Un été sans les hommes

Couverture du livre « Un été sans les hommes » de Siri Hustvedt aux éditions Actes Sud
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud
  • EAN : 9782330018641
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Incapable de supporter plus longtemps la liaison que son mari entretient avec une femme plus jeune qu'elle, Mia quitte brusquement New York pour se rendre dans le Minnesota et se réfugier quelque temps auprès de sa mère octogénaire. Parcours d'une femme blessée en forme de "lecture de soi" et... Voir plus

Incapable de supporter plus longtemps la liaison que son mari entretient avec une femme plus jeune qu'elle, Mia quitte brusquement New York pour se rendre dans le Minnesota et se réfugier quelque temps auprès de sa mère octogénaire. Parcours d'une femme blessée en forme de "lecture de soi" et d'inattendue épiphanie personnelle, ce roman solaire - féministe au meilleur sens du terme - irradie d'une énergie aussi rebelle que stimulante.

Donner votre avis

Articles (3)

  • Journée internationale des femmes ou journée internationale des droits des femmes ?
    Journée internationale des femmes ou journée internationale des droits des femmes ?

    Tout ce qu'on a envie de lire...

  • Un monde flamboyant de Siri Hustvedt
    Un monde flamboyant de Siri Hustvedt

    « Les femmes doivent-elles être nues pour rentrer au Metropolitan Museum ? » se demandaient avec une ironique naïveté les Guerrilla Girls, un groupe d'artistes féministes né dans les années 1980 à New York. Ces héroïnes masquées cherchaient à lutter contre la sous-représentation des femmes et la misogynie du monde de l'art contemporain. Trente ans plus tard, Siri Hustvedt reprend ce combat à son compte dans son dernier roman, « Un Monde Flamboyant ».

  • Solstice estival de la littérature
    Solstice estival de la littérature

    Tandis que la belle saison étire son temps avec langueur, l'été inspire aux auteurs des histoires, riches de rencontres et d'inattendu. Un peu comme si les rayons du soleil et ce supplément de liberté élargissaient le champ des possibles et des promesses. Des auteurs classiques aux auteurs contemporains, l'été inspire de magnifiques pages à lire ou relire… Tour d'horizon de ces romans auxquels l'astre solaire donne une lumière particulière.

Avis(11)

  • Un livre à l'atmosphère vraiment agréable.
    Mais je pense que ce livre gagnerait à être lu dans sa version "d'origine" avant traduction car il fait référence à de la poésie.
    Voilà agréable mais pas transcendant.

    Un livre à l'atmosphère vraiment agréable.
    Mais je pense que ce livre gagnerait à être lu dans sa version "d'origine" avant traduction car il fait référence à de la poésie.
    Voilà agréable mais pas transcendant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Son mari ayant décidé de faire une pause (en réalité une liaison avec une de ses jeunes coéquipières), Mia, la cinquantaine part passer l’été dans uns maison proche de l’établissement où vit sa mère.
    Entre les amies de sa mère, les jeunes adolescentes à qui elle donne des cours de poésie et le...
    Voir plus

    Son mari ayant décidé de faire une pause (en réalité une liaison avec une de ses jeunes coéquipières), Mia, la cinquantaine part passer l’été dans uns maison proche de l’établissement où vit sa mère.
    Entre les amies de sa mère, les jeunes adolescentes à qui elle donne des cours de poésie et le couple de voisins avec ses deux jeunes enfants, Mia voit sa colère et sa tristesse se transformer peu à peu.
    C’est un livre sensible et intelligent écrit avec talent. Un portrait psychologique très fin d’une femme à un tournant de sa vie qui s’auto-analyse.
    L’auteur s’adresse parfois au lecteur. Elle part souvent dans de longues et assez fastidieuses considérations philosophiques ou littéraires.
    Je n’ai pas très bien compris l’intérêt de quelques dessins insérés au texte.
    Un bon livre en somme, mais qui n’est cependant pas un coup de cœur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "Que savons-nous des gens, en réalité ? Que diable savons-nous de qui que ce soit ?".Les interrogations existentielles de Mia donnent à ce nouveau livre de Siri Hustvedt un ton à la fois flou et incisif, balancé, bousculé même parfois, par le murmure incessant de ses pensées blessées. C'est que...
    Voir plus

    "Que savons-nous des gens, en réalité ? Que diable savons-nous de qui que ce soit ?".Les interrogations existentielles de Mia donnent à ce nouveau livre de Siri Hustvedt un ton à la fois flou et incisif, balancé, bousculé même parfois, par le murmure incessant de ses pensées blessées. C'est que cette rumeur intérieure a ses raisons : son époux, Boris, a décidé, après 30 ans de mariage de faire une "pause thérapeutique" dans leur couple. La "Pause" est française, et dotée de seins éloquents. Elle travaille dans le laboratoire de ce chercheur de renommée internationale. La douleur est fulgurante et dévastatrice : Mia traverse un épisode de folie, est internée... A sa sortie de l'hôpital, elle part se ressourcer dans son Minnesota natal, auprès de sa mère, qui vit dans une maison de retraite. Fragile, déstabilisée, ayant perdu toute confiance en elle, Mia accepte d'animer un atelier de poésie, auquel participent sept adolescentes. Dans le même temps, sa psychanalyste continue leur travail thérapeutique par téléphone.

    Pour éviter le repli sur elle-même dont elle pressent qu'il serait désastreux, Mia défie sa solitude nouvelle et imposée, sa colère, sa rancoeur, ses désillusions en s'ouvrant aux autres, et plus particulièrement aux femmes qui l'entourent : les deux bébés de sa jeune voisine Lola, qui tente de résister à son mari instable et irascible ; les vieilles dames de la maison de retraite, les "Cygnes", dont l'énergie et la vitalité sont extraordinaires, comme absolument proportionnelles au peu de temps qui leur reste ; les adolescentes de son atelier en proie à tous les affres de cet âge ; Daisy, sa propre fille comédienne... Mia est à l'écoute, elle questionne, elle apprend.La poétesse qu'est Mia nous révèle dans le même temps son recueil en cours d'écriture, si justement intitulé "Tessons de cerveau", la mosaïque éclatée de son psychisme, décomposée des regrets d'une adolescence compliquée, de ses admirations pour ses auteurs de chevet, fréquemment cités, et de la tendresse sans illusion pour ses semblables, toutes ces femmes abîmées par la vie - par les hommes -. En rassemblant ces petits morceaux de vie, en soulevant le voile délicat, surprenant, inimaginable des apparences - comme ces délicieux et irrévérencieux "amusements secrets" d'Abigail, l'une des résidentes âgées, qui cachent des scènes érotiques -, Mia prend peu à peu conscience de la complexité de l'existence, de son ambiguïté essentielle, de la confusion inévitable des sentiments...

    "Un été sans les hommes", un roman féministe ? Certes, mais le féminisme de Siri Hustvedt n'est ni agressif, ni sexiste. Il est tout en élégance, réfléchi, lucide et plein d'humour mêlé d'une subtile culture new-yorkaise. Son roman n'est pas une simple histoire de couple : "Cela ne m'intéressait pas d'écrire l'énième histoire de couple qui se sépare et la lente désagrégation de l'amour, mais la violence de la rupture, le choc qui sépare le moment où tout va bien de celui où tout est détruit, explique Siri Hustvedt. Et puis je voulais que mon narrateur, masculin depuis dix ans dans mes romans, devienne une narratrice."
    De fait, pas un homme ne s'exprime dans ce récit où les femmes parlent vrai et où Mia se reconstruit. Aucun pathos non plus dans ce monde de femmes, le récit nous inspire plutôt le sourire, et un sentiment de complicité avec ces personnages qui "déclinent le féminin à tous les temps"... Par-delà l'histoire attachante de Mia et de toutes ces femmes, "Un été sans les hommes" se propose de définir le féminin sans pour autant l'opposer au masculin.
    Siri Hustvedt nous offre ainsi un conte initiatique d'une délicatesse infinie...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L'infidélité et le départ de son mari, donnent à Mia, poétesse fragile et dévastée, l'occasion de remettre les choses à plat : son couple avec tout ce que comporte une vie conjugale de 30 ans, les habitudes, l'érosion du désir, la complicité, mais aussi l'envie ou pas de "sauver les meubles"......
    Voir plus

    L'infidélité et le départ de son mari, donnent à Mia, poétesse fragile et dévastée, l'occasion de remettre les choses à plat : son couple avec tout ce que comporte une vie conjugale de 30 ans, les habitudes, l'érosion du désir, la complicité, mais aussi l'envie ou pas de "sauver les meubles"... Parallèlement, sa disponibilité affective lui laisse du temps pour développer son empathie envers des femmes qu'elle frôle, le temps d'un été : des adolescentes de 12-13 ans en pleine recherche de leur personnalité, qu'elle initie à la poésie, une jeune mère de famille en proie à des difficultés de couple et qu'elle tente de consoler, sa mère de 90 ans et ses amies de la maison de retraite qui essaient de profiter le plus possible du temps qui leur reste à vivre.
    Sur le thème rebattu de l'adultère, voici un roman très enlevé, à l'écriture brillante et ironique. L'auteure nous y parle de femmes, de cerveau, de féminisme, de vie conjugale, d'amour, de vieillesse, de mort, de rébellion et de résilience, bref de la vie, et avec humour !
    Un bémol cependant, les références (trop) nombreuses et sans doute érudites en matière de psychanalyse et de philosophie qui m'on agacée (et pour cause je n'y comprends rien) et plombent la narration, par exemple :
    "Il passait d'un bond de La Monadalogie de Leibniz à Heisenberg et Borg à Copenhage, et de ceux-ci à Wallace Stevens quasiment sans reprendre son souffle, et, en dépit de sa dinguerie, je le trouvais distrayant et je lui répondais en lui opposant contre-arguments et nouvelles idées en spirale. C'était un antimatérialiste rigoureux, cela je l'avais compris. Il crachait sur les adeptes du physicalisme, tels Daniel Dennett et Patricia Churchland, et exaltait un monde postnewtonien qui avait laissé de sa substance dans la poussière." Sans commentaire...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.