Unpur

Couverture du livre « Unpur » de Isabelle Desesquelles aux éditions Belfond
  • Date de parution :
  • Editeur : Belfond
  • EAN : 9782714481948
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Garder ce qui disparaît, c'est l'oeuvre d'une vie. C'est notre enfance.

Benjaminquejetaime et Julienquejetaime, c'est ainsi que leur mère les appelle. Tous les trois forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Le destin en décide autrement quand un inconnu pose les... Voir plus

Garder ce qui disparaît, c'est l'oeuvre d'une vie. C'est notre enfance.

Benjaminquejetaime et Julienquejetaime, c'est ainsi que leur mère les appelle. Tous les trois forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Le destin en décide autrement quand un inconnu pose les yeux sur les jumeaux, se demandant lequel il va choisir.

Quarante ans plus tard s'ouvre le procès du ravisseur, il n'est pas sur le banc des accusés, et c'est sa victime que l'on juge.
Quand l'enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ?

De l'Italie - Bari et Venise - au Yucatán et ses rites maya ancestraux se déploie ici l'histoire d'un être dont on ne saura jusqu'au bout s'il a commis l'impardonnable.

À sa manière frontale et poétique, Isabelle Desesquelles joue avec la frontière mouvante entre la fiction et le réel, et éclaire l'indicible.
Roman de l'inavouable, UnPur bouscule, envoûte et tire le fil de ce que l'on redoute le plus.

Donner votre avis

Avis(2)

  • J’ai grandi avec Marion Wagon qui a disparu lors de nos 10 ans respectifs, j’ai grandi avec Marc Dutroux avec Natascha Kampusch, et je garde en moi une terreur absolue de l‘enlèvement et ces possibles, invisibles, invincibles. L’enlèvement et cette absence de réponse pour ceux qui restent et...
    Voir plus

    J’ai grandi avec Marion Wagon qui a disparu lors de nos 10 ans respectifs, j’ai grandi avec Marc Dutroux avec Natascha Kampusch, et je garde en moi une terreur absolue de l‘enlèvement et ces possibles, invisibles, invincibles. L’enlèvement et cette absence de réponse pour ceux qui restent et qui dévaste tout. Prier pour qu’ils soient mort plutôt que claquemurés, abusés, violentés par des êtres déshumanisés qui calculent, préparent et qui osent même parfois évoquer l’amour.

    Comment survivre après des années d’accoutumances à l’épouvante, comment ne pas devenir le miroir de l’horreur vécue ? Comment ne pas reproduire la monstruosité ? Comment ne pas perdre la raison ? Comment survivre lorsque toute inconscience a été aspirée, toute bienveillance digérée. Comment laisser poindre l’once d’humanité cachée, oubliée ? Existe-elle, même encore ?

    Une lecture en apnée qui étouffe, noie, terrifie. Guidé par une écriture en dentelle, Isabelle Desesquelles telle une prêtresse déchirante traite ce sujet avec une délicatesse bouleversante. Chaque mot, chaque ligne se dégustent, nous imprègne, se veut émotion, transmission, ressenti. C’est douloureusement beau, infiniment triste et poétique. On en ressort vidé, désespéré, emplit d’un gouffre béant qui appel toute l’humanité disponible pour espérer se combler.

    Quelle noirceur mais quelle splendeur !

    Autour de cette lecture :

    Des films :
    Mysterious skin de Gregg Araki, 2004
    Room de Lenny Abrahamson,2015

    De la lecture :
    La nostalgie de l’ange d’Alice Sebold
    La petite fille sur la banquise d’Adélaide Bon
    Le livre noir des violences sexuelles de Murielle Salmona.


    De la littérature jeunesse (car tout sujet mérite d’être abordé et la prévention est parfois la meilleure des alliées) :
    Pour les plus petits :
    Petit doux n’a pas peur de Marie Wabbes
    Pour les plus grands :
    La fille du canal de Thierry Lenain

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus
    • Gisele Marchand-Magagnotti le 22/08/2019 à 08h41

      L'enlèvement d'un enfant, et puis peut-être un jour le nôtre? Quelle horreur!! Nous les parents nous vivons avec cette épée de Damoclès suspendue dans un coin de notre tête, nos souvenirs aussi lointains nous soufflent perpétuellement la mise en garde reçue très jeune par nos parents, sur le chemin de l'école, ou autres déplacements une fois devenus plus autonome. La méfiance s'est insérée comme un traumatisme, celui d'être enlevé par un inconnu, un voisin, même un proche. Pour sûr, La prévention reste la meilleure des alliées, et hélas, nous ne pouvons pas toujours éviter le pire.

      thumb_up J'aime flag Signalez un abus
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les Éditions Pointillés Belfond pour leur confiance...

    Benjamin et Julien, huit ans, sont jumeaux. Ils passent leur vacances en Italie avec leur mère, une actrice fantasque et originale. Quand Benjamin se fait enlever, c'est toute la vie de cette...
    Voir plus

    Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les Éditions Pointillés Belfond pour leur confiance...

    Benjamin et Julien, huit ans, sont jumeaux. Ils passent leur vacances en Italie avec leur mère, une actrice fantasque et originale. Quand Benjamin se fait enlever, c'est toute la vie de cette famille qui est comme suspendue. le ravisseur, un pédophile brutal et dominateur, utilise le jeune garçon et en fait son complice. Commence alors pour Benjamin une lente descente aux enfers...

    Le dernier roman d'Isabelle Desesquelles est terrible... Une véritable torture même... Mais il est tellement bien écrit qu'on en redemanderai presque !!

    UnPur est le calvaire d'un enfant de huit ans, enlevé, séquestré et violé par un homme qu'il appelle le Gargouilleur. Durant cinq ans, il va supporter ces jours difficiles, la violence de son ravisseur et la culpabilité de devoir être complice d'autres enlèvements d'enfants.

    UnPur est l'histoire d'un adulte brisé par cinq années de sévices. Un homme en proie à des pulsions causées par la séquestration. Un jeune garçon perdu, effrayé par un monstre...

    UnPur est aussi un roman doté d'une écriture toute en finesse, fluide et légère, belle et lumineuse, en totale contradiction avec son sujet. C'est aussi là que réside le côté percutant du roman. On se sent coupable d'en aimer les pages, les mots, alors qu'on lit l'indicible et l'inacceptable.

    UnPur est l'enfance broyée, l'innocence piétinée et la volonté de survivre. C'est le combat d'un homme contre lui-même, sa culpabilité et son dégoût pour ce que son ravisseur a fait de lui...

    C'est un magnifique roman, tout simplement...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions