Une longue impatience

Couverture du livre « Une longue impatience » de Gaelle Josse aux éditions Noir Sur Blanc
Résumé:

« C'est l'histoire d'un fils qui part et d'une mère qui attend. C'est un amour maternel infini, aux portes de la folie. C'est l'attente du retour, d'un partage, et le rêve d'une fête insensée. C'est un couple qui se blesse et qui s'aime. C'est en Bretagne, entre la Seconde Guerre mondiale et les... Voir plus

« C'est l'histoire d'un fils qui part et d'une mère qui attend. C'est un amour maternel infini, aux portes de la folie. C'est l'attente du retour, d'un partage, et le rêve d'une fête insensée. C'est un couple qui se blesse et qui s'aime. C'est en Bretagne, entre la Seconde Guerre mondiale et les années soixante, et ce pourrait être ailleurs, partout où des femmes attendent ceux qui partent, partout où des mères s'inquiètent. » Une femme perd son mari, pêcheur, en mer, elle se remarie avec le pharmacien du village. Son fils, issu de sa première union, a du mal à s'intégrer dans cette nouvelle famille et finit par lui aussi prendre la mer. Commence alors pour la narratrice une longue attente qu'elle tentera, tant bien que mal, de combler par l'imagination du grand banquet qu'elle préparera pour son fils à son retour.
Encore une fois, par son écriture sensible et sans faille, Gaëlle Josse nous entraîne dans les méandres de l'amour.

Donner votre avis

Articles (2)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Ce roman est très agréable à lire, l’auteur dévoile avec une grande délicatesse les émotions de ses personnages et sait à merveille décrire les paysages et les différents endroits où se déroule le récit.
    Au début le roman nous parle de l’amour d’une mère pour son fils, mais très vite on se rend...
    Voir plus

    Ce roman est très agréable à lire, l’auteur dévoile avec une grande délicatesse les émotions de ses personnages et sait à merveille décrire les paysages et les différents endroits où se déroule le récit.
    Au début le roman nous parle de l’amour d’une mère pour son fils, mais très vite on se rend compte qu’il s’agit davantage de l’histoire d’une femme qui n’arrive pas une fois adulte à dépasser les souffrances vécues dans son enfance. Elle se replie sur elle-même à chaque nouvelle épreuve, développant avec son fils une relation fusionnelle qui l’éloigne toujours plus des autres même après qu’il ait disparu.
    Peu à peu, sa vie glisse vers une folie destructrice donnant à la fin de l’histoire un goût d’échec qui reste une fois le livre refermé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'auteure nous raconte l'attente d'une mère pour son fils, parti subitement, à la suite d'une violente dispute avec son beau-père.

    Il s'est engagé sur un bateau, sans qu'elle soit préparée à cette séparation brutale et violente.

    La mère, Anne a traversé des moments difficiles pendant la...
    Voir plus

    L'auteure nous raconte l'attente d'une mère pour son fils, parti subitement, à la suite d'une violente dispute avec son beau-père.

    Il s'est engagé sur un bateau, sans qu'elle soit préparée à cette séparation brutale et violente.

    La mère, Anne a traversé des moments difficiles pendant la Seconde Guerre mondiale, entre la perte de son premier mari et une vie éprouvante lors de cette période.
    Son fils Louis reste sa raison de vivre malgré son remariage et la naissance de ses deux autres enfants qu'elle aime autant.

    L'amour maternel est tellement fort, et incommensurable, qu'elle ne se remet pas de cet abandon.
    Elle n'a aucune nouvelle de son fils, ce qui est d'autant plus dur pour elle.

    Alors elle écrit des lettres et des lettres, lui exprimant tout l'amour qu'elle a pour lui et guette pendant des heures, la mer. Elle attend le moment où elle verra le bateau apparaître qui lui ramènera son fils.

    Mais les années passent....

    Elle n’est plus qu’attente, à peine distraite par son quotidien, son mari ou ses deux enfants.

    Anne dépérit à petit feu... Peut-on vivre dans cette attente ?! Et ne pas sombrer dans cette douleur insupportable.
    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2018/06/la-femme-qui-tuait-les-hommes-leur.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Roman douloureux et magnifique qui donne avec finesse et sensibilité un nouveau visage à la Mater Dolorosa des calvaires bretons.

    Roman douloureux et magnifique qui donne avec finesse et sensibilité un nouveau visage à la Mater Dolorosa des calvaires bretons.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Quel talent !
    Toujours plus bouleversant....
    Gaëlle JOSSE est l'auteure qui, pour ma part, possède cette capacité à décrire les émotions de manière totalement inédite. Elle a ce don de trouver les mots justes, une sensibilité incomparable, une subtile délicatesse.
    Incapable de lâcher ce...
    Voir plus

    Quel talent !
    Toujours plus bouleversant....
    Gaëlle JOSSE est l'auteure qui, pour ma part, possède cette capacité à décrire les émotions de manière totalement inédite. Elle a ce don de trouver les mots justes, une sensibilité incomparable, une subtile délicatesse.
    Incapable de lâcher ce livre.
    Ames sensibles, préparez vos mouchoirs....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman poignant ! Un roman bouleversant !

    Très touchée par cette mère qui doit faire face à la disparition de son fils, parti sans lui donner de nouvelles. Le jour où elle apprend qu'il est parti en mer, son quotidien devient de monter sur son rocher pour scruter la mer et attendre le...
    Voir plus

    Un roman poignant ! Un roman bouleversant !

    Très touchée par cette mère qui doit faire face à la disparition de son fils, parti sans lui donner de nouvelles. Le jour où elle apprend qu'il est parti en mer, son quotidien devient de monter sur son rocher pour scruter la mer et attendre le retour de son fils...
    Elle lui écrit des lettres pour lui raconter la fête qu'ils feront à son retour...
    Au fil des pages, elle se dévoile femme perdue, aux prises entre l'amour de son fils et celui de son nouveau mari, femme courageuse, femme seule et pourtant entourée de son mari et de leurs deux enfants, femme émouvante et attachante...

    Un roman de toute beauté malgré son coté très sombre...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • e soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.
    Chaque jour, aux bords de...
    Voir plus

    e soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.
    Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un amour maternel infini.
    Avec Une longue impatience, Gaëlle Josse signe un roman d’une grande retenue et d’une humanité rare, et un bouleversant portrait de femme, secrète, généreuse et fière. Anne incarne toutes les mères qui tiennent debout contre vents et marées.
    « C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Comme à son habitude, Gaëlle JOSSE a réussi à nous faire ressentir toute l'humanité et la douleur de cette mère.
    "Une longue impatience" est un bijou !

    Comme à son habitude, Gaëlle JOSSE a réussi à nous faire ressentir toute l'humanité et la douleur de cette mère.
    "Une longue impatience" est un bijou !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Anne, veuve d'un pêcheur tué pendant la seconde guerre mondiale, se remarie à la libération avec son soupirant de toujours le pharmacien de son petit village breton. Louis, son fils du premier lit, voit alors d'un bon œil la naissance d'un demi-frère et d'une demi-sœur. Malheureusement son...
    Voir plus

    Anne, veuve d'un pêcheur tué pendant la seconde guerre mondiale, se remarie à la libération avec son soupirant de toujours le pharmacien de son petit village breton. Louis, son fils du premier lit, voit alors d'un bon œil la naissance d'un demi-frère et d'une demi-sœur. Malheureusement son beau-père l'accepte de plus en plus mal jusqu'à la correction de trop qui provoque sa fuite. Le titre de ce roman est un oxymore, qui donne la mesure des tourments qui vont accabler Anne. Sa vie ne sera plus qu'une interminable attente. Le style de l'auteure , simple et poétique, donne à cette longue descente vers la folie la force d'une tragédie antique. Le suspens n'est pas dans le dénouement, mais dans la façon d'y arriver. La mère, digne et honorable, sauvera les apparences de la vie de famille, tout en écrivant secrètement des lettres à son fils lui promettant lors des retrouvailles un repas de fête digne d'un roi. Elle trouvera refuge presque tous les jours dans son ancienne maison pour préparer une autre surprise pour le retour du" fils prodigue "...Un roman très émouvant et très pudique à la fois, qui donne envie de découvrir le reste de l'œuvre de Gaëlle Josse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Chaque parution d'un livre de Gaëlle Josse est pour moi un évènement. Je ne les ai pas encore tous lus, mais tous ceux que j'ai eu le plaisir de lire m'ont convaincue. Comme ce dernier titre, qui a vite rejoint ma bibliothèque. Et il ne sera pas resté bien longtemps dans ma PAL : 192 pages vite...
    Voir plus

    Chaque parution d'un livre de Gaëlle Josse est pour moi un évènement. Je ne les ai pas encore tous lus, mais tous ceux que j'ai eu le plaisir de lire m'ont convaincue. Comme ce dernier titre, qui a vite rejoint ma bibliothèque. Et il ne sera pas resté bien longtemps dans ma PAL : 192 pages vite dévorées. Vite lues certes parce que l'ouvrage n'est pas bien long, mais surtout parce qu'une fois plongée dans l'histoire d'Anne et sa famille, il n'est pas possible d'en ressortir avant d'avoir tourné la dernière page. J'aime l'écriture de Gaëlle Josse, la langue, le rythme, la poésie... le récit, l'histoire de cette longue attente... et bien sûr son évocation de la Bretagne ! Un magnifique portrait de femme qui rend un bel hommage à toutes ces pleureuses bretonnes.

    https://itzamna-librairie.blogspot.fr/2018/01/une-longue-impatience-gaelle-josse.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Acheté dès sa sortie, je viens seulement de le lire et à la grande surprise de nombre de lecteurs j’imagine, c’est pour moi le premier roman de cette auteure. Pourquoi, ne suis-je pas allée plus tôt au-devant d’elle malgré les incitations récurrentes d’une amie ? Allez savoir ! Peut-être tout...
    Voir plus

    Acheté dès sa sortie, je viens seulement de le lire et à la grande surprise de nombre de lecteurs j’imagine, c’est pour moi le premier roman de cette auteure. Pourquoi, ne suis-je pas allée plus tôt au-devant d’elle malgré les incitations récurrentes d’une amie ? Allez savoir ! Peut-être tout simplement retardais-je le moment, qui serait beau, j’en étais sûre. Alors, voilà, j’ai fini par sauter le pas, ouvrir le livre et là… Gaëlle Josse, vous m’avez cueillie avec "Une longue impatience".

    Mais que pourrais-je dire de plus que tous les éloges aperçus çà et là ?

    Dire que l’histoire d’Anne Quémeneur et de son fils Louis, un jour parti sans laisser ni trace, ni mot est de celle qui reste longtemps en mémoire ? Dire que cette histoire d’une mère qui, malgré ses deux autres enfants, ne peut plus vivre que d’attente est de celle que toute mère redoute ? Dire que chaque mot, chaque ligne apporte son lot de désespérance tout en retenue ? Dire qu’il s’agit là d’un cri d’amour maternel sans cesse réinventé ?

    Anne Quémeneur est toutes les femmes à la fois. Elle est la mère nourricière qui prépare en pensée le festin qu’elle donnera pour le retour de Louis. Elle est celle qui chaque jour scrute l’horizon dans l’espoir de distinguer le bateau qui le lui ramènera. Mais elle est aussi, cette femme fière, cette femme simple, cette femme de marin qu’elle fut dans une autre vie. Elle est entrée dans la vie d’un autre homme, un homme de condition supérieure sans ne se renier ni rejeter ses valeurs.

    Ce roman est un hymne à la femme poignant, bouleversant, un cantique de louanges à la mère, c’est un chant funèbre délicat et pudique. C’est aussi une histoire de belle écriture, une véritable dentelle, un lacis de mots qui se donnent la main, s’entremêlent et forment une danse certes macabre, mais d’une beauté indicible. "Depuis, ce sont des jours blancs. Des jours d’attente et de peur, des jours de vie suspendue, de respiration suspendue, à aller et venir, à faire cent fois les mêmes pas, les mêmes gestes…" Pas un mot ne manque, pas un n’est de trop, tous justement choisis. Et ils composent une musique qui m’a envoûtée. Je viens de découvrir une merveille, un bijou ciselé, une perle.

    Je souhaite également saluer la très belle couverture dans les tons sépia, aussi poétique que la langue de l’auteure.

    www.memo-emoi

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.