Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Couverture du livre « Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien,... Voir plus

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et - plus encore - de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis(11)

  • «Il neige depuis une semaine. Près de la fenêtre je regarde la nuit et j’écoute le froid. Ici il fait du bruit. Un bruit particulier, déplaisant, donnant à croire que le bâtiment, pris dans un étau de glace, émet une plainte angoissante comme s’il souffrait et craquait sous l’effet de la...
    Voir plus

    «Il neige depuis une semaine. Près de la fenêtre je regarde la nuit et j’écoute le froid. Ici il fait du bruit. Un bruit particulier, déplaisant, donnant à croire que le bâtiment, pris dans un étau de glace, émet une plainte angoissante comme s’il souffrait et craquait sous l’effet de la rétraction. À cette heure, la prison est endormie. Au bout d’un certain temps, quand on s’est accoutumé à son métabolisme, on peut l’entendre respirer dans le noir comme un gros animal, tousser parfois, et même déglutir. La prison nous avale, nous digère et, recroquevillés dans son ventre, tapis dans les plis numérotés de ses boyaux, entre deux spasmes gastriques, nous dormons et vivons comme nous le pouvons.»
    Jean-Paul Dubois nous propose dans ce sompteux roman de remonter la vie de Paul Hansen, afin de découvrir ce qui l'a amené dans une petite cellule de la prison de Bordeaux à Montréal. «Né à Toulouse, le 20 février 1955, aux alentours de 22 heures, à la clinique des Teinturiers» il grandit entouré d’Anna, sa mère, qui a pris les rênes du Spargo, une salle de cinéma «Art et essai» après la mort accidentelle de ses parents et de Johanes, son père, pasteur originaire de Skagen, au Danemark. Deux professions à fort potentiel d’incompatibilité et qui, après mai 68 et la diffusion de «Gorges profondes» vont provoquer l’éclatement du couple.
    Johanes choisit alors de s’envoler pour une nouvelle mission, à la Methodist Church de Thetford Mines, au Québec où, contre toute attente, Paul va décider de le suivre.
    Après avoir ferré son lecteur – qui se demande ce qui peut avoir conduit Paul en prison – l’auteur construit son roman en alternant le récit des jours qui s’écoulent dans une cellule infecte, où pourtant l’humanité et la fraternité entre les codétenus gagnent chaque jour du terrain, et l’autobiographie de cet homme pour lequel le lecteur éprouve d’emblée de l’empathie. Un lecteur qui ne va pas être déçu!
    Je pourrais ici multiplier les citations, détailler le parcours de Paul, ses différents emplois jusqu’à celui de régisseur d’immeuble à Montréal, raconter comment il rencontré son épouse et comment avec leur chien Nouk, ils ont vécu heureux, mais je préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes ce scénario aussi habile dans sa construction que limpide dans son style.
    J’ai, en revanche, envie de m’attarder sur les trois raisons qui, à mon sens, font de ce roman un chef d’œuvre. Tout d’abord, parce que la phrase est d’une précision quasi-chirurgicale. Ici, point de fioritures, mais des précisions qui «font vrai», que l’on parle d’un voyage en NSU, de l’extraction de l’amiante, de la fiabilité d’un Hydravion De Havilland ou encore de l’entretien d’une piscine. Ensuite, de la propension de l’auteur à laisser le récit parler pour lui. Ici, il n’est jamais question de démontrer ou de donner des leçons, mais de relater des faits. Au lecteur d’en faire son miel, de donner sa propre définition de la fraternité ou de la justice. Et enfin, ce que j’appelle le «principe de frustration». C’est, au moment de refermer un livre, lorsque l’on éprouve la furieuse envie d’y revenir, d’en savoir plus ou d’attendre déjà avec impatience le prochain roman. Et comme il faudra vraisemblablement attendre jusqu’en 2022, je vous conseille, dans l’attente, de découvrir ses précédents romans. Car chez Jean-Paul Dubois tout est bon!
    https://urlz.fr/avAE

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Que j'aimerais revenir quelques jours en arrière, et être vierge de cette lecture ! Et pouvoir m'y replonger, la redécouvrir...
    246 pages dont chaque mot est à sa place et concourt à combler le lecteur. A chaque roman que nous offre Jean-Paul Dubois j'admire sa façon d'aborder le tragique avec...
    Voir plus

    Que j'aimerais revenir quelques jours en arrière, et être vierge de cette lecture ! Et pouvoir m'y replonger, la redécouvrir...
    246 pages dont chaque mot est à sa place et concourt à combler le lecteur. A chaque roman que nous offre Jean-Paul Dubois j'admire sa façon d'aborder le tragique avec une ironie élégante, distanciée, jamais cynique. C'est encore, c'est plus que jamais le cas, dans ce nouvel opus.
    C'est un beau cadeau qu'il nous fait ici, avec ce roman qui nous apporte un petit supplément d'humanité.

    A paraître le 14 août.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Précipitez-vous dès sa sortie en août!Délectable:un délice d'humour et de réflexions,une plume inventive qui ,par des descriptions précises au vocabulaire parfois précieux et poétique,nous dépayse(Skagen ou l'église ensablée). Le livre se construit autour d'un personnage ,Paul concierge à...
    Voir plus

    Précipitez-vous dès sa sortie en août!Délectable:un délice d'humour et de réflexions,une plume inventive qui ,par des descriptions précises au vocabulaire parfois précieux et poétique,nous dépayse(Skagen ou l'église ensablée). Le livre se construit autour d'un personnage ,Paul concierge à l'Excelsior ,français de naissance avec un père pasteur et danois et une mère d'une "spectaculaire beauté"qui tient à Toulouse ,un cinéma d'art et d'essai d'abord puis pornographique;ce qui conduira le père à les quitter pour Thetford Mines au Canada.Le livre débute par l'entrée de Paul dans la cellule d'un biker-ours,on ne saura que dans les dernières pages le pourquoi de cette incarcération à Bordeaux au Canada où Paul avait rejoint son père...Ce livre est jubilatoire grâce à un humour acéré qui dénonce l'univers carcéral,l'hypocrisie des religions,celui du monde de l'argent à tout prix en niant le mal être social,l'auteur se fait désabusé pour souligner les errements de notre société.Toute une galerie ciselée de personnages,souvent fraternels, nous enchante et nous amène à ressentir toute une palette de sentiments:indignation,dégoût mais aussi attendrissement et empathie.Chaque lecteur trouvera de quoi assouvir sa curiosité et ses sentiments.L'amour n'est pas absent de ces pages...
    Lisez-le ,le titre de ce roman provient d'une phrase toute simple que le pasteur utilisait pour minorer les fautes de chacun.Découvrez cet univers,il ne peut que vous réjouir!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions