Un reporter au coeur de la Libération ; des plages du débarquement au bureau d'Hitler

Couverture du livre « Un reporter au coeur de la Libération ; des plages du débarquement au bureau d'Hitler » de Jean-Baptiste Pattier aux éditions Armand Colin
  • Date de parution :
  • Editeur : Armand Colin
  • EAN : 9782200625368
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Marcel Ouimet est le seul reporter francophone à avoir couvert le jour J. S'il a relaté les événements liés au Débarquement et à la Libération à ses auditeurs de Radio Canada, il s'est confié de façon plus intime et "sans filtre" par le biais des lettres envoyées plusieurs fois par semaine à sa... Voir plus

Marcel Ouimet est le seul reporter francophone à avoir couvert le jour J. S'il a relaté les événements liés au Débarquement et à la Libération à ses auditeurs de Radio Canada, il s'est confié de façon plus intime et "sans filtre" par le biais des lettres envoyées plusieurs fois par semaine à sa femme. De la plage de Bernières-sur-Mer le 6 juin 1944 au bureau d'Adolf Hitler à Berlin en mai 1945, il témoigne de ce qu'il a vécu au micro et dans ses écrits.
L'auteur, lui-même reporter, nous présente ces documents écrits et photographiques en les recontextualisant, offrant au lecteur un matériau original et un point de vue tout à fait nouveau sur la libération de l'Europe. Il nous fait partager ce destin hors du commun ancré au coeur de l'histoire du Débarquement et del a bataille de Normandie.

Donner votre avis

Avis(1)

  • Marcel Ouimet débarque le 6 juin 1944 sur Juno Beach peu après les premières troupes canadiennes et va alors couvrir les combats de la Bataille de Normandie au plus près du front. Au gré de plusieurs allers-retours entre le Canada et l’Europe en guerre, il raconte sur les ondes son périple du...
    Voir plus

    Marcel Ouimet débarque le 6 juin 1944 sur Juno Beach peu après les premières troupes canadiennes et va alors couvrir les combats de la Bataille de Normandie au plus près du front. Au gré de plusieurs allers-retours entre le Canada et l’Europe en guerre, il raconte sur les ondes son périple du Débarquement jusqu’à la libération de Berlin en mai 1945. Ce remarquable travail et ces deux années de sacrifice resteront longtemps dans l’anonymat après la Guerre jusqu’à ce que le journaliste Jean-Baptiste Pattier ne retrouve la (pléthorique) correspondance de Marcel Ouimet à sa femme et ne décide de les publier au vu de l’incroyable richesse de ce témoignage de la Libération jour après jour, ville après ville. L’auteur réalise un vrai travail de fourmi en récoltant, triant, sélectionnant les nombreuses lettres du reporter. Il nous explique sa démarche dans l’introduction de ce livre et nous met également en garde sur le manque de recul de ce témoignage. Certains propos de Ouimet sont étonnants, virulents parfois et peuvent nous paraître choquants mais il faut se rappeler le contexte dans lequel ces lettres ont été écrites et au coeur du conflit, nous ne pouvons pas savoir quelles informations il détenait vraiment ou quels ressentis nous aurions pu avoir sur le moment. L’auteur ne manque donc pas de nous rappeler à plusieurs reprises ce contexte difficile et qu’il peut être facile de juger aujourd’hui.

    Il nous retranscrit donc une sélection de la correspondance de Ouimet à sa femme par ordre chronologique qu’il entrecoupe de retranscriptions de ses reportages radio, d’encarts éclairants nous expliquant certains épisodes ou personnages de la Guerre cités par le reporter canadien et de quelques photos prises par ce dernier. Il est intéressant de comparer la différence de ton entre les lettres personnelles et les interventions radiophoniques, l’idée de l’auteur de les mettre en vis-à-vis était donc excellente.

    En outre, l’auteur ne se contente pas de présenter la production de Ouimet mais découpe celle-ci en chapitres correspondant à des épisodes distincts du périple en introduisant chacun par quelques notes historiques et une belle mise en contexte qui nous éclaire sur les conditions, parfois difficiles, des reportages et l’état d’esprit du Canadien. le récit du procès de Pétain fait office d’épilogue au récit de Marcel Ouimet tandis que Jean-Baptiste Pattier clôt son essai par une petite conclusion sous forme d’hommage à ce Canadien français convaincu et amoureux de la France qui mettait un point d’honneur à réaliser tous ces reportages en français pour faire rayonner la francophonie en Amérique du Nord en faisant ainsi une croix sur une reconnaissance de la part du public et de ses pairs.

    Bref, ce reportage tout au long de la Libération, des plages du Débarquement jusqu’au bureau d’Hitler à Berlin, est une mine d’or ! C’est passionnant de bout à bout, c’est rempli d’émotion : nous sommes plongés au plus près des combats et dans l’intimité de Ouimet à travers sa plume tendre à l’adresse de sa femme. C’est écrit de manière spontanée ce qui rend cette correspondance très authentique. le tout est très bien mis en contexte par l’auteur de cet essai, Jean-Baptiste Pattier. Merci à lui pour cette belle mise en lumière de ce témoin talentueux mais oublié de l’Histoire !

    Chronique à lire aussi sur https://thetwinbooks.wordpress.com/2019/08/12/un-reporter-au-coeur-de-la-liberation-jean-baptiste-pattier/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions