Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Un grand seigneur

Couverture du livre « Un grand seigneur » de Tahsin Yucel aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330155933
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Court roman de moeurs qui éclaire l'histoire et les contradictions de la Turquie d'hier et d'aujourd'hui, "Un grand Seigneur" est le théâtre d'une blessure amoureuse dont la victime 30 ans après ne peut faire le deuil. A moins qu'il ne s'agisse d'une offense, celle que lui fit le père de sa... Voir plus

Court roman de moeurs qui éclaire l'histoire et les contradictions de la Turquie d'hier et d'aujourd'hui, "Un grand Seigneur" est le théâtre d'une blessure amoureuse dont la victime 30 ans après ne peut faire le deuil. A moins qu'il ne s'agisse d'une offense, celle que lui fit le père de sa bien-aimée en refusant de lui donner sa fille en mariage sans s'expliquer sur ses motivations... Un roman éminemment stendhalien en 80 pages.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Le narrateur se rend dans une famille en deuil, celle de son ami d’enfance, qui, lui, a totalement coupé les ponts. Ce retour est l’occasion d’échanger avec le père de cette famille de la haute bourgeoisie stambouliote qui est également propriétaire d'une des demeure qui se trouve le long du...
    Voir plus

    Le narrateur se rend dans une famille en deuil, celle de son ami d’enfance, qui, lui, a totalement coupé les ponts. Ce retour est l’occasion d’échanger avec le père de cette famille de la haute bourgeoisie stambouliote qui est également propriétaire d'une des demeure qui se trouve le long du Bosphore.
    Enfant, cette famille l’avait accueilli à plusieurs reprises dans cette demeure, lui orphelin de père qui venait de la campagne. Alors qu’il était tombé amoureux d’une des filles de la famille, Aybike, et l’avait demandé en mariage, le père avait refusé.
    Avec ces retrouvailles, le narrateur essaie de comprendre le refus du père de famille alors qu’il est toujours attiré par Aybike, désormais mariée.
    J’ai beaucoup aimé suivre ce personnage un peu perdu, qui a réussi socialement mais qui reste fasciné par cette famille et ces ambiguïtés.
    Le père qu’il essaie de comprendre est plein de contradictions, fréquente de religieux, des nationalistes mais a préféré marier ses filles à des étrangers. Il est nostalgique, se dit ottoman mais revendique des idées modernes, a le sens des affaires.
    Une histoire qui se lit d’un souffle tant la plume est fine, les personnages énigmatiques. J’avais adoré la moustache du même auteur. J’ai adoré retrouver son humour ainsi qu'un nouveau tableau si délicat et drôle d’une société turque nuancée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com