chevillé au...
    Voir plus

    J’ai mis un temps fou à oser lire Virginie Despentes et je commence par son roman (en trois tome) le plus célèbre : « Vernon Subutex », bientôt porté à l’écran par Canal +. Je crois qu’elle me faisait un peu peur, quand je le voyais en interview avec son air blasé et son pessimisme chevillé au corps. Mais j’ai eu bien tort d’attendre car j’ai découvert un écrivain avec un style très affirmé, très percutant, capable de le passionner avec une intrigue toute simple où il ne se passe pas grand chose, avec les états d’âmes de personnages d’une complexité folle, pétris de défauts insupportables et de qualités étonnantes, capable du pire comme du meilleur, ils sont le miroir de nos propres démons et contradictions. C’est un roman coup de poing, avec des phrases courtes et un peu saccadées, mais aussi avec quelques fulgurances impressionnantes de lucidité et de cynisme, une intrigue qui fait des sauts de puces dans le temps, des à-coups. Vernon Subutex, à l’aube de la cinquantaine, se retrouve quasi SDF. Il a été disquaire mais la révolution numérique à ruiné son commerce, il a côtoyé du beau monde mais il n’en reste pas grand-chose, il a foiré sa vie sentimentale bien comme il faut. Vernon, c’est le looser parfait, dont on suit pages à pages la chute vers la rue. Il squatte chez les uns, les autres, essaie de marchander le testament numérique d’un chanteur qui vient de mourir, il boit, il baise, il vit au jour le jour et son destin croise d’autres destins, des gens différents mais eux aussi, à leur manière, des loosers dans une société où tout le monde peut l’être, un peu à sa manière. Il faut le savoir, il n’y a que du cynisme, du pessimisme, du désespoir et de la rancœur dans les personnages de Virginie Despentes, ils sont tous pathétiques ou détestables, ou minables quand ce n’est pas les trois ensemble, on lit des horreurs dans leur bouche, du racisme, de l’homophobie ordinaire, de la haine brute, ils sont le portrait d’une France qui crève de son propre pessimisme, et sans y croire tout à fait, je crois qu’il y a dans chaque personnages un peu de vrai quand même, un réalisme qui angoisse et qui fait peur. Tout cela est très bien écrit, même si on a parfois un peu de mal à cerner les personnages (ils sont nombreux et interagissent entre eux de façon parfois un peu embrouillée), on ne décroche pas. Mais c’est une lecture qui ne conviendra pas à tout le monde, clairement, c’est « sex, drug and rock’n roll » à mort, on se sent parfois poisseux soi-même à la lecture, ce qui confirme que Virginie Despentes réussis bien son coup. Quand se termine ce premier tome, on à très envie de continuer malgré tout, c’est le signe que « Vernon Subutex » a fonctionné, au-delà de sa non-intrigue et de ses personnages toxiques et/ou infréquentables.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Vivant à Paris je n'ai jamais lu un livre aussi réaliste à part dans les oeuvres de Modiano. Ici particulièrement le héros vit entre le 11ieme et le 20ième arrondissement, où je vis et je connais ces rues par coeur. On s'attache immédiatement à ce personnage où la chute financière et sociale...
    Voir plus

    Vivant à Paris je n'ai jamais lu un livre aussi réaliste à part dans les oeuvres de Modiano. Ici particulièrement le héros vit entre le 11ieme et le 20ième arrondissement, où je vis et je connais ces rues par coeur. On s'attache immédiatement à ce personnage où la chute financière et sociale peut être si rapide. Virginie Despentes et comme à son habitude crue, elle ne mâche pas ces mots et c'est nécessaire pour comprendre notre époque. Elle s'immisce au plus près des vies, toutes plus opposées les unes que les autres mais c'est à chaque fois réalistes. Une fois le livre finit, difficile d'attendre la suite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je ne sais pas pourquoi j’ai mis tant de temps à acheter ce livre.
    J’aime bien Virginie Despentes en général, mais là le titre ne m’inspirait pas du tout, je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire, alors qu’il s’agit tout simplement du prénom et du nom du héros. Il fallait me le dire avant...
    Voir plus

    Je ne sais pas pourquoi j’ai mis tant de temps à acheter ce livre.
    J’aime bien Virginie Despentes en général, mais là le titre ne m’inspirait pas du tout, je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire, alors qu’il s’agit tout simplement du prénom et du nom du héros. Il fallait me le dire avant !
    Parce que franchement, j’ai beaucoup aimé.
    D’accord, j’ai mis plus d’une semaine pour le lire. J’ai cru que je n’en verrai pas le bout. C’est très copieux et tous ces personnages qui surgissent presque à chaque nouveau chapitre nécessitent un moment de réflexion.
    Mais il est franchement sympathique ce Vernon Subutex.
    Après un début relativement paisible, la vie n’est pas spécialement tendre avec lui.
    L’auteur nous offre un roman de société incroyable. De notre société bien sûr.
    Tout y passe : la musique, le cinéma, internet, la drogue, le sexe, les transgenres, la finance, les sdf………….
    Bien sûr c’est parfois un peu crash, mais c’est du Virginie Despentes en même temps.
    Vraiment je lui tire mon chapeau, elle a parfaitement réussi son roman.
    Je lirai bien sûr la suite, mais peut-être un peu plus tard.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions