Une catastrophe naturelle

Couverture du livre « Une catastrophe naturelle » de Margriet De Moor aux éditions Buchet Chastel
Résumé:

Le livre Un lundi on apprend qu'une petite dépression se déplace du Groenland en direction de l'Europe de l'Ouest. Le même jour Armanda supplie sa suur Lidy de prendre sa place pour passer le week-end avec son filleul en Zélande. En contrepartie, elle se propose de garder la fille de Lidy, âgée... Voir plus

Le livre Un lundi on apprend qu'une petite dépression se déplace du Groenland en direction de l'Europe de l'Ouest. Le même jour Armanda supplie sa suur Lidy de prendre sa place pour passer le week-end avec son filleul en Zélande. En contrepartie, elle se propose de garder la fille de Lidy, âgée de deux ans, et d'accompagner son mari à une fête familiale. Cette substitution ne devrait choquer personne puisque les deux suurs se ressemblent au point de parfois les confondre. Armanda ne se doute évidemment pas une seconde que cette petite mise en scène va complètement chambouler leurs destins.
Lorsque le samedi 31 janvier 1953 Lidy se rend à Zierikzee, se déchaîne cette tempête historique qui devait faire deux mille victimes et effacer de la carte le sud-ouest des Pays-Bas. Le terrifiant raz-de-marée engloutit Lidy et le petit groupe qui se trouve en sa compagnie.
Depuis, Armanda vit la vie de sa suur disparue comme si c'était la sienne. Elle aimera son mari, ils auront deux enfants et en apparence ni remords ni culpabilité n'assombrissent cette nouvelle existence. Chacun semble consentir à accepter les événements tels qu'ils se sont produits. Mais l'ombre du drame de la disparition plane sur tous les actes du quotidien.
Par un artifice assez génial du récit les deux suurs restent ensemble tout en étant séparées par la mort. Alors qu'Armanda prend tranquillement son bain le lecteur assiste à la lutte pour la survie de Lidy dans les flots déchaînés. Catastrophe naturelle et catastrophe intime se répondent constamment. Et on se demande si le désir secret d'Armanda n'était pas de vivre la vie de sa suur. Laquelle des deux est victime d'un destin tragique ?
" Il n' y a de la terre ferme nulle part ", écrit Magriet de Moor dans le prologue d'Une catastrophe naturelle. Son plus beau roman.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions