TV lobotomie ; la vérité scientifique sur les effets de la télévision

Couverture du livre « TV lobotomie ; la vérité scientifique sur les effets de la télévision » de Michel Desmurget aux éditions Max Milo
Résumé:

Sophie, 2 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela double ses chances de présenter des troubles attentionnels en grandissant. Lubin, 3 ans, regarde la télé 2 heures par jour. Cela triple ses chances d'être en surpoids. Kevin, 4 ans, regarde des programmes jeunesse violents comme DragonBall Z.... Voir plus

Sophie, 2 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela double ses chances de présenter des troubles attentionnels en grandissant. Lubin, 3 ans, regarde la télé 2 heures par jour. Cela triple ses chances d'être en surpoids. Kevin, 4 ans, regarde des programmes jeunesse violents comme DragonBall Z. Cela quadruple ses chances de présenter des troubles du comportement quand il sera à l'école primaire. Silvia, 7 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela augmente de plus d'un tiers ses chances de devenir une adulte sans diplôme. Lina, 15 ans, regarde des séries comme Desperate Housewives. Cela triple ses chances de connaître une grossesse précoce non désirée. Entre 40 et 60 ans, Yves a regardé la télé 1 heure par jour. Cela augmente d'un tiers ses chances de développer la maladie d'Alzheimer. Henri, 60 ans, regarde la télé 4 heures par jour. René, son jumeau, se contente de la moitié. Henri a 2 fois plus de chances de mourir d'un infarctus que René. Chaque mois, les revues scientifiques internationales publient des dizaines de résultats de ce genre. Pour les spécialistes, dont fait partie l'auteur, il n'y a plus de doute : la télévision est un fléau. Elle exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l'attention, l'imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l'alcoolisme, la sexualité, l'image du corps, le comportement alimentaire, l'obésité et l'espérance de vie. Ces faits sont niés avec un aplomb fascinant par l'industrie audiovisuelle et son armée d'experts complaisants. La stratégie n'est pas nouvelle : les cigarettiers l'avaient utilisée, en leur temps, pour contester le caractère cancérigène du tabac...

Donner votre avis

Avis(1)

  • Lechoixdeslibraires.com

    Selon Michel DESMURGET, les scientifiques se rejoignent - à propos des effets négatifs de la télévision - autour d'un consensus semblable par son ampleur à celui que connaissait cette même communauté sur les effets cancérigènes du tabac alors que l'industrie du tabac niait encore farouchement...
    Voir plus

    Selon Michel DESMURGET, les scientifiques se rejoignent - à propos des effets négatifs de la télévision - autour d'un consensus semblable par son ampleur à celui que connaissait cette même communauté sur les effets cancérigènes du tabac alors que l'industrie du tabac niait encore farouchement tout lien. L'auteur pointe du doigt que cette «vérité scientifique» n'arrive pas du tout à s'imposer dans l'espace public.
    Alors que depuis 6 ans les ventes de TV ont augmenté de 50%, passant de 4,3 millions en 2004 à 8,5 millions en 2010 selon l'Institut GFK, et que notre temps quotidien moyen passé devant le petit écran est de 3h32 (selon Médiamétrie), la TV serait-elle un réel danger ou reste-elle un outil d'ouverture sur le monde accessible au plus grand nombre ?
    Le livre - très bien documenté - de Michel DESMURGET a le mérite de lancer le débat.

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions