Une sirène à Paris

Couverture du livre « Une sirène à Paris » de Mathias Malzieu aux éditions Albin Michel
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel
  • EAN : 9782226439772
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Après le bouleversant Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu retrouve la veine du merveilleux de La Mécanique du coeur avec cette Sirène à Paris, l'histoire d'amour impossible entre un homme et une sirène dans le Paris contemporain. Nous sommes en juin 2016, la Seine est en crue. De... Voir plus

Après le bouleversant Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu retrouve la veine du merveilleux de La Mécanique du coeur avec cette Sirène à Paris, l'histoire d'amour impossible entre un homme et une sirène dans le Paris contemporain. Nous sommes en juin 2016, la Seine est en crue. De nombreuses disparitions sont signalées sur les quais. Attiré par un chant aussi étrange que beau, Gaspard Snow découvre le corps d'une sirène blessée, inanimée sous un pont de Paris.
Il décide de la ramener chez lui pour la soigner, mais tout ne passe se pas comme prévu. La sirène explique à Gaspard que les hommes qui entendent sa voix tombent si intensément amoureux d'elle qu'ils en meurent tous en moins de trois jours. Quant à elle, il lui sera impossible de survivre longtemps loin de son élément naturel...
À travers ce conte moderne, Mathias Malzieu questionne l'engagement poétique et le pouvoir de l'imagination dans une époque troublée. Ce livre est une déclaration d'amour à l'amour, au panache, à l'épique, à la camaraderie et à la surprise.

Donner votre avis

Avis(11)

  • En choisissant ce livre, c’est avant tout le musicien que je voulais retrouver. Les critiques du « journal d’un vampire en pyjama » ne m’avaient pas laissée indifférente mais je ne l'ai pas lu. Là, je découvre l’écrivain « Mathias Malzieu » dans son univers imaginaire et fantaisiste.
    Une...
    Voir plus

    En choisissant ce livre, c’est avant tout le musicien que je voulais retrouver. Les critiques du « journal d’un vampire en pyjama » ne m’avaient pas laissée indifférente mais je ne l'ai pas lu. Là, je découvre l’écrivain « Mathias Malzieu » dans son univers imaginaire et fantaisiste.
    Une péniche « le flowerburger », héritage de la grand-mère Sylvia, son petit-fils Gaspard très sentimental, une jeune femme médecin, Miléna, endeuillée par le pouvoir d’une créature au sang bleu, Rossy la gentille voisine de Gaspard, etc… une palette de personnages familiers que chacun peut côtoyer au quotidien, sauf peut-être la femme poisson que la Seine sortie de son lit a fait s’échouer sur le chemin de Gaspard ! A partir de ce contexte farfelu, l’auteur imagine un univers décalé dans lequel il insère cependant les nombreux sujets qui tissent une vie ordinaire : la mort, le deuil, le rêve et surtout, l’amour.
    L’écriture poétique, drôle et imagée reflète parfaitement le contexte. Pour autant, je suis restée à côté de ce conte moderne gentillet.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je connaissais Mathias Malzieu en tant qu’auteur-compositeur-interprète du groupe Dyonisos et je l’apprécie beaucoup. Par contre, son parcours d’écrivain ne m’était pas connu jusqu’à ce qu’il publie Journal d’un vampire en pyjama, écrit durant son hospitalisation en 2013, livre que je n’ai pas...
    Voir plus

    Je connaissais Mathias Malzieu en tant qu’auteur-compositeur-interprète du groupe Dyonisos et je l’apprécie beaucoup. Par contre, son parcours d’écrivain ne m’était pas connu jusqu’à ce qu’il publie Journal d’un vampire en pyjama, écrit durant son hospitalisation en 2013, livre que je n’ai pas encore eu le plaisir de lire. Je viens donc de faire la connaissance du romancier avec Une sirène à Paris.
    Nous sommes en juin 2016, dans Paris en crue. Gaspard, notre héros, sort d’une rupture et a le cœur brisé. Les affaires ne vont pas fort sur la péniche Le Flowerburger léguée par sa grand-mère, Sylvia, qui lui avait fait promettre de transmettre son art de vivre : « échapper, s’échapper, travailler à son rêve jusqu’à le transformer en réalité. » Parole difficile à tenir jusqu’à ce qu’il rencontre, sous un pont, une sirène blessée, Lula, sirène qu’il va recueillir dans son appartement pour la soigner.
    C’est l’histoire d’un amour impossible entre un homme et une sirène.
    Une sirène à Paris est un conte moderne poétique. Il questionne sur le pouvoir de l’imagination. Dès le début, grâce à la plume alerte et loufoque, aux personnages tous plus ou moins déjantés, soumis à de nombreuses péripéties, on est emporté dans un tourbillon et on succombe à l’émerveillement.
    J’ai aimé cette écriture poétique très imagée et l’imagination débridée de l’auteur.
    J’ai également apprécié les nombreuses références musicales, notamment à Johnny Cash que j’apprécie beaucoup, Gaspard aussi, puisque c’est le nom qu’il a donné à son chat !
    Avec un grain de folie et un cœur de poète, Mathias Malzieu fait bien partie des surprisiers : « ceux dont l’imagination est si puissante qu’elle peut changer le monde – du moins le leur, ce qui constitue un excellent début. »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « L'ingrédient magique, c'est l'amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d'une pincée de surprise, et votre vie aura un goût exquis. »

