Une cause de l'humanité tout entière

Couverture du livre « Une cause de l'humanité tout entière » de Karl Marx et Vladimir Ilitch Lenine et Friedrich Engels aux éditions Science Marxiste
Résumé:

Il n'existe aucun exposé systématique du communisme dans sa conception marxiste, et cet ouvrage n'entend pas y suppléer. Cependant, au terme de cette brève anthologie constituée à partir d'écrits de Marx, Engels et Lénine, le lecteur pourra facilement apprécier la pertinence de la définition du... Voir plus

Il n'existe aucun exposé systématique du communisme dans sa conception marxiste, et cet ouvrage n'entend pas y suppléer. Cependant, au terme de cette brève anthologie constituée à partir d'écrits de Marx, Engels et Lénine, le lecteur pourra facilement apprécier la pertinence de la définition du communisme en tant que «cause de l'humanité tout entière». Au fil de ces extraits rassemblés par ordre chronologique, Marx, Engels, puis Lénine, nous offrent leurs réflexions sur la perspective communiste. Il s'agit de courts passages qui abordent la future société sans classes selon les différents points de vue qui, chaque fois, sont suggérés ou imposés par la lutte politique. En effet, pour Marx et Engels, le « communisme n'est pas un état de choses qu'il convient d'établir, un idéal auquel la réalité devra se conformer». Ils appellent «communisme le mouvement réel qui abolit l'état actuel des choses». Leur principale préoccupation n'est pas de décrire la société de demain, mais d'étudier les processus qui préparent, dans la société actuelle, l'issue historiquement nécessaire du communisme. Leur engagement est totalement absorbé par la lutte - théorique, politique et organisationnelle - visant à faire tomber les résistances qui entravent le « mouvement réel » vers l'abolition de la propriété privée. Cette utopie imaginée par quelques penseurs du passé, défendue entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècles par de nombreux chefs de file communistes ou socialistes, acquiert un fondement réel lorsqu'elle se concentre sur les moyens de production que le capitalisme a rendus sociaux. Par une formule célèbre, Engels a défini ce passage comme l'évolution de l'utopie à la science. Marx et Engels ramènent la myriade de contradictions sociales criantes que les communistes utopistes dénonçaient, à une contradiction fondamentale que chacun peut vérifier empiriquement. Le capitalisme accélère la socialisation de la production en la portant à des niveaux extrêmement élevés et historiquement inédits, mais la richesse sociale - désormais créée par une « usine-monde » où se combine le travail de plus d'un milliard d'hommes - continue d'être accaparée de manière privée, comme il y a des siècles, à l'époque de la petite production artisanale et paysanne. Cette anthologie cherche avant tout à inciter à la lecture des oeuvres dont sont tirés les différents extraits, mais pas seulement, elle veut contribuer à susciter les énergies que la cause communiste réclame.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions