Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Une matière inflammable

Couverture du livre « Une matière inflammable » de Marc Weitzmann aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234071650
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« J'ai toujours été intéressé par le mélange de l'actualité et de la fiction en littérature. S'il y a une légitimité littéraire à écrire sur les personnages réels qui hantent nos écrans aujourd'hui, c'est parce qu'ils sont aussi la matière dont sont faites nos vies et que ne pas s'en emparer... Voir plus

« J'ai toujours été intéressé par le mélange de l'actualité et de la fiction en littérature. S'il y a une légitimité littéraire à écrire sur les personnages réels qui hantent nos écrans aujourd'hui, c'est parce qu'ils sont aussi la matière dont sont faites nos vies et que ne pas s'en emparer est une forme d'impuissance. Quel romancier ne serait pas attiré par cette chose étrange et remarquable connue sous le nom d'affaire Strauss-Kahn par exemple ? Et pourtant comment le faire sans rédiger la chronique pâlotte de ce que l'on a déjà lu dans la presse ou vu à la télé ? Comment le faire sans le décider artificiellement ? C'est tout le défi. » M. W.

Début des années 1990 : le narrateur, Frank Schreiber, trente ans, devient l'intime d'un couple d'amis de sa famille, Patrick et Paula Zimmermann. Patrick, plus âgé que Frank d'une quinzaine d'années, est un ancien trotskyste, économiste et auteur de livres à succès  ; Paula, plus jeune, sur qui pèse l'ombre de la Shoah, a été modèle, photographe, et traîne son ennui cynique dans les soirées mondaines.
Frank, qui, après s'être révolté contre son milieu social, cherche à le réintégrer, accepte de devenir le « nègre » de Patrick. Il ne tarde pas non plus, dans la foulée, à succomber aux charmes de Paula et à se persuader qu'il en est amoureux. Mais les choses sont elles si simples ? Quels sont les liens de Patrick avec le fringuant ministre de l'Industrie Dominique Strauss-Kahn ? Et combien de vies Paula a-t-elle ? Dans un monde où « rien n'est ce qu'il semble être » et ou « chacun intrigue le plus lorsqu'il prétend ne pas le faire », Frank croit découvrir chez ceux qui l'entourent des zones d'ombres - et chez lui-même bien des ambigüités. À moins qu'il ne les imagine ?
2007-2013 : Sur fond de course à la présidentielle, de scandales publics et de tragédies intimes, Frank, devenu un homme mûr, retrouve le couple auquel il s'est lié dans sa jeunesse. Comprendra-t-il mieux qui ils sont - et ce qu'il est lui-même ?

Donner votre avis

Avis (1)

  • Un auteur nouveau pour moi et une grosse déconvenue. Tant de pages à décortiquer son nombril…..
    Je sais, je suis injuste, le style peut être flamboyant et encore, c’est souvent mal écrit. Oui, les relations familiales y sont bien décrites, mais je ne vois pas la révolte de ce trentenaire bobo....
    Voir plus

    Un auteur nouveau pour moi et une grosse déconvenue. Tant de pages à décortiquer son nombril…..
    Je sais, je suis injuste, le style peut être flamboyant et encore, c’est souvent mal écrit. Oui, les relations familiales y sont bien décrites, mais je ne vois pas la révolte de ce trentenaire bobo. Sauter la femme de son mentor-patron ne fait preuve, à mes yeux, ni de révolte ni d’évolution.
    Quant au fractionnement social, je ne l’ai absolument pas remarqué dans ce livre qui se déroule dans le monde judéo-bobo-intello parisien.
    Oui, je sais, ce jeune homme habitait Besançon, il a arrêté ses études pour vivre avec une « révolutionnaire » plus âgée que lui, mais bon, qu’est-ce qu’il y a de révolutionnaire ?
    « Mais n’est-ce pas ce que je recherchais – la vraie vie, la vie sérieuse, difficile, où on en bave et où des expressions comme être à la hauteur vous viennent naturellement en tête ? A elle l’héroïsme quotidien du lycée, peut-être, mais à moi, sitôt que nous avons vécu ensemble, celui de l’ANPE et des boulots sans suie. Aux orties les valeurs bourgeoises, aux orties mes privilèges ou ce que j’estimais tel ».
    Il a fallu attendre la page 283/367 pour avoir l’explication des piètres pages précédentes, pour trouver quelques justificatifs !
    Non, je n’ai pas été convaincue par ce bouquin qui, selon certains journaux, devraient faire partie des prix littéraires.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com