Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Vaucelles : chroniques d'une abbaye cistercienne (XIIe au XXIe siècle)

Couverture du livre « Vaucelles : chroniques d'une abbaye cistercienne (XIIe au XXIe siècle) » de Jean-Marie Duhamel et Stephane Lebecq et Remy Vallejo et Benoit-Michel Tock et Elodie Lecuppre aux éditions Invenit
  • Date de parution :
  • Editeur : Invenit
  • EAN : 9782376800606
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

En Hauts-de-France, à quelques kilomètres au sud de Cambrai et sur un site de sept hectares au coeur d'une petite vallée du Haut-Escaut, deux corps de bâtiments, magnifiques et imposants ; l'un du XIIe siècle, l'autre du XVIIIesiècle, tous deux témoignant aujourd'hui de la grandeur passée de... Voir plus

En Hauts-de-France, à quelques kilomètres au sud de Cambrai et sur un site de sept hectares au coeur d'une petite vallée du Haut-Escaut, deux corps de bâtiments, magnifiques et imposants ; l'un du XIIe siècle, l'autre du XVIIIesiècle, tous deux témoignant aujourd'hui de la grandeur passée de l'abbaye cistercienne de Vaucelles. Fondée par Bernard de Clairvaux en 1132, Vallis cellae, le monastère de la vallée, fut l'une des plus puissantes et des plus florissantes maisons de l'ordre de Cîteaux.
Protégée par des familles seigneuriales proches des rois des XIIe et XIIIesiècles et dirigée par des abbés redoutables et influents, elle connut au fil du temps, de par son implantation sur la frontière entre royaume de France, Saint-Empire romain et, plus tard, souveraineté espagnole, tous les tourments de l'Histoire. Vendue comme bien national à la Révolution, l'abbaye devient pour partie cour de ferme et carrière de pierres, et pour autre résidence de plaisance.
Les terribles dégradations de la Grande Guerre lui font les derniers outrages, avant qu'elle ne plonge dans un sommeil de cinquante ans. Longtemps oubliée, l'enthousiasme et le travail de ses nouveaux propriétaires à partir de 1971 la font progressivement renaître au public. Depuis le rachat par le Département du Nord en 2017, le site fait l'objet d'un vaste programme de restauration et de valorisation.
Comment résister aux secrets que portent en elles voûtes et croisées d'ogives du gothique primitif, dressées là, dans cet écrin de verdure, comme pour témoigner à la fois de la petite et de la grande Histoire ? Dans les interstices des bâtiments encore visibles se dessine en effet un récit long de près de neuf siècles, que donne à lire cet ouvrage riche en images et en données historiques, pour certaines inédites.

Donner votre avis