    En ce 3 juin 2016, il pleut en plein soleil sur Paris. La ville donne l'impression de chavirer. La pluie ne s'arrête pas de tomber...
    Voir plus

    « L'ingrédient magique, c'est l'amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d'une pincée de surprise, et votre vie aura un goût exquis. »

    En ce 3 juin 2016, il pleut en plein soleil sur Paris. La ville donne l'impression de chavirer. La pluie ne s'arrête pas de tomber et la Seine de monter.
    Gaspard Snow rejoint le Flowberger un cabaret caché au fond de la coque d'une péniche. C'est sa grand-mère Sylvia qui a construit ce bateau. Gaspard armé de sa guitare se produit chaque soir sur scène comme sur un ring, il chante son blues, son désamour depuis que Carolina la femme de sa vie l'a quitté.
    Une mélodie de cristal, une lueur argentée en surface du fleuve, ce n'est pas complètement un poisson, ni complètement une fille, mais c'est formidablement beau. Mais très peu d'hommes ont résisté au-delà d'une nuit après l'avoir entendue chanter, tous sont morts. Gaspard va sauver Lula la dernière des sirènes et essayer de lui redonner la vie au péril de la sienne.

    Si vous ne croyez pas que les sirènes existent, qu'elles mangent du poisson panné, que lorsqu'elles pleurent leurs larmes se transforment en perles de nacre, serties d'or et diamant.

    Si vous n'avez jamais vu au petit matin un camion invisible qui passe pour récupérer les rêves oubliés.

    Si vous n'avez jamais utilisé un voice-o-graph, sorte de photomaton qui photographie la musique.

    Si vous n'avez jamais embrassé une femme musicalement sans toucher ses lèvres.

    Si vous n'êtes pas capable de pénétrer de nuit dans l'aquarium de Paris pour faire nager votre sirène.

    Alors, passez votre chemin et surtout n'ouvrez pas ce roman, car l'univers de Mathias Malzieu se mérite, il faut avoir gardé son âme d'enfant pour pénétrer dans ce monde où les rêves se mélangent à la musique et au dessin animé.

    Même si j'ai trouvé que parfois l'écriture donnait quelques signes de faiblesse, on ne peut que rester admiratif devant le génie créatif et surréaliste de Mathias Malzieu.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans ce conte moderne,"un putain de prince charmant avec une belle au bain dormant",cette rencontre se déroule en juin 2016, sous fond de crue de la Seine .Et l'on plonge avec délectation (ou pas,c'est là le problème!)dans cet univers poétique des Surprisiers. M.Malzieu m'a rappelé "L'écume des...
    Voir plus

    Dans ce conte moderne,"un putain de prince charmant avec une belle au bain dormant",cette rencontre se déroule en juin 2016, sous fond de crue de la Seine .Et l'on plonge avec délectation (ou pas,c'est là le problème!)dans cet univers poétique des Surprisiers. M.Malzieu m'a rappelé "L'écume des jours" de Boris Vian: même univers décalé ,personnages loufoques ,amour des mots et de l'écriture métaphorique!Avec un disque en chocolat ,on"déguste de la musique".Une sirène blessée mais meurtrière Lula ,un artiste Gaspard Snow n'arrivant pas à faire le deuil de sa géniale grand-mère Sylvia, un père Camille plus prosaïque avec comme point d'ancrage la péniche-restaurant "le burgerflower",tous ont un point commun la place qu'ils accordent ou nient à l'amour. "L'ingrédient magique,c'est l'amour".Les péripéties s'enchaînent , les personnages parfois loufoques les vivent intensément.L'humour ponctue souvent la narration.Et nous conduisent jusqu'à Etretat. Pour ma part,j'ai adoré ce monde merveilleux et poétique:à lire impérativement pour croire en l'imaginaire ,la création artistique .Ce livre fait un bien fou!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions