Une aventure rocambolesque de t.2 ; Vincent Van Gogh, la ligne de front

Couverture du livre « Une aventure rocambolesque de t.2 ; Vincent Van Gogh, la ligne de front » de Manu Larcenet aux éditions Dargaud
Résumé:

Après Sigmund Freud, puis Robin des Bois, Manu Larcenet s'attaque à la biographie non officielle de Vincent Van Gogh et à son passage méconnu dans l'armée française lors de la guerre de 14-18. Sublime bouquin constamment ballotté entre le rire et l'horreur, la ligne de front est une hallucinante... Voir plus

Après Sigmund Freud, puis Robin des Bois, Manu Larcenet s'attaque à la biographie non officielle de Vincent Van Gogh et à son passage méconnu dans l'armée française lors de la guerre de 14-18. Sublime bouquin constamment ballotté entre le rire et l'horreur, la ligne de front est une hallucinante plongée dans la barbarie guerrière où l'on manque cruellement de tournesol et d'harmonie chromatique.

Pour la troisième fois, Larcenet revisite donc la bio d'un personnage célèbre à sa sauce toute personnelle. Ici, on découvre un Vincent Van Gogh usé après une carrière militaire difficile. Sa dernière mission a d'ailleurs été un échec et sa hiérarchie a du inventer cette histoire stupide d'oreille coupée pour le faire disparaître.

A présent, il est envoyé sur le front pendant la grande boucherie de 14-18 afin de ramener des peintures du front. Car l'Etat Major est perplexe et ne comprend pas pourquoi certains soldats désertent, refusant la gloire de mourir pour la patrie : Qu'est ce qui peut les effrayer à ce point ? La guerre tout simplement, et Larcenet rejoint un Tardi pour décrire l'horreur des tranchées.

Son trait est au sommet, son propos, parfois hilarant, bascule aussi dans le noir le plus sanglant, dans un témoignage magnifique pour donner un livre qui donne à réfléchir, même une fois refermé.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Larcenet a l'art de conduire de profondes réflexions sous des dehors de BD rocambolesque. Il aborde ici la thème de l'humanité de la guerre. Le Président du Conseil se demande pourquoi une partie des hommes fuitle Front. Il demande à Van Gogh de lui permettre la cause de cette fuite, mais quel...
    Voir plus

    Larcenet a l'art de conduire de profondes réflexions sous des dehors de BD rocambolesque. Il aborde ici la thème de l'humanité de la guerre. Le Président du Conseil se demande pourquoi une partie des hommes fuitle Front. Il demande à Van Gogh de lui permettre la cause de cette fuite, mais quel que soient le contenu des tableaux , le Président du Conseil ne comprend rien. Il n'est en rien touché par le caractère totalement inhumain d'un conflit et conclue que " la guerre est décidément trop complexe pour être laissée aux artistes". Tandis que la mort représentée par une petite fille dit que "la guerre nourrit la guerre". A recommander.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !