Une belle saloperie

Couverture du livre « Une belle saloperie » de Robert Littell aux éditions Editions Bakerstreet
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Lechoixdeslibraires.com

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable...
    Voir plus

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable et jolie cliente, un peu perdus dans notre époque il faut bien le dire. Une belle histoire bien racontée, c'est pas si souvent qu'on se fait plaisir comme ça !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable...
    Voir plus

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable et jolie cliente, un peu perdus dans notre époque il faut bien le dire. Une belle histoire bien racontée, c'est pas si souvent qu'on se fait plaisir comme ça !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable...
    Voir plus

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable et jolie cliente, un peu perdus dans notre époque il faut bien le dire. Une belle histoire bien racontée, c'est pas si souvent qu'on se fait plaisir comme ça !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable...
    Voir plus

    Roman noir pur jus, à l'ancienne, dans les pas de Crumley, Thompson et consorts. Tous les ingrédients sont là : personnages classiques, clichés, répliques savoureuses, motels, grands espaces et bâtiments délabrés... C'est un plaisir de suivre ce détective bourru au grand coeur et son inévitable et jolie cliente, un peu perdus dans notre époque il faut bien le dire. Une belle histoire bien racontée, c'est pas si souvent qu'on se fait plaisir comme ça !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients...
    Voir plus

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients insatisfaits. Il dispose d'une bonne dose d'humour.
    Lemuel Gunn, drôle de nom, trouvez-vous ? Lemuel, a dit Robert Littell dans une interview, ça vient de Jonathan Swift. Les voyages de Gulliver. Il y a chez Lemuel Gulliver quelque chose de l'ordre de la naïveté, de l'innocence que je voulais retrouver chez mon personnage. Gunn c'est l'autre facette de l'Amérique, la plus violente.
    Lemuel Gunn est un ancien espion qui a été viré de la CIA pour avoir dénoncé les dérives de l'armée américaine en Afghanistan. Il vit, au Nouveau Mexique, dans une caravane, tout alu, qu'il a baptisée «Il était un toit». Elle fut la caravane de Douglas Fairbank Jr. sur le tournage du Prisonnier de Zenda en 1937.
    Un jour Lemuel entr'aperçoit une paire de chevilles nues et bien galbées, celle de Ornella Neppi, surprenante femme fatale, marionnettiste, intrigante comtesse aux pieds nus, d'une trentaine d'années, d'origine corse qui lui demande de retrouver un certain Emilio Cava. Arrêté pour une affaire de drogue, Emilio Cava, était en liberté sous caution. Il est sans doute en train de violer sa libération sous caution, caution fournie par Ornella.
    Une affaire apparemment simple pour Lemuel Gunn qui va, cependant, vite découvrir que curieusement aucune photo n'existe d'Emilio Gava. Il mettra à jour les relations particulières existantes entre Emilio Gava et le FBI ainsi qu'avec deux familles mafieuses du Nevada en lutte ouverte.
    Cette fois encore Robert Littell excelle à donner vie à ses personnages, souvent hauts en couleurs, originaux et attachants, tout en leur conservant une part de mystère. Et pour ce qui est de l'intrigue attendez-vous à de nombreux rebondissements. Jusqu'à la dernière ligne...
    Un savoureux roman noir, hommage réussi à Raymond Chandler, qui se lit d'un trait avec un plaisir constant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients...
    Voir plus

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients insatisfaits. Il dispose d'une bonne dose d'humour.
    Lemuel Gunn, drôle de nom, trouvez-vous ? Lemuel, a dit Robert Littell dans une interview, ça vient de Jonathan Swift. Les voyages de Gulliver. Il y a chez Lemuel Gulliver quelque chose de l'ordre de la naïveté, de l'innocence que je voulais retrouver chez mon personnage. Gunn c'est l'autre facette de l'Amérique, la plus violente.
    Lemuel Gunn est un ancien espion qui a été viré de la CIA pour avoir dénoncé les dérives de l'armée américaine en Afghanistan. Il vit, au Nouveau Mexique, dans une caravane, tout alu, qu'il a baptisée «Il était un toit». Elle fut la caravane de Douglas Fairbank Jr. sur le tournage du Prisonnier de Zenda en 1937.
    Un jour Lemuel entr'aperçoit une paire de chevilles nues et bien galbées, celle de Ornella Neppi, surprenante femme fatale, marionnettiste, intrigante comtesse aux pieds nus, d'une trentaine d'années, d'origine corse qui lui demande de retrouver un certain Emilio Cava. Arrêté pour une affaire de drogue, Emilio Cava, était en liberté sous caution. Il est sans doute en train de violer sa libération sous caution, caution fournie par Ornella.
    Une affaire apparemment simple pour Lemuel Gunn qui va, cependant, vite découvrir que curieusement aucune photo n'existe d'Emilio Gava. Il mettra à jour les relations particulières existantes entre Emilio Gava et le FBI ainsi qu'avec deux familles mafieuses du Nevada en lutte ouverte.
    Cette fois encore Robert Littell excelle à donner vie à ses personnages, souvent hauts en couleurs, originaux et attachants, tout en leur conservant une part de mystère. Et pour ce qui est de l'intrigue attendez-vous à de nombreux rebondissements. Jusqu'à la dernière ligne...
    Un savoureux roman noir, hommage réussi à Raymond Chandler, qui se lit d'un trait avec un plaisir constant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients...
    Voir plus

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients insatisfaits. Il dispose d'une bonne dose d'humour.
    Lemuel Gunn, drôle de nom, trouvez-vous ? Lemuel, a dit Robert Littell dans une interview, ça vient de Jonathan Swift. Les voyages de Gulliver. Il y a chez Lemuel Gulliver quelque chose de l'ordre de la naïveté, de l'innocence que je voulais retrouver chez mon personnage. Gunn c'est l'autre facette de l'Amérique, la plus violente.
    Lemuel Gunn est un ancien espion qui a été viré de la CIA pour avoir dénoncé les dérives de l'armée américaine en Afghanistan. Il vit, au Nouveau Mexique, dans une caravane, tout alu, qu'il a baptisée «Il était un toit». Elle fut la caravane de Douglas Fairbank Jr. sur le tournage du Prisonnier de Zenda en 1937.
    Un jour Lemuel entr'aperçoit une paire de chevilles nues et bien galbées, celle de Ornella Neppi, surprenante femme fatale, marionnettiste, intrigante comtesse aux pieds nus, d'une trentaine d'années, d'origine corse qui lui demande de retrouver un certain Emilio Cava. Arrêté pour une affaire de drogue, Emilio Cava, était en liberté sous caution. Il est sans doute en train de violer sa libération sous caution, caution fournie par Ornella.
    Une affaire apparemment simple pour Lemuel Gunn qui va, cependant, vite découvrir que curieusement aucune photo n'existe d'Emilio Gava. Il mettra à jour les relations particulières existantes entre Emilio Gava et le FBI ainsi qu'avec deux familles mafieuses du Nevada en lutte ouverte.
    Cette fois encore Robert Littell excelle à donner vie à ses personnages, souvent hauts en couleurs, originaux et attachants, tout en leur conservant une part de mystère. Et pour ce qui est de l'intrigue attendez-vous à de nombreux rebondissements. Jusqu'à la dernière ligne...
    Un savoureux roman noir, hommage réussi à Raymond Chandler, qui se lit d'un trait avec un plaisir constant.

  • Lechoixdeslibraires.com

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients...
    Voir plus

    Un polar de facture très classique.
    Lemuel Gunn (avec deux n) est un détective privé à l'ancienne, fantasque, farouchement indépendant, qui, selon la rumeur serait né dans le mauvais siècle. Il facture quatre-vingt-quinze dollars la journée les clients satisfaits et zéro dollar les clients insatisfaits. Il dispose d'une bonne dose d'humour.
    Lemuel Gunn, drôle de nom, trouvez-vous ? Lemuel, a dit Robert Littell dans une interview, ça vient de Jonathan Swift. Les voyages de Gulliver. Il y a chez Lemuel Gulliver quelque chose de l'ordre de la naïveté, de l'innocence que je voulais retrouver chez mon personnage. Gunn c'est l'autre facette de l'Amérique, la plus violente.
    Lemuel Gunn est un ancien espion qui a été viré de la CIA pour avoir dénoncé les dérives de l'armée américaine en Afghanistan. Il vit, au Nouveau Mexique, dans une caravane, tout alu, qu'il a baptisée «Il était un toit». Elle fut la caravane de Douglas Fairbank Jr. sur le tournage du Prisonnier de Zenda en 1937.
    Un jour Lemuel entr'aperçoit une paire de chevilles nues et bien galbées, celle de Ornella Neppi, surprenante femme fatale, marionnettiste, intrigante comtesse aux pieds nus, d'une trentaine d'années, d'origine corse qui lui demande de retrouver un certain Emilio Cava. Arrêté pour une affaire de drogue, Emilio Cava, était en liberté sous caution. Il est sans doute en train de violer sa libération sous caution, caution fournie par Ornella.
    Une affaire apparemment simple pour Lemuel Gunn qui va, cependant, vite découvrir que curieusement aucune photo n'existe d'Emilio Gava. Il mettra à jour les relations particulières existantes entre Emilio Gava et le FBI ainsi qu'avec deux familles mafieuses du Nevada en lutte ouverte.
    Cette fois encore Robert Littell excelle à donner vie à ses personnages, souvent hauts en couleurs, originaux et attachants, tout en leur conservant une part de mystère. Et pour ce qui est de l'intrigue attendez-vous à de nombreux rebondissements. Jusqu'à la dernière ligne...
    Un savoureux roman noir, hommage réussi à Raymond Chandler, qui se lit d'un trait avec un plaisir constant.

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions