Un Anglais sous les tropiques

Couverture du livre « Un Anglais sous les tropiques » de William Boyd aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782020238205
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Dans les moiteurs africaines du kinjanja, morgan leafy, modeste fonctionnaire au service de sa très gracieuse majesté, se voit confier une mission délicate.
Convaincu que l'occasion lui est enfin donnée de satisfaire une juste ambition, il décide d'ouvrir sur la voie du succès un deuxième... Voir plus

Dans les moiteurs africaines du kinjanja, morgan leafy, modeste fonctionnaire au service de sa très gracieuse majesté, se voit confier une mission délicate.
Convaincu que l'occasion lui est enfin donnée de satisfaire une juste ambition, il décide d'ouvrir sur la voie du succès un deuxième front en menant à vive allure une liaison avec la fille de son supérieur hiérarchique. hélas, la situation très vite lui échappe, et morgan leafy déclenche une série de catastrophes absurdes, tragiques ou dérisoires dont il sortira épuisé, arroseur arrosé, manipulateur manipulé.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Solo de William Boyd
    Solo de William Boyd

    C’était l’événement littéraire de ce printemps : l’arrivée de la traduction francophone de « Solo », les nouvelles aventures de James Bond revisitées au plus près de l’univers de Ian Fleming par le plus francophile des auteurs britanniques, William Boyd.

Avis (2)

  • Sous les tropiques, dans un petit, tout petit pays d’Afrique anglophone, prenez quelques fonctionnaires du Foreign Office jouant maladroitement un jeu de stratégie pour lequel ils ne sont pas taillés, ajoutez des politiciens locaux qui en profitent pendant que la domesticité des premiers tente...
    Voir plus

    Sous les tropiques, dans un petit, tout petit pays d’Afrique anglophone, prenez quelques fonctionnaires du Foreign Office jouant maladroitement un jeu de stratégie pour lequel ils ne sont pas taillés, ajoutez des politiciens locaux qui en profitent pendant que la domesticité des premiers tente de faire bouillir de bien modestes marmites. Choisissez comme héros de votre histoire un personnage dont l’ambition dépasse de loin les capacités, soumettez le à un cocktail explosif d’avanies et vous obtenez une satire aussi corrosive que drôle de cette société post-coloniale où « expat », diplomates étrangers ou politiciens affairistes continuent, sans vergogne ni pudeur, à vivre confortablement sur la bête toujours exsangue.
    Notre antihéros annonce la couleur : « On n’envoyait vraiment que les fonds de tiroir ici… mais il réalisa alors qu'il s'incluait dans la condamnation générale, ce qui le déprima profondément, avant que son orgueil ne lui souffle qu'il était différent des autres, spécial, l'exception qui confirme la règle. L'évidence de cette assertion ne lui parut pas aussi convaincante qu'il s'y attendait, aussi changea-t-il de sujet. »
    Les personnages défilent dans une joyeuse et effrayante sarabande d’erreurs, de catastrophes ou de coïncidences malvenues pour soumettre notre « premier secrétaire au haut commissaire adjoint » à une multitude de tourments, pour le plus grand plaisir du lecteur se délectant de situations aussi loufoques qu’embarrassantes.
    Son patron, « spécialiste de l’Asie (il possède des paravents et des meubles en rotin de Thaïlande), [qui] avait encore deux ans à tirer avant la retraite et nourrissait le rêve secret d’un dernier poste spectaculaire, un point final brillant à une carrière peu inspirée », ne le reçoit que pour lui confier les tâches dont il ne veut pas s’acquitter. Pour faire bonne mesure toute sa famille s’en mêle, l’épouse entend le transformer en Père Noël et la fille, qui « lui avait ouvert la braguette », ne lui laisse en guise de trophée « qu’un slip blanc bordé de dentelle bleue ». Un politicien rusé dont il doit s’attirer les bonnes grâces le met sur le grill, les croyances animistes des domestiques lui posent un problème insoluble, un médecin écossais honnête et compétent lui refuse des passe-droits et la duchesse, lointaine cousine de la Reine, lui offre une rencontre… bouleversante à l’occasion d’une scène que j’ai trouvé absolument hilarante.
    Notre héros qui « pour la première fois de sa vie était l’homme qu’il fallait, dans l’endroit où il le fallait, à l’heure où il le fallait », sortira-t-il vainqueur de toutes ces épreuves ?
    Ne nous y trompons pas, c’est très drôle mais la bouffonnerie des personnages ne masque en rien leur suffisance, leur médiocrité et leur insensibilité au malheur qui frappe sous leurs fenêtres. Les « élites » africaines et leurs prévarications ne sont pas plus épargnées, tandis que le personnage chargé à lui tout seul de représenter l’honnêteté et la compétence est isolé et donc, au final, condamné à disparaître.
    Un grand roman très agréable à lire, sur des sujets sérieux, traités avec humour et distance.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Humour anglais,dialogues savoureux pour la transformation d'un diplomate médiocre en presque héros

    Humour anglais,dialogues savoureux pour la transformation d'un diplomate médiocre en presque héros

    comment Commentaires (2) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions