Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Un homme dangereux

Couverture du livre « Un homme dangereux » de Emilie Frèche aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290124734
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

En France, la narratrice tombe éperdument amoureuse d'un homme bien plus âgé qu'elle qui la convainc de quitter son mari. Pourtant, elle est juive et lui antisémite et il se révèle pervers et manipulateur. La jeune femme entame alors une descente aux enfers sans parvenir à se détacher de... Voir plus

En France, la narratrice tombe éperdument amoureuse d'un homme bien plus âgé qu'elle qui la convainc de quitter son mari. Pourtant, elle est juive et lui antisémite et il se révèle pervers et manipulateur. La jeune femme entame alors une descente aux enfers sans parvenir à se détacher de l'emprise de son amant.

Donner votre avis

Articles (4)

Avis (11)

  • « Il n'y a pas de violence plus grande que d'aller fouiller en soi. Non, pas de violence plus grande.

    Et pourtant, cette violence, Émilie la connaît d'abord de l'extérieur. Tout avait bien commencé : un mari, deux enfants, une carrière professionnelle brillante... mais sa vie bascule quand...
    Voir plus

    « Il n'y a pas de violence plus grande que d'aller fouiller en soi. Non, pas de violence plus grande.

    Et pourtant, cette violence, Émilie la connaît d'abord de l'extérieur. Tout avait bien commencé : un mari, deux enfants, une carrière professionnelle brillante... mais sa vie bascule quand elle rencontre par hasard Benoît Parent. Cet écrivain célèbre réussit à subjuguer Émilie alors qu'il représente tout ce qui est haïssable : manipulateur, personnel, antisémite... Il est ce qu'on appelle un pervers narcissique. Émilie voit rapidement le danger mais rien n'y fait, elle est aimantée par cet homme. On a d'ailleurs du mal à comprendre cette emprise et plus d'une fois, on a envie de secouer l'héroïne... sûrement parce qu'on ne peut pas comprendre tant qu'on ne le vit pas.

    Émilie Frèche prend soin de bien détailler, décortiquer les mécanismes de cette manipulation jusqu'aux deux tiers du livre où le roman bascule (mais on ne peut pas en dire plus sans déflorer l'intrigue). Ce basculement montre l'art que l'écrivain a de nous livrer une histoire où on ne sait pas où est le vrai et où est la fiction tellement c'est confus. Un roman très réussi.

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2015/09/02/32573574.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Que dire de cet homme dangereux, étrange mais si bien écrit. J’ai aimé et en même temps je me suis par moments trouvée en porte à faux avec cette histoire, suis-je dans le roman ou suis-je voyeur d’une vie qui n’est pas la mienne et dans laquelle je n’ai pas demandé à m’immiscer. C’est une...
    Voir plus

    Que dire de cet homme dangereux, étrange mais si bien écrit. J’ai aimé et en même temps je me suis par moments trouvée en porte à faux avec cette histoire, suis-je dans le roman ou suis-je voyeur d’une vie qui n’est pas la mienne et dans laquelle je n’ai pas demandé à m’immiscer. C’est une position bizarre, mais quand on l’oublie on plonge ! On plonge dans les mots si bien posés d’Emilie Frèche, on vibre et on s’énerve pour cette Émilie narratrice que l’on souhaite plus énergique, que l’on a envie de bousculer pour qu’elle ne se laisse pas entrainer dans cette histoire d’amour malsaine qui la met dans une position d’attente, de soumission, de désespoir parfois, alors qu’on voit bien qu’elle ne peut y trouver que du chagrin et qu’elle va détruire l’équilibre instable sans doute mais confortable de sa vie actuelle .
    Il y a tant de l’auteur dans ces pages qu’on ne sait plus trop où on navigue. Mais comme elle le dit elle-même (enfin, la narratrice) est-ce si important de savoir si c’est la réalité ou le roman, du moment que l’on croit à cette histoire, qu’elle nous fait rêver, aimer, détester aussi parfois cette femme équilibrée qui se laisse manipuler, qui attend, qui s’oublie, qui oublie ses enfants, son mari, sa famille et même sans doute son amant, pour un homme qui ne lui apporte que tourments et humiliations, qui la manipule mais auquel elle obéit obsessionnellement.
    Car Emilie a rencontré presque par hasard Benoit, et sa vie en est bouleversée. Ecrivains tous les deux, Benoit est beaucoup plus âgé, manipulateur, séducteur, il va souffler le chaud et le froid, l’inonder de sms, de messages, d’appels, de rendez-vous, puis au moment où elle répond, la laisser dans le vide du silence. Et avouons-le, nous en avons déjà rencontré des amies qui ont subi ce genre de relation, assaillies de messages jusqu’à ce qu’elles craquent, puis le silence, l’attente, l’angoisse, ferrées par ces manipulateur pervers narcissiques qui ont besoin d’humilier pour se sentir vivants. Quelle plongée, quel abîme, la perte de repères, l‘incompréhension, la soumission de celle qui ne veut pas paraitre… paraitre quoi en fait ? peureuse, hésitante, pas assez amoureuse ? car enfin, forcément chacun de se demander comment une femme intelligente et belle peut se laisser manipuler autant. Et c’est là toute la réussite du roman, qui présente la descente aux enfers d’une femme amoureuse avec autant de maitrise. J’ai apprécié la façon dont l’auteur décortique avec lucidité et réalisme cette relation malsaine.
    Il y a aussi la trame de l’antisémitisme de Benoit alors qu’Emilie est Juive. Puis ce moment où Emilie découvre ce qu’il est advenu de sa grand-mère après la guerre. Ah, ces silences des familles qui ne disent pas, ces secrets qui se transmettent de génération en génération pour le malheur de générations futures qui ne pourront pas les comprendre. Quelle intelligence de réussir à briser la chaîne. J’ai aimé découvrir cette Émilie vivante et forte qui saura s’en sortir, aller au bout de ses interrogations et ne pas plonger dans sa propre histoire pour refaire à deux générations de distance les erreurs du passé.
    J’ai particulièrement apprécié l'écriture de ce roman que j’ai lu d’une traite.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Jusqu'où est-on prêts à aller par amour ? A quoi pourrait-on renoncer ? Voila les questions posées après la lecture de ce roman...
    D'ailleurs, est-ce vraiment un roman ? On pourrait être tenté d'y voir une autobiographie tant les éléments de la narration évoquent le réel. On se demande s'il...
    Voir plus

    Jusqu'où est-on prêts à aller par amour ? A quoi pourrait-on renoncer ? Voila les questions posées après la lecture de ce roman...
    D'ailleurs, est-ce vraiment un roman ? On pourrait être tenté d'y voir une autobiographie tant les éléments de la narration évoquent le réel. On se demande s'il s'agit réellement d'un hasard : la narratrice se prénomme Emilie comme l'auteur, elle évoque une émission de télé où elle est apparue.
    Le "roman" nous impose voyeurs d'une histoire de manipulation amoureuse, d'un avilissement de la femme face à l'amant antisémite, radin, détestable. C'est finalement le seul fait que le doute soit permis, et qu'il suppose que l'auteur nous fait peur d'un déballage sentimental personnel, qui m'a dérangée. J'ai eu la sensation d'être le témoin (in)volontaire d'une histoire un peu sordide, j'ai détesté me voir en train de spéculer sur l'identité de cet amant (juré de prix littéraire, critique dans un journal) comme si j'étais surprise à lire un magazine people dans une salle d'attente !
    A mon sens, cette histoire de femme piégée est universelle et j'ai vraiment apprécié les qualités narratives d'Emilie Frèche (profondeur du propos, style fluide, etc) mais la sensation de m'immiscer dans une histoire presque impudique m'a un peu gênée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.